Comment choisir son premier sextoy ? Voilà une question que l’on me pose régulièrement et qui n’est pas très simple à traiter. C’est un article qui était en brouillon depuis un moment et il était temps de le sortir. En effet, parfois, selon les cas de figure, les pages blog de certaines boutiques racontent tout et n’importe quoi. On sent souvent que le but est de vous faire acheter, qu’importe le produit. Pourtant, la démarche d’acheter et choisir son premier sextoy est assez importante. Qu’elle se fasse en solo ou à deux. On se pose plein de questions et on est souvent perdu face à l’avalanche d’informations qui nous tombent sur la gueule. Il n’est pas facile de savoir comment choisir son premier sextoy dans ces conditions. De plus, ce premier achat va déterminer votre attrait ou pas pour ces jouets pour adultes. Il faut donc agir avec réflexion.

Je vais essayer de répondre à des questions que l’on se demande tous un jour. Moi-même, j’ai dû acheter mon premier jouet il y a fort longtemps et ce ne fut pas une mince affaire. Cet article n’est bien entendu pas exhaustif. Si j’ai oublié des choses, n’hésitez pas à les partager en commentaires. Voyons voir comment choisir son premier sextoy !

Comment choisir son premier sextoy ? Les généralités

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je vais m’étendre sur les points communs à tout le monde. Des points identiques, que vous soyez une femme seule, un homme seul ou encore un couple. Il y en aura pour tout le monde ! Alors voici comment choisir son premier sextoy en toute sérénité !

Le budget dans l’achat d’un sextoy

choisir son premier sextoy - budget

Pour savoir comment choisir son premier sextoy, il faut déjà connaître son budget. Oui, je commence tout de suite par le sujet qui fâche. Pourtant, ce n’est ce pas la première question que l’on se pose. Mais c’est souvent la première certitude que vous aurez. Le genre de décision du type « je ne mettrais pas plus de X €« … Moi le premier, vers mes 17/18 ans, mon budget max était de 100€. J’avais d’ailleurs acheté le masturbateur Tenga Flip Hole.

Ce que je peux vous dire, et on en reparlera plus tard, c’est qu’il ne faut pas hésiter à investir. Et j’insiste sur le mot « investir » ! Si vous limitez votre budget pour ne pas être déçu, mais que le jouet ne nous convient pas. C’est dommage. Je pense donc qu’il faut prendre le problème à l’envers. Mettez toutes les chances de votre côté pour que ça marche. Il y a rien de pire que de choisir son premier sextoy avec envie et d’être déçu au final. C’est donc, à ce niveau là où j’entre en jeu en essayant de vous aider à trouver ce qui vous convient le mieux. En plus, vous commencer votre recherche sur une note positive, c’est quand même plus sympa !

Le type de produit que vous souhaitez

choisir son premier sextoy - type

Comment choisir son premier sextoy commence par le type de sextoy que vous avez envie. C’est con, mais c’est ainsi. Demandez-vous si vous voulez un jouet, un accessoire, de la lingerie ou encore des cosmétiques… Tout dépend de ce que vous voulez apporter à vous-même ou à votre couple. On peut orienter son premier achat vers du lubrifiant par exemple. C’est tout à fait louable et d’ailleurs plus intelligent que d’acheter sans réfléchir une fuck machine à 700 €. Apprenez à délimiter le « rayon » que vous voulez privilégier. Cela évitera de vous perdre dans les méandres du net ou dans votre supermarché du cul ! Le tout est de savoir pourquoi vous est là. Il faut être efficace, ne pas perdre (trop) de temps et ne pas partir bredouille ou déçu. Posez-vous donc la question avant de vous jeter dans l’arène.

Comment choisir son premier sextoy avec le choix des matières ?

J’en conviens, il est difficile de savoir vers quelle matière de jouet vous allez vous orienter. Je vous l’accorde, c’est bizarre. Mais, cela peut se faire en deux temps. Nous allons donc voir quelles sont les matières à éviter et les effets des matières « saines ».

Le latex, une matière à éviter

choisir son premier sextoy - latex

C’est assez surprenant car la majorité des préservatifs que j’utilise sont en latex. Même si vous savez que j’utilise également des préservatifs en polyisoprène. Par exemple, avec les Manix Skyn Elite. Ne jetez pas vos capotes en latex car elles sont hypers efficaces. Par contre, les sextoys en latex ont plusieurs inconvénients.

Le latex est poreux

Premier inconvénient et pas des moindres, le latex est poreux. C’est-à-dire qu’il « absorbe » les bactéries et les germes. Cela rend le jouet extrêmement difficile à nettoyer et quasiment impossible à désinfecter totalement. Autre point, le latex se tache rapidement et c’est irrattrapable.

Les allergies au latex

Deuxième inconvénient qui touche moins de personnes, les allergies. Certaines personnes sont allergiques au latex, donc évitons de mourir à cause d’un jouet ! Et dernier inconvénient, les effets du latex… Le latex n’est pas lisse. Il a tendance à ne pas glisser et à irriter les muqueuses à cause des frottements. Vous l’avez compris, le latex pour les préservatifs, c’est parfait mais pour les sextoys, c’est vite l’enfer ! Par contre, pour des vêtements, c’est juste sublime !

