• Note de l'auteur

  • 93%
  • 93%

  • Loopy Bounce
  • Testé par:
  • Publié le :
  • Dernière modification: 13/04/2018
  • Packaging
    Auteur: 90%
  • Aspect
    Auteur: 90%
  • Texture
    Auteur: 95%
  • Utilisation
    Auteur: 90%
  • Efficacité
    Auteur: 95%

Quand j’ai reçu un email de Lust and Joy pour me présenter le Loopy Bounce et m’en faire parvenir un exemplaire, j’étais très intrigué. En effet, dès le début de la plaquette, je découvre une femme en dessin, sous les traits d’un style bande dessiné, en train de sautiller sur une sorte de ballon avec un gode accroché dessus. Je me suis demandé ce que c’était, puis j’ai compris ! On me proposait de tester et de donner mon avis sur un concept de sextoy qui m’a tout de suite emballé et en même temps, excité. Oui, ce n’est pas tous les jours qu’on me propose ce genre de jouet à tester ! Même si parfois, j’ai la chance de tester des produits qui sortent du commun. Comme par exemple, le masturbateur Kyo Torso et ses 16,3 Kg. Je dois bien vous l’avouer, j’étais très impatient d’essayer le Loopy Bounce, car un sextoy comme ça, ça donne envie ! Mais de quoi s’agit-il en fait ? C’est un mélange entre une sexe-ball (un ballon gonflable) et une sexe-machine ! Vous êtes intrigués par ce concept ? Découvrez et testons le Loopy Bounce de Lust and Joy !

Merci à Lust and Joy pour m’avoir envoyé leur ballon gonflable sexuel afin de vous le présenter.

Packaging du Loopy Bounce

loopy bounce - 10

La face avant de la boîte du Loopy Bounce

J’avais un peu peur de la taille du colis en allant le chercher à son point de retrait et finalement, ce n’est pas si gros que cela. Bah oui, le ballon sauteur n’arrive pas déjà gonflé. Et du coup, quand ce n’est pas gonflé, c’est assez petit. Vous avez donc deux boîtes. L’une avec le Loopy Bounce, l’autre avec le gode Wavee. De mon côté, j’ai eu la chance d’avoir une troisième boîte, avec une pompe automatique pour gonfler le Loopy Bounce plus rapidement. Cette pompe n’est pas présente à l’origine, c’est un achat supplémentaire. Cependant, vous recevez tout de même une pompe manuelle avec plusieurs embouts pour gonfler le ballon.

L’emballage du gode

loopy bounce - 9

La boîte du gode Wavee

L’emballage du gode est en carton dur, rose avec quelques informations sur celui-ci. Il s’ouvre par le côté, avec un système d’aimant qui permet de fermer la boîte. À l’intérieur, il y a de la mousse pour maintenir le gode. Petit problème déjà, le gode avait des traces noires issues de la mousse de la boîte. Même en lavant le gode, je n’ai pas réussi à les enlever. Cependant, en discutant avec l’un des deux créateurs du jouet, j’ai pu obtenir quelques informations sur cette problématique. En effet, la version du Loopy Bounce que j’ai reçu est une version « Pré-série ». Ce phénomène s’explique par l’effet « peau de pêche » du gode. Sur les versions commercialisées, le gode est contenu dans un sachet à l’intérieur de la boîte pour éviter ce désagrément. Donc, pour vous, il ne devrait pas y avoir de problèmes

L’emballage du ballon

loopy bounce - 11

Les informations sur le ballon sauteur avec gode

Pour l’emballage de la partie ballon, c’est également une boîte cartonnée blanche. On retrouve plusieurs informations sur le produit et à l’intérieur, nous avons le ballon complètement dégonflé et une pompe manuelle comme précédemment indiqué.

La boîte est-elle Eco Friendly ?

loopy bounce - 18

Le gode Wavee que l’on peut apercevoir dans sa boîte

En majorité. Il s’agit principalement de carton. Certes, il y a un film plastique autour des boîtes à l’arrivée, mais aucun moule plastique à l’intérieur. En effet, rien pour la boîte du ballon et de la mousse pour la boîte du gode. C’est donc plutôt bien dans l’ensemble.

