• Note de l'auteur

  • 79%
  • 79%

  • Lovense Max
  • Testé par:
  • Publié le :
  • Dernière modification: 06/09/2017
  • Packaging
    Auteur: 90%
  • Aspect
    Auteur: 85%
  • Texture
    Auteur: 90%
  • Utilisation
    Auteur: 90%
  • Efficacité
    Auteur: 60%

De retour avec la marque Lovense et le Lovense Max ! Mais si, rappelez-vous, il s’agit du même constructeur que l’œuf connecté Lovense Lush que Lilou a testé il y a quelque temps et pour lequel nous avons fait une expérience pour tenter de faire jouir à distance Lilou par un inconnu. Mais aujourd’hui, je vais vous parler d’un sex-toy pour nous les hommes, un sex-toy connecté également, il s’agit du masturbateur Lovense Max ! Que donne ce masturbateur du futur ? La réponse dans le test !

Je remercie notre partenaire Sextoys-Addict qui nous a fait parvenir un exemplaire du masturbateur connecté Max de Lovense afin de vous le présenter.

Packaging du Lovense Max

lovense max

La boîte du Lovense max

C’est une boîte ! Quelle surprise ! En même temps, c’est un peu une habitude avec les sex-toys ! On a donc une belle boîte cartonnée noire avec en couleur, les traits du produit. Comme une sorte de schéma de conception. Je trouve que ça donne du style, qu’on se trouve en face d’un produit high-tech, c’est un choix judicieux.

lovense max

Le lovense max couché dans sa boîte

Une fois la boîte ouverte en soulevant le couvercle, on découvre le Lovense Max couché et maintenu. Juste en dessous, une autre petite boîte noire contenant le câble de chargement et le dongle Bluetooth, ainsi que le manuel très bien fait pour expliquer comment utiliser le produit mais surtout le connecter. Oui, il y a bien un dongle Bluetooth offert avec le produit ! Pour quelle raison ? Nous le verrons un peu plus tard.

Aspect du Lovense Max

lovense max

Le contenu du packaging du lovense max

C’est un cylindre blanc bourré de technologie qui mesure 23 cm de long pour un diamètre de 6 cm, ce qui nous donne un bon gros cylindre. La longueur de pénétration de la gaine est de 17 cm et le diamètre de l’orifice est extensible jusqu’à 5,5 cm. L’orifice de la sortie de la gaine est de 3 cm extensible. Il n’est pas léger, en tout, il faut compter 580 grammes, ce qui fait du Lovense Max, un masturbateur un peu lourd, mais en même temps, il faut se souvenir qu’il s’agit d’un masturbateur connecté et donc contenant de la technologie à l’intérieur. Ce n’est pas une simple gaine dans une coque en plastique ABS. Sa base est plate et on peut remarquer deux points aimantés qui serviront à alimenter notre masturbateur.

lovense max

Il faut dévisser la couvercle pour le découvrir

L’histoire du Lovense Max

Le Lovense Max ressemble donc à une grosse capsule. Dans un sens, il me fait penser au Zini Dib Bang Bang, sans sa ventouse. À la base, le jouet n’était pas aussi perfectionné. En 2015, de nombreuses nouveautés ont été ajoutées : sa résistance à l’eau, son chargement plus aisé, sa taille globale et ses plus fortes vibrations. Puis en 2016, c’est le système de ventilation de l’air qui a été ajouté puis une gaine plus douce, souple et élastique.

lovense-max-masturbateur-innovation

Comparatif avec d’autres masturbateurs

On remarque deux boutons sur le produit qui serviront à le mettre en marche et l’utiliser, mais également un témoin lumineux et sa zone de recharge. Ce masturbateur n’est donc pas réaliste, mais l’orifice reste assez proche de la réalité. Ce n’est donc pas un simple trou de donut comme le Fleshlight Pure, mais un vagin un peu travaillé. Par contre, on est bien en dessous du réalisme de certains masturbateurs chez Fleshlight, moulés sur des actrices, comme le Fleshlight Stoya, le masturbateur vagin Asa Akira ou encore le Fleshlight Lady Vortex ! Et pourquoi pas le Janine Bad Dragon à sa manière, elle a tout de même du sexe-appeal.