La jelly, cette matière qu’il faut supprimer

choisir son premier sextoy - jelly

La jelly est une matière qu’on retrouve encore régulièrement dans les loveshop. Le piège, c’est que les jouets réalisés avec cette matière sont souvent bon marché. Et comme vous ne voulez pas trop dépenser pour ne pas être déçu, vous allez vous rabattre dessus. C’est le cercle vicieux par excellence en fait ! La jelly comporte beaucoup d’inconvénients qui sont bien plus probants que ceux du latex…

Les phtalates

Premièrement, la jelly contient (très souvent) des phtalates. Ce sont des composants chimiques et toxiques avec de nombreux effets secondaires. Notamment sur la fertilité et le développement du fœtus. C’est un perturbateur endocrinien. Et, cerise sur le gâteau, il serait cancérigène. Donc, dans le doute, tournez-vous vers d’autres substances ! D’ailleurs, je vous recommande de lire l’article sur les composants dangereux dans les lubrifiants et cosmétiques qui vous en dira un peu plus sur les perturbateurs endocriniens.

La porosité

Deuxièmement, la jelly est poreuse et là, on en revient aux mêmes soucis qu’avec le latex. Il autorise l’absorption des bactéries et des germes. Ce n’est pas très sexy, vous en conviendrez. Dernier argument qui touchera sans doute les plus sensibles, la jelly, ça pue ! Oui ça pue le plastique, le pétrole, le chimique. Et je suppose que vous n’avez pas envie de vous mettre dans le vagin ou le cul un truc qui pue ? Bien sur que non !

Le silicone, le roi du pétrole

choisir son premier sextoy - silicone

C’est, disons-le, la matière n°1 utilisée pour les jouets destinés au plaisir des adultes. Cette matière présente un bon nombre d’avantages. Le silicone est garanti sans phtalates. Il est hypoallergénique, non poreux et se lave assez bien. Niveau effets, le silicone est lisse, doux et glisse très bien. Parfois, il accroche un peu selon la densité et la qualité du silicone. De plus, il est flexible. C’est d’ailleurs pour ces raisons que le silicone est un must have des matériaux pour les sextoys !

Plusieurs niveaux de silicone existent

Cependant, il y a plusieurs niveaux de silicone. On trouve du silicone très moyen, mais aussi, de très grande qualité ! Je pense notamment au VixSkin, le silicone spécial utilisé sur les godes Vixen, comme le Vixen Johnny ou le Vixen Outlaw. Ce silicone est juste incroyablement génial. Il offre une texture proche de la peau. Mais vous avez également du très bon silicone chez Bad Dragon ou encore sur le gode Ozymandias de Petit Vice.

Les contraintes du silicone

Néanmoins, le silicone présente quelques contraintes. Il y en a deux qu’on rencontre fréquemment. Il attrape la poussière et il faut faire attention à la lubrification. Certains silicones ont tendance à accrocher la poussière. Je pense notamment aux sextoys de la marque Fun Factory, même si depuis peu, il est un peu meilleur sur ce point. Mais ce point n’est pas rédhibitoire. J’ai tendance à conseiller un nettoyage après utilisation (évidemment) mais aussi avant. J’en profite pour glisser mon article sur le nettoyage des sextoys.

Le lubrifiant et le silicone

Ensuite, pour la lubrification, il faut éviter les lubrifiants à base de silicone qui peuvent endommager votre jouet. Pas de panique, il existe pléthore de lubrifiants à base d’eau d’excellente qualité. Néanmoins, certains lubrifiants à base de silicone peuvent être compatibles avec des produits en silicone. Il faut pour cela faire un « patch-test ». Et comme je suis sympa, vous pouvez lire l’ensemble des avis en lubrifiants du site pour vous guider.

Le plastique ABS, car Bertrand aime ça

choisir son premier sextoy - plastique abs

Le plastique ABS est une matière très rependue dans l’univers des sextoys. On en trouve sur tout un tas de jouets. Du vibromasseur, au masturbateur en passant par les masseurs prostatiques. Le plastique ABS est pas mal quand il s’agit de choisir son premier sextoy. C’est une matière peu coûteuse. Elle ne contient pas de phtalates et elle est saine pour le corps. On peut facilement la nettoyer, mais elle est sensible aux fortes chaleurs. L’intérêt majeur, c’est qu’on peut utiliser tout autant du lubrifiant à base de silicone que d’eau. De plus, c’est une matière non poreuse, ce qui permettra de pouvoir l’utiliser par plusieurs personnes sans prendre de risque. Pour vous citer un exemple de sextoy en plastique ABS, vous pouvez jeter un œil à l’Aneros Helix pour vous rendre compte de cette matière.