Un peu d’histoire sur le Loopy Bounce

Loopy Bounce n’est pas arrivé ainsi sur le marché. En effet, à l’origine, c’est Leisure Equipment Design qui commercialise ce produit. Qui se cache derrière cette entreprise ? Deux messieurs. D’un côté, nous avons Dag Jeanrenaud, historien de l’art et ébéniste de profession et Stéphane Dijoux, son associé. C’est en février 2016 qui se sont alliées pour mettre au point leur innovation dans l’univers des sextoys. À la base, ce concept date de Septembre 2001.

En 2012, Dag Jeanrenaud est toujours partant pour son projet. Il vérifie si son concept est brevetable et finalement, il décide de changer de vie. Puis, il réaliste un prototype avec plusieurs éléments. Il mélange une bride, un tuyau, un gant de cuisine, une ventouse, un manche à balai et un ballon sauteur gonflable et le tour est joué ! Le concept du Loopy Bounce était né. C’est en s’associant à Stéphane Dijoux, ancien acteur dans le milieu de l’industrie automobile et pharmaceutique, que l’entreprise voit le jour. C’est uniquement depuis le 15 Décembre 2017 que le Loopy Bounce est commercialisé. Actuellement, les deux associés travaillent déjà sur deux autres modèles de sextoys, un peu plus technique que celui-ci.

Aspect du Loopy Bounce

loopy bounce - 12

Le contenu de la boîte, tout est bien plié

Le Loopy Bounce est un gros ballon sauteur customisé ! C’est un peu ce qu’on peut en dire dans les grandes lignes. Mais évidemment, ce n’est pas aussi « bateau » que cela. C’est tout un concept ! En réalité, il y a deux parties sur ce produit. Vous avez le Loopy Bounce d’un côté, la structure en PVC et de l’autre, le Wavee, un gode spécialement conçu pour s’adapter sur le Loopy Bounce. Quelques explications s’imposent !

Le Loopy Bounce, à quoi ça ressemble ?

Au début, quand on le reçoit, ça ressemble à un matelas pneumatique qu’il faut gonfler pour s’en servir. C’est donc un gros tas en PVC, avec une partie rouge et une autre noire. Plus précisément, c’est de couleur « pink ruby transparent » et « graphique transparent ». Vous le verrez un peu mieux sur les photos. Cependant, c’est un peu trompeur. Étant donné que le PVC est transparent, suivant la lumière appliquée, on pourrait penser que la partie « basse » du ballon soit blanche, ce qui n’est pas le cas. Je dis cela, car les photos du constructeur peuvent porter à confusion.

loopy bounce - 14

Aperçu du ballon avant qu’il soit gonflé

Pour vous donner un peu plus de détails, le Loopy Bounce est une sorte de ballon gonflable avec une assise gonflable et un espace ouvert entre les deux pour y glisser le gode Wavee. Il faut imaginer une base gonflable de forme relativement ovale, presque comme une demie sphère, avec une partie « assise », collé à l’autre partie, avec un trou dedans. En fait, il suffit d’imaginer que c’est une sorte de grosse selle pour vélo avec au milieu, un trou où le gode ressort. Bien entendu, les photos seront un peu plus parlantes pour vous donner un meilleur aperçu.

Les dimensions du Loopy Bounce

loopy bounce montage - 1

Le ballon gonflé

Bien entendu, je ne vais pas vous donner les dimensions avant d’avoir gonflé celui-ci. Ça n’aurait aucun sens et ça serait même inutile. Je vais donc gonfler celui-ci et je reviens pour vous dire combien il mesure ! Maintenant qu’il est gonflé, voyons voir cela ! Pour sa longueur totale, il mesure entre 70 et 80 cm. Tout dépend si vous le gonfler à bloc ou pas. La partie « assise », le siège, se retrouve entre 60 et 70 cm. Ici encore, tout dépend du niveau d’air présent dans le ballon. La largeur totale du Loopy Bounce est de 42 à 46 cm. Et pour finir, le siège est large de 24 à 26 cm.