Le TPE / TPR, un matériau très bon marché

choisir son premier sextoy - tpe et tpr

Le TPE et le TPR, ce sont deux choses distinctes, mais pas si différentes tout de même. Ils font tout deux parties de la famille des élastomères thermoplastiques. Mais le TPE est modifié par hydrogénation. Les molécules deviennent saturées et offrent une meilleure résistance à la corrosion, à la chaleur et en général, offre des meilleures performances. C’est un matériau qui reste assez peu coûteux et relativement utilisé dans la réalisation de sextoy. Le TPR/TPE ne sera compatible qu’avec ds lubrifiants à base d’eau. C’est un matériau lisse, ferme et légèrement caoutchouteux. Ils ne contiennent ni latex, ni phtalates. À savoir que le TPE n’est pas poreux, mais le TPR, oui.

Le verre, l’acier et le bois, c’est dur dur !

choisir son premier sextoy - acier, bois et verre

Pour finir, vous avez également trois autres matières qui sont souvent conseillées aux utilisateurs qui ont un peu d’expérience dans le domaine. En effet, le verre, le bois ou l’acier sont d’excellents matériaux dans l’univers des sextoys, mais ils peuvent faire peur. Qui n’a jamais pensé finir avec une écharde dans le cul ou un bout de verre dans la chatte ? Rassurez-vous, cela ne se produit pas.

Le verre

Le verre est dur et résistant. À moins de le faire tomber par terre, vous n’avez aucune crainte à avoir. On peut jouer avec les températures pour lui donner plus ou moins de chaleur. On peut facilement le laver et il est également sain pour le corps. Par contre, ce n’est pas du tout flexible. Le verre ne bouge pas. Vous pouvez retrouver les tests de sextoys en verre du site pour découvrir les différents modèles.

Le bois

Pour le bois, c’est très léger. Il faut savoir qu’il y a plusieurs couches de vernis alimentaires sur les sextoys en bois, donc vous ne risquez pas d’avoir une écharde dans les fesses. Le bois glisse très bien. On peut utiliser tout type de lubrifiant, mais attention s’il tombe par terre. Ici aussi, le bois n’est pas flexible. Mais il est sain pour le corps encore une fois et il n’est pas poreux. Bonne nouvelle, vous avez à disposition sur le site, une page dédiée aux sextoys en bois.

L’acier

Pour finir, il y a l’acier. De l’acier inoxydable bien entendu. Cette matière est lourde, très lourde. Elle est saine pour le corps et ne contient pas de phtalates. On peut facilement l’utiliser pour les jeux de température également. Par contre, attention à vous si vous lâchez un sextoy en acier de votre main, ça peut faire mal. L’acier est également un matériau qui ne bouge pas. Il n’est donc absolument pas flexible. Et une fois de plus, vous avez une page dédiée pour les sextoys en acier sur le site.

Les détails importants pour savoir comment choisir son premier sextoy ?

Je sais que déjà, tout s’éclaire dans votre esprit, vous avez une vague idée de ce qui peut vous brancher ou non mais, je suis là pour vous parler de tout et des petits détails qui ont l’air insignifiants et qui, à l’usage ne le sont pas du tout !

Le type d’alimentation

choisir son premier sextoy - l'alimentation

Alors on commence fort avec un truc qui semble être un détail mais, croyez-moi c’est très important à l’utilisation et selon votre mode de vie. Car chaque alimentation à ses avantages et inconvénients. Vous avez trois types d’alimentations différentes.

Les sextoys à piles

C’est de loin, le moins bien que l’on puisse choisir aujourd’hui ! On est en 2018, utiliser des piles, c’est comme utiliser un fax… En dehors du côté old-school, les piles ont beaucoup d’inconvénients. Elles sont devenues rares dans nos maisons. Ce sont souvent des dépenses inutiles. Elles peuvent se décharger très vite avec certains jouets et pour finir, ça limite considérablement la puissance des vibrations.

Les sextoys rechargeables

C’est, selon moi, une excellente alternative aux piles car tous les inconvénients deviennent des avantages… Un câble de rechargement est toujours fourni avec le jouet. C’est également plus écoresponsable. Votre chargeur de téléphone peut fait l’affaire avec de nombreuses références. Certains nécessiteront un chargeur propriétaire ou par induction magnétique. Et pour finir, le jouet marche normalement et ne perd pas en puissance au fil du temps. Par contre, une batterie à une durée de vie. De ce fait, elle peut un jour rendre l’âme.

Les sextoys à fil

Alors ceux là, il y en a peu mais, ils sont redoutables ! Dans ma collection, les seuls jouets filaires que j’ai sont, la plupart du temps, des wands clitoridiennes. Cela rend les effets indescriptibles et aucune batterie ne peut égaler ces vibrations. Il n’empêche que le fil ne rend pas le jouet très sexy et que pour l’utiliser il faut une prise électrique à côté de soi.

L’étanchéité du jouet

choisir son premier sextoy - l'étanchéité

Quel plaisir d’avoir un jouet étanche pour se faire jouir sous la douche ! Ce serait dommage d’oublier ce petit détail lors de votre achat… Tous les jouets qui vibrent ne sont pas étanches. Évidemment, les jouets à fil ne le sont absolument pas. Je déconseille ceux à piles car, un compartiment mal fermé et c’est la mort du jouet assuré. Enfin, reste ceux rechargeables qui ne le sont pas tous et c’est assez difficile de trouver des infos. Même si aujourd’hui, on trouve de plus en plus de sextoys étanches. Ils seront indiqués comme étant waterproof à la norme IPX7 ou étanche. Essayez de vérifier les tests ou demandez au vendeur en espérant qu’il soit au courant. Attention tout de même, certains jouets sont waterproof (on peut les mettre sous l’eau) et d’autres sont splashproof (résistants aux éclaboussures).

Ne pas avoir peur des achats additionnels

choisir son premier sextoy - achats additionnels

Ne vous sentez pas coincés si on vous propose des produits annexes. Évidemment les vendeurs sont heureux de faire des ventes additionnelles mais, ils sont souvent de très bons conseils. Je m’explique. Si vous achetez un gode de 6 cm de diamètre, il serait de bon ton de prévoir un lubrifiant et de bonne qualité qui plus est. Le but est toujours de mettre toutes les chances de son coté pour passer un bon moment ! Ne croyez pas que je vous prends pour des imbéciles en vous parlant de ça. Cependant, ces détails sont vite oubliés et c’est dommage de repasser une commande pour un lubrifiant manquant. N’oubliez donc pas le lubrifiant ou les nettoyants pour sextoys. C’est important, mine de rien.

Se méfier des marques qui ont pignons sur rue

choisir son premier sextoy - pignon sur rue

Certaines sont gages de qualité, je pense à Lelo, Fun Factory, We-vibe… Mais elles ne conviennent pas à tous, surtout que les prix sont assez élevés. Je repense à ce couple qui a acheté le We-vibe 4+ et qui était très déçu. D’autant plus que le joujou n’est pas du tout donné… Je vous confirme que ça les a carrément refroidi ! Ces marques sont bien mais, proposent des jouets un peu trop chers, vous payez la marque en fait. Mais surtout, certains fabricants ne font pas que des bons jouets. Prenons l’exemple de Lelo. Au niveau de leur gamme, il y a de très bons modèles. Je pense au Lelo Mona 2, au Lelo Loki ou encore au Lelo Sona. Mais il y a aussi de moins bons modèles, comme le Lelo Mona Wave, le Lelo Ida ou encore le Lelo Ora. C’est la même chose chez We-Vibe. Le We-Vibe Sync est très bon. Le We-Vibe Tango est également excellent. Mais le We-Vibe Ditto lui, est raté. Faites attention ! Même une marque connue peut faire de mauvais modèles.

Les préjugés à éviter pour choisir son premier sextoy

Quand il s’agit d’acheter un premier sextoy, il y a certaines idées qu’il est préférable de laisser de côté. Ce n’est pas quelque chose de simple à faire, car tout le monde à des préjugés, cependant, dans l’univers des sextoys, ça ne fait pas bon ménage.

Le prix comme gage de qualité

choisir son premier sextoy - prix

Par exemple, un sextoy pas cher ne veut pas forcément dire qu’il s’agit d’un mauvais sextoy. Il y a sur le marché, de nombreux produits et le prix n’est pas tout le temps synonyme de qualité. Vous pouvez trouver des sextoys pas chers de qualité, comme le Satisfyer Pro Traveler, qui est un excellent modèle de stimulateur clitoridien. Mais aussi des sextoys assez chers, qui ne sont pas vraiment au top, comme par exemple, le Denia L’amourose, qui n’est pas très bien conçu ou encore le Satisfyer Pro  4 Couples, complètement raté. Mais ce n’est pas non plus une règle immuable, car si je prends l’exemple de la Pure Wand de Njoy, l’efficacité du sextoy équivaut à son prix marchand.

Les sextoys trop polyvalents

choisir son premier sextoy - polyvalence

Quand un sextoy cherche à faire trop de choses, c’est qu’il est moyen ou pas terrible dans son ensemble. Ce n’est pas toujours le cas, mais, le couteau suisse du sextoy n’est pas forcément une bonne chose. Par exemple, si je prends le rabbit Clara Morgane qui propose trois fonctions en un seul produit, on remarque qu’il n’est pas bon dans tous les domaines. Même chose pour la baguette Sylia de Passage du Désir. Si vous cherchez un stimulateur de point G, optez pour un produit qui excelle dans le domaine. Si c’est un stimulateur clitoridien, faites de même ! Il vaut mieux avoir plusieurs sextoys avec une fonction précise pour chacun, qu’un sextoy qui fait tout en un, mais de manière anecdotique.

Les sextoys avec des nouveautés incroyables

choisir son premier sextoy - nouvelles fonctions

Oui, ici aussi, il faut se méfier. Parfois, il y a de bonnes nouveautés sur le marché, comme le mode AutoPilot du Womanizer Premium, qui peut clairement amener un plus au niveau de l’utilisation d’un sextoy. Ou encore, le ballon sexuel sauteur avec le Loopy Bounce pour s’amuser de manière ludique. Mais il y a aussi les nouveautés qui n’apportent pas grand-chose. Je pense par exemple au gode Uprize, un très bon modèle, mais son système de gode qui se met à bander à l’aide d’un bouton est discutable. Même chose pour le Satisfyer Men, qui n’est pas mauvais en soi, mais qui promet les meilleurs orgasmes de votre vie alors que ce n’est pas le cas.