Le Wavee, c’est quoi ?

loopy bounce - 7

Un produit suisse

Le Wavee est donc le gode qui viendra se loger sur le Loopy Bounce. Chose étrange, mais à la fois compréhensible, le Wavee est disponible à l’achat individuellement. Pourquoi ? Vous allez le comprendre bientôt ! Ce gode est tout simplement gigantesque ! Et je me doute qu’il y aura plusieurs personnes qui seront justes intéressées par ce dernier.

Les dimensions du gode Wavee

C’est un très long gode ! Oh oui ! Si on l’installe sur le Loopy Bounce, vous obtiendrez une longueur de pénétration maximale allant de 18 à 20 cm selon votre poids mais aussi selon la pression que vous allez ajuster dans le ballon. Autant vous dire que c’est déjà un sacré morceau. Mais si vous décidez de l’utiliser à part, c’est 29 cm de longueur pénétrable que vous obtiendrez. Et ceci, sans compter la ventouse, ce qui fait passer la longueur totale à 30,4 cm ! Oui, 30,4 cm ! Autant vous dire que je n’ai aucun gode dans ma collection qui soit si long ! C’est mine de rien, assez impressionnant à tenir en main.

loopy bounce - 19

Le gode Wavee en entier

Pour son diamètre, il est évolutif. Il part du plus petit, au plus gros, passant de 3 cm à 4 cm de diamètre. C’est donc un beau bébé, ce Wavee. Seul reproche que je peux faire comme précédemment indiqué, c’est les traces noires de mousse. En effet, en restant couché dans la mousse, j’ai pu voir que le gode avait marqué. La mousse noire s’était incrustée au gode et c’est vraiment compliqué de la faire partie. J’ai même vu des petits points noirs sur l’extrémité du gode que je ne pouvais pas enlever à l’eau. C’est des tous petits bouts de mousse qui se sont incrustés dans le silicone. Mais comme je l’ai dit précédemment, les versions commercialisées de ce gode possèdent un sachet plastique pour protéger celui-ci de ce problème. Vous aurez donc un gode tout beau, tout nickel !

Les détails du gode Wavee

loopy bounce - 8

Du silicone, une ventouse et 29 cm de longueur

Pour vous en dire un peu plus sur ce monstre en silicone, vous le voyez bien, il est de couleur framboise. J’avoue que ça change un peu du rose que l’on trouve assez fréquemment. On remarque également qu’il possède une ventouse, ce qui permettra de bien l’accrocher, mais également de s’en servir sans les mains si vous en faites usages seul. Il est constitué de cinq parties distinctes. Vous avez en premier lieu, le gland, qui est la partie au diamètre le plus petit. Puis, quatre autres parties au diamètre évolutif, allant du plus petit au plus gros. Un peu comme si on avait assemblé des saucisses cocktails d’un diamètre différent les unes aux autres. Bon, ma description textuelle n’est pas forcément la plus juste, mais vous le verrez bien en regardant les photos prises du gode.

Texture du Loopy Bounce

Après vous avoir décrit en détail, le Loopy Bounce, mais également le gode Wavee, passons à la rubrique qui traite des matériaux. En effet, pour un produit comme celui-ci, il faut quelque chose de solide pour le Loopy Bounce, mais également quelque chose de doux et d’agréable pour le gode Wavee. Voyons cela d’un peu plus près.

Le Loopy Bounce en PVC

loopy bounce - 15

Le logo Lust & Joy présent sur le ballon

Pour cette partie, il s’agit de PVC de haute résistance. Je vous en dirai un peu plus sur ce terme « haute résistance » dans la partie utilisation. Sachez que le PVC signifie le polychlorure de vinyle, un polymère thermoplastique de grande consommation. Il est fabriqué à partir de deux matériaux, du sel et du pétrole. Sachez d’ailleurs que le PVC est la seule matière plastique qui est constituée à plus de 50% par des matières premières d’origine minérale. Quoi qu’il en soit, il s’agit d’un matériau ne contenant pas de phtalates, aucun risque avec celui-ci.