Acheter son premier sextoy, pour qui et pourquoi ?

Et enfin les dernières questions à se poser sont « pour qui et pourquoi acheter son premier sextoy ? Oui, selon la personne, on n’achètera pas le même sextoy. Mais surtout, dans quel but ? Est-ce pour une femme seule, débutante ou expérimentée ? Est-ce qu’il s’agit d’un cadeau pour votre amoureux ? Votre amant ou votre voisin ? Il s’agit d’un sextoy pour une utilisation distante ? Il y a beaucoup de questions à se poser pour acheter son premier sextoy, alors tentons d’y voir plus clair.

Comment choisir son premier sextoy pour femme

choisir son premier sextoy - femmes

Je ne suis pas le mieux placé pour en parler, mais après avoir étudié tout cela depuis plusieurs années, je commence à être sacrément rodé sur le sujet. Je sais ce qu’il faut prendre en compte et également les jouets qui sont les plus performants du marché. Regardons cela de plus près.

Choisir son premier sextoy clitoridien

On commence avec les sextoys clitoridiens, les sextoys les plus couramment achetés sur le marché. Aujourd’hui, c’est un vaste domaine qui se décompose en plusieurs catégories. Vous avez les stimulateurs clitoridiens sans contact, les baguettes ultra-puissantes et les vibromasseurs plus classiques. Il faut donc savoir ce que vous aimez pour vous orienter vers tel ou tel jouet.

Les stimulateurs clitoridiens sans contact

choisir son premier sextoy - stimulateurs sans contact

Au niveau des stimulateurs clitoridiens sans contact, vous avez bien entendu deux marques, Satisfyer et Womanizer. Avec eux, vous ne pouvez pas vous tromper. Il s’agit de sextoys qui envoit des pressions d’air sur votre clitoris sans le toucher directement. Ici, les ténors du genre sont le Satisfyer Pro 2, le Pro Traveler et le Pro Penguin Next Generation. Et du côté de Womanizer, il y a le Pro W500, le modèle Pro 40, tout simplement excellent, mais aussi le Starlet et dernièrement le Womanizer Premium et Classic. Et encore, j’en oublie. Il y a aussi Lelo qui propose cela, avec le Sona et Sona Cruise. Ou encore Goliate et le The Amazing. C’est actuellement, à l’heure où j’écris ces lignes, le type de jouet le plus vendu sur le marché des sextoys. C’est une valeur sure, pour peu que vous soyez clitoridienne, bien entendu.

Les baguettes ultra-puissantes

choisir son premier sextoy - wands

Ensuite, vous avez les baguettes ou les wands. À une époque, c’était la Rolls Royce des stimulateurs clitoridiens. De nos jours, elles ont perdu un peu de marché par rapport aux stimulateurs sans contact, mais elles restent encore redoutables ! Ici, vous avez différentes baguettes sur le marché. Le but étant de faire vibrer votre clitoris avec une grosse boule motorisée. Vous en avez des petites, des plus grandes, certains avec des vibrations continues ou saccadées. Et vous pouvez en trouver certaines avec une batterie alors que d’autres possèdent un fil pour l’alimenter.

Les modèles les plus connus sont l’Europe Magic Wand ainsi que sa version sans-fil, la Magic Wand Rechargeable. Vous avez la luxueuse Doxy Die Cast Edition en titane. Du côté de Lelo, il existe la Smart Wand (Medium) et Smart Wand (Large). Et pour terminer, la Toki Doki Unicorn avec une tête de licorne. Je ne parle même pas des baguettes Fairy, qui sont très populaires au Japon. Vous avez la Fairy mini, la Fairy Turbo et Black Exceed, sans compter la dernière en date la Fairy Future.

Les vibromasseurs plus classiques

choisir son premier sextoy - vibros classiques

Ici, il s’agit communément de petits vibromasseurs de poche. C’est un choix judicieux pour celles qui sont souvent en déplacement ou qui aiment se faire plaisir dans n’importe quel lieu. Les vibrations peuvent être très bonnes et fortes, malgré la taille du jouet. Ils sont plutôt orientés pour une stimulation précise du clitoris contrairement à des sextoys ayant une plus grande surface de stimulation. Vous avez d’excellents modèles dans le domaine. Je pense à l’Ambi de Lovense, mais surtout au Tango de We-Vibe, encore aujourd’hui, un des meilleurs mini-vibros du marché. Ce type de vibromasseur présente une tête biseautée ou pointue, ils sont faciles à repérer.