Le Wavee en silicone

loopy bounce - 22

Le gode est très flexible

Le gode Wavee est constitué au travers d’une double structure. C’est un peu la même chose que le concept O2 chez Tantus, avec sa dual density, qui a été adapté par la suite sur un certain nombre de sextoys en tous genres. Mais particulièrement dans le domaine des godes ! Il s’agit donc d’une double densité avec une partie ferme à l’intérieur pour tenir le choc et une partie plus souple à l’extérieur, pour une sensation plus douce lors de la pénétration. Il est constitué à 100% en silicone de qualité médicale, ne contenant ni latex, ni phtalates. C’est un matériau sain pour le corps et hypoallergénique. De plus, le gode présente une sorte de texture « peau de pêche » qui change des habitudes. C’est assez intéressant je trouve.

Utilisation du Loopy Bounce

loopy bounce - 13

Aperçu de la pompe manuelle

C’est le genre de sextoy que j’ai toujours voulu tester sans savoir qu’il existait déjà. En effet, il n’est pas rare que j’utilise des godes, seul en anal. Et souvent, lorsqu’il est à plat, sur le sol, j’ai tendance à vouloir sautiller dessus. La plupart du temps, quand je souhaite faire cela, je le pose sur mon fauteuil et ça me permet de me mettre à genoux pour effectuer ce mouvement. Mais ici, j’ai enfin un véritable sextoy qui propose précisément ce concept ! Autant vous dire que je suis très impatient de le tester pour de vrai ! Mais avons d’aller plus loin, revenons un peu sur le concept du produit.

Le concept du Loopy Bounce

Parlons déjà du concept du Loopy Bounce avant d’aller plus loin. Si vous avez lu jusqu’ici ce test, c’est que vous avez sûrement déjà compris le principe de ce jouet. Mais il est toujours bon de rappeler comment ce concept fonctionne. Il s’agit donc de deux coussins gonflables qui sont accolés et équipés d’une partie centrale avec une ouverture, pour venir installer le gode Wavee. Véritable mélange entre une sex-ball et une fuck machine, ici, c’est en chevauchant le Loopy Bounce que vous allez contrôler les va-et-vient en faisant rebondir celui-ci, à la manière d’un ballon-sauteur. Vous savez, les gros ballons avec lesquels on s’amusait étant gosse. Ici, au lieu de simplement sauter dessus en rigolant, vous allez sauter dessus en vous faisant pénétrer et en gémissant. Sympa non ?

Et bien sur, on peut l’utiliser seul ou en couple. Certes, pas en même temps, mais chacun son tour ! D’ailleurs, ça serait une super idée de réaliser ce genre de sextoy ? Vous imaginez, la même chose avec deux godes et un ballon encore plus gros pour tenir à deux dessus ? Il y a de l’idée, clairement !

Comment gonfler le Loopy Bounce ?

loopy bounce - 6

La boîte de la pompe automatique

Pour l’utiliser, la première chose qu’il faudra faire, c’est faire travailler vos bras ou utiliser la pompe automatique. Dans le cadre du test, j’ai utilisé la pompe manuelle qui est offerte de base avec le packaging « Loopy Bounce + Wavee ». Pour gonfler le système, il faut tout simplement ouvrir la valve de gonflage. Vous en avez une pour la partie « assise » et une autre pour la « base ». Vous ouvrez donc la valve, vous insérer l’embout de la pompe manuelle à l’intérieur et c’est à vous de jouer et de pomper.

loopy bounce - 23

La pompe et les différents embouts

C’est une pompe à la main, un peu comme celle-ci d’un vélo, mais plus grosse. Pour gonfler le Loopy Bounce entièrement, il faut compter environ 10 minutes et en faisant cela quasiment non-stop. C’est un peu long, mais ça se fait sans trop de problèmes. Certes, j’avais mal aux bras à la fin, mais ça va. Disons qu’il faudra préparer le Loppy Bounce à l’avance, sinon, vous risquez d’être fatigué une fois l’engin monté.

loopy bounce - 16

Il faut un certain temps pour gonfler le ballon avec cette pompe manuelle

Pour le gonflage, vous pouvez adapter la pression selon le poids de la personne. Cela veut dire que vous pouvez gonfler la base et l’assise en fonction de la personne afin qu’il ne soit ni trop gonflé, ni trop dégonflé. Je vous expliquerai pourquoi ce point est important. Il faut savoir que le Loopy Bounce permet de supporter une charge jusqu’à 100 Kg grâce à son PVC haute résistance. Et jusqu’à 300 Kg en laboratoire. Autant vous dire que c’est robuste.