Choisir son premier sextoy vaginal

choisir son premier sextoy - godes

Bien entendu, comment ne pas aborder les sextoys vaginaux dans ce guide pour vous aider à choisir votre premier sextoy ? Ici, vous avez surtout les godes, ces objets phalliques qui existent en de nombreuses matières et nombreuses tailles. Il faut donc prendre en compte plusieurs choses. La première, c’est la largeur. En effet, si c’est votre premier gode, il ne faudra pas être trop gourmande. Vous avez par exemple le Long Dong de Pride Dildo, assez fin ou encore gode Florian de Reel. Autre point, il faut également penser à la longueur. Il existe des petits godes, comme le Amor de Fun Factory ou de taille humaine, comme le Vixen Goodfella. Puis, les autres points à prendre en compte, c’est de savoir si vous souhaitez un gode réaliste ou pas. Si vous souhaitez de la texture (des stries, des nivelés, …), si vous avez envie d’avoir des testicules dessus, une ventouse, etc… Et comme toujours, avoir un bon lubrifiant avec vous.

Choisir son premier sextoy pour point G

choisir son premier sextoy - point G

Après la stimulation vaginale, vous avez la stimulation du point G. C’est le penchant féminin du point P chez les hommes. Pour stimuler votre point G, il faut utiliser des jouets adaptés. Bonne nouvelle, vous avez déjà un article sur le sujet pour savoir quels jouets utilisés pour la stimulation du point G. Je vous conseille donc d’y jeter un œil. Dans les grandes lignes, il faut opter pour un sextoy courbé et plutôt dur. Il y a des ténors du genre sur le marché, comme la fameuse Pure Wand. Mais ce n’est pas tout. Vous pouvez également vous orienter sur la Jopen Comet II, l’Orchidée Twins ou encore le Rave de We-Vibe. Attention, la stimulation du point G peut donner envie de faire pipi. C’est tout à fait normal. Je vous invite à découvrir l’article sur l’éjaculation féminine pour vous rassurer sur ce point.

Choisir son premier sextoy de type Rabbit

choisir son premier sextoy - les rabbits

Pour continuer, vous avez également les vibromasseurs de type Rabbit. Ils sont également très connus, car c’est le sextoy que l’on pouvait retrouver dans la série Sex in the City, que nombreuses personnes connaissent. Ici, ce type de jouet est destiné à faire vibrer votre clitoris tout en stimulant votre vagin et/ou point G. Le plus important ici, c’est d’avoir un jouet bien pensé et surtout bien étudié au niveau de ses courbes. Certains sont bien construits, d’autres moins. Par exemple, le Satisfyer Pro G-Spot Rabbit n’est pas vraiment bien pensé. On ne peut pas réellement utiliser les deux parties en même temps. Mais d’autres sont bien pensés. Je pense au Cherry de Svakom, au Black 2 de Relove ou au We-Vibe Nova. Mais il y en a pleins d’autres sur le marché, il suffit de consulter les tests du site.

Choisir son premier sextoy anal

choisir son premier sextoy - les plugs

Ici, c’est clairement unisexe. Car que ce soit un plug, un chapelet ou un gode, c’est tout autant adapté à un homme ou à une femme. Enfin, à tous ceux et celles qui possèdent un cul. Autant dire, tout le monde. Ici, il faut faire attention dans vos choix. Quand on choisit un sextoy anal, il faut prendre deux choses en considération. La plus importante, c’est la présence d’un frein. C’est-à-dire, que le sextoy possède une partie qui empêchera vos fesses d’aspirer le jouet. Autrement, il y a des risques de vous retrouver aux urgences. Je vais ici me concentrer sur les plugs, car il s’agit clairement du sextoy typiquement réservé à l’anal.

Vous avez un très large choix de plugs sur le marché, comme le Pure Plug 2.0 de Njoy, le coffret de plug Rianne S, le Hush de Lovense, il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses. Certains sont connectés, d’autres, tout simple. Certains vibrent, d’autres, ne font rien. Et la seconde chose à prendre en compte, c’est la taille et la forme. Il faut privilégier les formes en ogive, pas trop conique non plus, car il y a des formes plus simples à insérer. Et évidemment, la taille. Optez toujours pour quelque chose de modeste. Acheter un premier plug trop gros pour ne pas être en mesure de l’utiliser, c’est toujours dommage. Et bien entendu, pensez au lubrifiant.

Choisir son premier sextoy pour le périnée

choisir son premier sextoy - les boules de geisha

Autre domaine, le périnée. Attention, ici, ce n’est pas vraiment un sextoy pour le plaisir, mais pour muscler votre périnée. Suite à un accouchement ou une préparation à l’accouchement ou encore, en raison d’incontinence mais aussi pour simplement muscler votre périnée, il y a des sextoys dédiés à cela. La premier, c’est les boules de geisha. Il faut prendre ici en considération le poids de ces dernières afin de progresser doucement et à votre rythme. Vous avez par exemple les smartballs de Fun Factory ou encore le Bloom de We-Vibe. Vous pouvez également trouver des appareils connectés pour faciliter vos exercices de Kegel et monitorer l’ensemble. Je pense au rééducateur Elvie ou encore le Diver de Picobong. Il existe aussi des sortes de plugs vaginaux, comme l’Evi d’Aneros ou le Désir Papillon.

Comment choisir son premier sextoy pour homme

choisir son premier sextoy - hommes

On va parler un peu des sextoys pour homme à présent afin de vous aider dans votre choix. Mais aussi, vous donner quelques exemples de produits déjà testés sur le site pour vous guider un peu plus.