Comment placer le gode Wavee dans le Loopy Bounce ?

loopy bounce montage - 4

Le gode installé sur le ballon (on voit qu’il dépasse à peine car la selle est très gonflée)

Une fois que le ballon est gonflé, il faut placer le gode Wavee entre la base et l’assise. Pour cela, il suffit de le faire passer par-dessous. On colle la ventouse sur le creux du ballon et on le fait passer par le « trou » dans l’assise pour le faire ressortir. Et voilà, votre Loopy Bounce est prêt à l’emploi.

Lubrification et nettoyage

Pour la partie lubrification, il est conseillé d’utiliser un lubrifiant à base d’eau. En effet, le gode Wavee étant entièrement en silicone, pour ne pas le détériorer, ne le mixer pas avec un lubrifiant à base de silicone. Pour faire votre choix, vous pouvez consulter la page d’avis de lubrifiants du site. Autrement, je vous recommande le lubrifiant Sliquid H20, le Pjur Aqua ou encore le YES Bio à base d’eau.

loopy bounce - 21

Pour le nettoyage, c’est assez simple mais fastidieux. Pour le gode, rien de plus simple. De l’eau tiède et du savon feront l’affaire. Un toy cleaner pour désinfecter. Et pour le ballon, si c’est nécessaire, un coup d’eau et c’est bon. Bon, par contre, c’est la partie fastidieuse du nettoyage. En effet, il faut de la place. Autant nettoyer les fluides de la partie centrale au besoin, plutôt que de nettoyer tout le ballon à chaque fois. Pour plus d’explications sur le nettoyage, n’oubliez pas mon guide pour nettoyer vos sextoys !

Efficacité du Loopy Bounce

C’est le moment de vous faire un retour sur celui-ci ! J’ai mis pas mal de temps avant de sortir ce test, car j’ai dû l’essayer dans plusieurs cas de figures et de situations. Mais voilà enfin mon verdict dessus, ainsi que celui d’une nouvelle testeuse sur le site, il s’agit de Kitty !

Est-ce que le Loopy Bounce tient la charge ?

Oui, aucun problème sur ce point. Dès qu’on s’assoit dessus, il n’y a pas de mauvaise surprise. Il ne pète pas, il ne se dégonfle pas et tient en place. Que ce soit moi ou Kitty dessus, il n’a pas bronché. Même quand on y va franco, il ne dit rien. Il encaisse comme un grand. Donc de ce côté, c’est parfait. Rien à redire, il tient la charge et respecte ce qu’il annonce.

Est-ce que le gode tient bien en place ?

loopy bounce - 20

La ventouse puissante du gode

C’est la question qu’on peut se poser, car c’est aussi le cœur névralgique du jouet. Eh bien, ici aussi, ça fonctionne. Une fois le gode placé au centre, sa ventouse agrippe bien le PVC et ne se décolle pas. C’est vraiment important que cette ventouse fonctionne bien. En effet, si elle n’était pas aussi efficace, le concept serait tombé à l’eau. Ici, cette ventouse fonctionne très bien. Mais attention, il faut bien placer le gode au centre. Si vous le fixez un peu trop à gauche ou à droite, il aura tendance à se plier pendant que vous le chevaucherez. Et de ce fait, vous allez perdre en longueur de pénétration. Je dis ça, surtout pour une utilisation anale, car tout le monde le sait, l’anus est plus résistant qu’un vagin quand il s’agit d’y insérer quelque chose.

Est-ce que la longueur de pénétration est respectée ?

loopy bounce montage - 5

Aperçu de l’endroit où le gode ressort

18 à 20 cm de longueur de pénétration annoncée, est-ce bien le cas ? Au début, j’avoue que je me suis demandé si les constructeurs n’avaient pas un peu abusé sur les calculs. Mais au final, non, on a bien 18 à 20 cm de longueur de pénétration, même plus selon votre poids. Mais pas que… En effet, tout va se jouer au niveau de l’assise. Et notamment au niveau de la partie gonflage. Je vous en parle juste après.

Comment faut-il gonfler le Loopy Bounce pour en profiter ?

C’est le point important pour profiter pleinement du Loopy Bounce. En effet, au début, j’ai gonflé les deux parties presque au maximum. C’est-à-dire le socle et l’assise. En faisant cela, vous n’aurez qu’une toute petite longueur de pénétration. Pour vous donner une dimension, le gode va ressortir de 1 cm à peine. Autant vous dire, que ça ne sert à rien. Il faut donc bien calculer la pression du ballon. Pour cela, je vous conseille de gonfler le socle au maximum (la partie noire). Puis, de gonfler l’assise suffisamment pour vous asseoir dessus. Et une fois, que vous avez fait cela, vous pouvez commencer à dégonfler la partie « rouge » tout en étant assis dessus, pour ajuster la pression de la selle et ainsi, augmenter la longueur de pénétration du gode.

loopy bounce montage - 2

Le loopy Bounce entièrement gonflé

Je sais que les créateurs réfléchissent à un système de rehausseur pour avoir une plus grande longueur de pénétration sans trop dégonfler la partie « assise », ce qui permettra en plus de l’utiliser avec d’autres godes à ventouses, plus petit. Donc ici, pour avoir une bonne longueur de pénétration, il faut quasiment dégonfler entièrement la selle, à peu de choses prêtes.

Mon avis en anal sur l’efficacité du Loopy Bounce

Comme je vous le disais un peu plus tôt, j’ai donc testé le Loopy Bounce de plusieurs manières. Et je vais commencer par l’anal ! Oui, j’ai testé de chevaucher cet engin avec mes fesses ! Eh bien, ça marche ! Ce n’est pas le plus aisé, car il faut bien adapter la pression de l’assise pour avoir une bonne longueur de pénétration, mais pas trop non plus. Le but ici, c’est que le gode vienne toucher la prostate et la masser pendant les mouvements sans trop appuyer dessus.

loopy bounce montage - 3

Une valve pour la partie ballon et une valve pour la partie « selle »

Je vous conseille donc d’y aller tranquillement. Surtout que le gode plie un peu dès qu’il rencontre de la résistance. Calculez bien votre longueur de pénétration souhaitée en vous tenant bien sur vos jambes. Une fois que vous avez ce que vous souhaitez, vous pouvez reposer vos jambes. C’est une petite technique pour éviter de vous rentrer 18 cm dans les fesses d’un coup en vous asseyant.

Résultat, eh bien c’est vraiment bien pensé ! Avec la forme du ballon (le socle) arrondie, on peut faire des mouvements d’avant en arrière, pour faire bouger le gode sur la prostate et faire plus ou moins de pression sur celle-ci, mais aussi, sautiller sur place pour jouer sur la pénétration. Pour ma part, avec une masturbation pour m’accompagner, je n’ai pas mis longtemps avant de jouir dessus. En moins de 10 minutes, j’ai obtenu un très bon orgasme ! Je dois dire que ça fonctionne très bien et c’est également très bon.

L’avis de Kitty en pénétration vaginale

Ici, je vais retranscrire les dires de Kitty lors d’une utilisation à deux. Elle était en train de chevaucher le Loopy Bounce pendant qu’elle me faisait une fellation. Vous aurez d’ailleurs mon point de vue juste après le siens. Lorsque nous l’avions testé, la selle du Loopy Bounce était assez gonflé et la longueur de pénétration du gode était assez faible. Selon elle, même si on peut tenir dessus sans les mains, il est préférable de se tenir avec une main à quelque chose pour ne pas trop chavirer ou du moins se rattraper en cas de souci.