Choisir son premier sextoy pour la stimulation du pénis

Dans le domaine des sextoys pour homme, c’est souvent ce type de jouet qui rencontre le plus de succès. Car oui, le pénis est l’organe sexuel premier chez l’homme, celui qui est le plus simple d’accès, mais aussi le plus basique. Vous avez principalement deux types de sextoys pour homme dans ce domaine. Le premier, c’est le masturbateur et le second, c’est le vibromasseur. Oui, un vibromasseur, ce n’est pas qu’un jouet pour les femmes.

Les masturbateurs

choisir son premier sextoy - masturbateurs

Bonne nouvelle, j’ai déjà écrit un article pour savoir comment choisir son masturbateur, cela devrait vous aider. Il y en a pour tous les goûts et tous les appétits visuels. De la simple lampe torche chez Fleshlight, comme le Fleshlight Turbo Thrust au torse entier avec le Kyo Torso, ce n’est pas cela qui manque sur le marché. Vous en avez des réalistes et des moins réalistes. Des masturbateurs serrés ou moins serrés, n’hésitez pas à lire ce guide.

Les vibromasseurs

choisir son premier sextoy - baguettes

Pour les vibromasseurs, je conseille souvent les baguettes. Car oui, une baguette (wand) directement sur le frein du pénis, ça donne des orgasmes explosifs. D’ailleurs, vous pouvez lire mon article sur les orgasmes masculins avec des wands pour vous en rendre compte. Ici, il faudra choisir entre les nombreuses baguettes sur le marché. Vous avez l’Europe Magic Wand, la Doxy Massager ou encore la Nalone Electro, qui fonctionne très bien.

Les stimulateurs de gland

choisir son premier sextoy - stimulateurs de gland

Puis, vous avez les stimulateurs de glands, qui sont là pour s’occuper principalement du gland du pénis. Certains aiment, d’autres moins. Sur le site, j’ai eu l’occasion d’en tester quelques-uns, comme le Cobra Libre 2 de Fun Factory. Certains l’adorent, moi, je suis un peu plus mitigé. Vous avez aussi le Zini Dib Bang Bang avec ses multiples modes de vibrations. Et dernièrement, la Man.Wand, une baguette qui s’occupe principalement du gland et du frein du pénis.

Choisir son premier sextoy pour augmenter le plaisir avec un cockring

choisir son premier sextoy - cockrings

Comme je fais bien les choses, j’ai également rédigé un guide pour bien choisir votre anneau pénien. Vous avez donc une très bonne base à consulter avant d’aller plus loin. Ici aussi, dans ce domaine, il y a plein de modèles. Des cockrings vibrants et non vibrants. Certains qui s’occupent du périnée, comme le JNaja ou le Verge de We-Vibe. D’autres sont en acier, comme le Earl. Mais aussi en verre, comme l’anneau Luxotiq. Bref, vous en aurez pour votre argent, mais il faut bien choisir. Et pour ça, je ne peux que vous inviter à lire le guide.

Choisir son premier sextoy pour le plaisir prostatique

Quand on a une prostate, on peut s’amuser avec. Ce n’est pas vraiment le type de sextoy que l’on choisit pour un premier achat, mais, c’est sûrement un des types de jouets pour adultes qui peuvent vous donner le plus de plaisir. Évidemment, tout ne se fait pas en un jour et il faudra pour cela, apprendre à découvrir votre prostate. Pour cela, je vous invite déjà dans un premier temps à consulter mon article sur le massage de la prostate avec vos doigts pour savoir un peu comment marche tout cela. Puis vous pouvez également lire l’article sur la stimulation prostatique et orgasme prostatique avant de terminer sur le plaisir prostatique chez l’homme et la prostate.

Les modèles manuels

choisir son premier sextoy - masseurs manuels

Une fois prêt, il faut donc choisir votre premier masseur prostatique. Ici, vous avez deux possibilités. La première c’est d’opter pour un masseur manuel que vous allez faire bouger tout seul. Il existe un grand nombre de modèle, comme le Nexus Glide ou le Nexus Neo du côté du constructeur Nexus. Mais vous avez aussi un autre acteur sur le marché, Aneros, qui propose tout une gamme de stimulateur prostatique comme l’Helix bien sûr, mais aussi l’Eupho Syn, le Progasm ou Progasm Jr. Mais vous avez aussi des masseurs de luxe, comme le Njoy Pfun. Les masseurs prostatiques manuels sont plus compliqués à maîtriser, mais ils sont aussi les plus efficaces quand on sait les manier. Tout se fait par des contractions des muscles PC avec une grande liberté. Quoi qu’il en soit, il ne faut pas commencer trop gros et être trop gourmand. Et surtout, avoir de la patience.