Ceci est dû au fait que la selle était assez gonflé car vous l’avez vu plus haut, pour moi, avec la selle dégonflée, ça marche bien. Suivant comment on est placé, on peut arriver à faire frotter le clitoris contre le PVC. Elle a bien aimé l’expérience, mais la longueur de pénétration n’était pas assez importante dans ce cas de figure. C’est surtout le fait que la selle était trop gonflé. Mais clairement, l’objet est ludique et amusant, tout en étant excitant à la fois.

Mon avis pendant une fellation

Alors là, c’est juste excellent ! Avec Kitty assise sur le Loopy Bounce en train de me faire une fellation et les oscillations des petits sauts du ballon, j’ai trouvé cela hyper excitant ! Voir sa partenaire se faire pénétrer en rythme de la fellation, c’est juste excellent. Ici aussi, il ne m’a pas fallu bien longtemps pour jouir ainsi. C’est encore une fois bien pensé et les mouvements de bouche sont différents d’une fellation classique. On sent une certaine synchronicité entre les mouvements de pénétration et de fellation. C’est top !

Autre points concernant le Loopy Bounce

loopy bounce - 26

Zoom sur la valve pour gonfler le ballon

Pour finir, un petit mot sur le PVC. Le petit problème, qui n’en est pas un véritablement, c’est le bruit. En effet, bouger et sauter sur du PVC, ce n’est pas vraiment silencieux. Autant vous dire que si vous vous en servez dans une chambre, on entendra clairement ce qui se passe dans la pièce d’à côté. Par contre, le côté intéressant, c’est que le PVC n’est pas froid. Il prend relativement bien la chaleur, ce qui permet d’avoir un côté assez agréable lorsqu’on est assis dessus. Et pour finir, même si le Loopy Bounce prend de la place lorsqu’on le gonfle, il faut tout de même noter qu’on peut le ranger dans sa boîte et la planquer. Ce qui n’est pas le cas des Fuck Machine, encombrante et assez lourde.

Conclusion sur le Loopy Bounce

loopy bounce - 25

Un concept de sextoy qui est très amusant

En conclusion, je suis vraiment satisfait dans l’ensemble du Loopy Bounce. C’est un produit bien pensé, qui fonctionne bien et qui change vraiment des autres jouets. Mais je dois avouer qu’il y a des choses à revoir. Je trouve que la place libre entre l’assise et la base est trop grande. Même avec un gode aussi long, si on gonfle le système au maximum, le gode ne dépasse presque pas de l’assise. Du coup, la pénétration par le gode est quasi nulle. Il faut donc bien adapter la pression du ballon pour avoir du « leste » et s’asseoir dessus correctement avec une meilleure longueur de pénétration. Cependant, comme indiqué, en dégonflant l’assise, on obtient bien les 18 à 20 cm de pénétration.

C’est juste un peu dommage de devoir dégonfler cette partie quasiment au maximum pour en profiter. De plus, on ne peut pas utiliser d’autres godes plus petits. Un rehausseur serait donc une très bonne nouveauté. Autre point, on ne peut pas vraiment s’en servir en couple. Chacun son tour, oui, mais en même temps, non. On peut s’en servir bien sur à deux, comme je l’ai expliqué précédemment, notamment en fellation. Mais s’il y avait deux trous avec deux godes et de la place pour s’asseoir à deux, je dois dire que ça serait top !

Je remercie à nouveau le site Lust and Joy pour m’avoir fait parvenir un exemplaire du Loopy Bounce afin de vous le présenter. Vous pouvez le retrouver directement sur leur boutique si vous êtes intéressés par ce dernier.

Avantages

– Un concept qui fonctionne
– Très excitant au final (à voir ou à utiliser)
– Il tient bien la charge et on se sent rassuré
– Facile à mettre en place
– Il est très efficace

Inconvénients

– Il faut gonfler l’ensemble pour jouer avec puis le dégonfler
– Il faut dégonfler beaucoup la selle pour avoir une bonne pénétration
– On ne peut pas utiliser d’autres godes (plus petit)
– L’équilibre est un poil difficile dans certaines situations