Les modèles automatiques vibrants

choisir son premier sextoy - masseurs automatiques

Puis, vous avez les stimulateurs automatiques et souvent vibrants, comme le Nexus Revo Intense, le Loki Wave ou le Lelo Hugo. Ici, les vibrations vont faciliter la stimulation de la prostate, mais tout le monde n’est pas amateur de ce type de sensations. Notamment, suivant la qualité des vibrations. Car un masseur prostatique qui propose des vibrations trop superficielles aura tendance à endormir/engourdir la prostate. Par contre, il n’y a pas d’efforts à fournir, ce qui les rend plus simples d’utilisation que les masseurs manuels.

Comment choisir son premier sextoy pour couple ?

choisir son premier sextoy - couples

On termine cet énorme guide sur les éléments à prendre en compte lorsqu’il s’agit de choisir son premier sextoy, avec les sextoys pour couples. Il est vrai qu’un sextoy pour couple peut s’utiliser en étant seul, mais il faut tout de même faire un peu de classement pour vous y retrouver.

Choisir son premier sextoy connecté et/ou utilisable à distance

Dans ce domaine, il existe deux types de sextoys pour couple qui semblent identiques, mais qui ne le sont pas. Et c’est d’ailleurs un point important à prendre en compte, car vous n’avez pas forcément besoin de toutes les fonctionnalités d’un sextoy connecté et/ou utilisable à distance.

Les sextoys connectés par Internet

choisir son premier sextoy connecté

Dans le domaine des sextoys connectés, vous avez une chose à prendre en compte, en plus de la compatibilité avec votre smartphone. Vous avez d’un côté, les sextoys connectés en Bluetooth classique et les sextoys connectés en Bluetooth mais contrôlables par Internet. Il s’agit de ce second type de jouets ici. En effet, si vous n’avez pas besoin d’une fonction pour utiliser un sextoy par Internet, inutile de vous focaliser dessus.

Par exemple, si vous vivez en couple dans le même habitat, ça ne sers pas à grand-chose. Par contre, si vous êtes dans une relation à longue distance (ou que votre partenaire se déplace souvent), c’est un élément à prendre en considération. Il y a de très bonnes références dans ce domaine. Je pense par exemple au Lush de Lovense, un excellent œuf vibrant. Vous avez aussi le Lovense Max, un masturbateur utilisable par Internet et compatible avec le Nora, un rabbit de la même marque.

Les sextoys utilisables à distance

choisir son premier sextoy - a distance

Ici, je vais vous parler des sextoys que l’on peut utiliser à distance, connecté ou pas. Car comme je vous le disais plus haut, vous pouvez trouver des sextoys connectés mais utilisables en mode Bluetooth, sans partie Internet. Vous avez par exemple le Nuo et le Dua de Je Joue. Il s’agit d’un masseur prostatique et d’un plug vaginal. Ce sont de très bons modèles que l’on peut utiliser en couple. L’un contrôle le smartphone en mode télécommande, l’autre profite de cela. Il y a aussi les sextoys utilisables à distance avec une simple télécommande. Je pense surtout aux œufs vibrants, comme le Cry Baby Gold, qui ne possède aucune fonction connectée. C’est le même cas pour le Unite de We-Vibe, un sextoy de couple, utilisable en mode télécommande.

Choisir son premier sextoy pour le pegging/strap-on

choisir son premier sextoy - harnais et godes

On termine avec les sextoys pour couples un peu plus osé, orienté pour la pratique du pegging et/ou strap-on. Déjà pour commencer, vous pouvez lire le guide de la pratique du pegging sur le site. C’est un guide très complet qui vous permettra d’en savoir plus sur cette pratique et de retrouver tout un choix de harnais et de godes compatibles. En gros, vous avez d’un côté, les godes ceinture sans ceinture, que l’on peut coupler avec un harnais de type culotte/boxer ou pas. Vous avez le Feeldoe de Tantus, le Share et Share XL ou encore le ShareVibe.

Puis, vous avez les godes avec harnais. Soit vous pouvez acheter un kit, soit acheter les deux séparément. Les kits sont pratiques, mais vous n’avez pas la main sur chaque élément. Puis vous avez les harnais et les godes, qui vous permettent une plus grande souplesse. En harnais, SpareParts excelle dans le domaine, avec le Deuce, le Tomboi 2, le Sasha et Bella. Puis vous avez également le harnais Fun Factory pour les personnes Vegan. La chose à prendre en compte ici, c’est de bien mesurer votre tour de taille et de faire attention aux O-Ring. Ce sont des anneaux avec un certain diamètre. Il faut donc prendre un gode compatible avec la taille du ou des anneaux présents sur le harnais.

Conclusion pour choisir son premier sextoy

On arrive à la fin de ce guide, j’espère donc avoir fait le tour dans les grandes lignes, sur les éléments à prendre en compte pour choisir son premier sextoy. Bien entendu, je n’ai pas parler de tout, car ça serait bien trop long pour moi et pour vous. Le but est ici, de vous faire un tour d’horizon des sextoys du marché et de vous dire en quoi tel ou tel type de sextoy est intéressant ou pas. De plus, la plupart des sextoys sont unisexes. Un plug peut servir autant à un homme, qu’à une femme, tout comme un vibromasseur ou un gode. Il ne faut donc pas prendre tout au pied de la lettre. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter, je vous aiderai et vous guiderez vers votre Saint Graal !