Texture du Lovense Max

lovense max

La gaine du masturbateur sortie de sa coque

Plastique pour le réceptacle et TPE pour la gaine, c’est un duo gagnant. Ce n’est pas rare de trouver des masturbateurs avec des gaines en TPE. La plupart du temps, c’est le cas, Fleshskin/SuperSkin (chez Fleshlight), mais ici, c’est du TPE qualitatif. Quoi qu’il en soit, la gaine est douce, souple et élastique. Elle est de bonne facture. À l’intérieur de la gaine, la structure n’est pas lisse, il y a du travail et notamment de nombreuses petites bosses. D’ailleurs, on a l’impression que la gaine est vivante quand on voit l’animation proposée sur le site du constructeur.

lovense max

Les micro bulles de la gaine et sa large sortie

Avantages du TPE

Avouez que ça donne envie ! Évidemment, le TPE est de qualité, c’est un matériau sain pour le corps et ne contenant pas de phtalates. Aucune crainte à avoir, vous pouvez en user et en abuser, cependant, attention, le TPE est connu pour être poreux, il est donc conseiller de ne pas prêter son jouet. J’ai également remarqué que l’extrémité de la gaine est assez importante en terme de diamètre d’ouverture, 3 cm extensibles, comme précédemment indiqué.

Utilisation du Lovense Max

lovense max

Le chargement du lovense max

Voici la partie technique ! Oui, c’est toujours un peu compliqué avec les sex-toys connectés. Mais commençons par les choses simples. Première chose, il faut charger le Lovense Max. Pour cela, on peut le brancher sur USB ou sur secteur via à l’aide de son câble de chargement magnétique. Comptez 120 minutes de chargement pour 180 minutes d’autonomie (et plus de 100 heures en mode stand-by). Un bon ratio mine de rien ! Attention, quand vous brancherez le Max, faites bien attention que le témoin lumineux rouge s’allume. Car la partie aimantée adhère dans les deux sens. Une fois celui-ci chargé, on peut commencer à l’utiliser. On peut jouer avec de plusieurs manières. Soit en solo, soit à courte distance, soit à longue distance ou carrément interconnectée avec un autre sex-toy de la marque.

Utilisation en mode manuel

La première utilisation, c’est le mode manuel. Oui, manuel, comme un bon masturbateur à l’ancienne que l’on utilise pour faire des va-et-vient. Vous pouvez utiliser du lubrifiant à base d’eau et retirer la gaine du réceptacle pour la laver facilement. De l’eau tiède et du savon et un Toy cleaner pour le désinfecter. Attention, la base de la coque externe contient le système de moteur, il ne faut surtout pas mettre à l’eau cette partie.

lovense max

Les deux boutons du mode manuel

Pour le manipuler, on appuie sur le bouton A pendant 3 secondes pour le démarrer ou l’arrêter. Le bouton A sert à gérer les vibrations et le bouton B à gérer le contrôle de l’air. Il y a trois niveaux de gestion de l’air. Le niveau 1 applique de faible contraction de la gaine, le niveau 2 offre des contractions moyennes et le niveau 3, le niveau de contraction le plus important et donc l’étroitesse maximum de la gaine. Pour les vibrations, même chose, trois niveaux, faible, moyen et fort.

lovense max

La gaine peut être facilement extraite

Sur la coque, on peut retrouver un système pour l’évacuation de l’air au niveau des bandes grises. Il suffit de soulever la languette pour faire évacuer l’air si on souhaite un peu moins de pression grâce à l’air comprimé présent dans le masturbateur. Bien sur, on peut s’amuser à boucher et libérer l’accès pour jouer avec l’air et les sensations. Mais je n’ai pas cette partie sur ma version ! Pourquoi ? Car je possède la version de 2015 ! Je l’ai reçu il y a plusieurs mois, du coup, ce n’est pas la version 2016 que je vous présente. Il me manque donc les deux améliorations apportées depuis, le contrôle de l’évacuation de l’air et la gaine plus douce et réaliste.

Utilisation en mode connecté courte distance

La seconde utilisation, c’est l’utilisation en mode connecté à courte distance. Ici, votre smartphone fera office de télécommande. Pour ceci, il faut télécharger l’application « Body Chat » pour Android ou iOS. Dès qu’on lance l’application, au bout de quelques secondes, on nous demande si on souhaite activer le Bluetooth automatiquement. Sympa, ça évite de le faire manuellement. On allume le Lovense Max et on choisit dans l’application « Jouer seul » et on effectue l’appairage avec le code 0000 définit par défaut.

On peut également utiliser la fonction, « Lan communication« , qui permet de faire une liaison IP sur le port 34567. Lorsque la lumière verte du Lovense Max clignote, c’est qu’il attend d’être appairé, lorsque la lumière verte est constante, c’est que l’appairage est effectué. L’application permet ensuite de contrôler les vibrations et le niveau de compression de la gaine à l’aide de boutons mais on peut également faire appel à de la musique pour s’amuser et le faire bouger en rythme.

lovense-max-masturbateur-application-parametres-4

Mais ce n’est pas tout ! Car pour une fois, il existe une application pour PC et MAC qui permet de contrôler le Lovense Max directement ! Pour cela, on fait appel au dongle Bluetooth fourni que l’on branche sur le PC/Mac. Le manuel vous indiquera plus de détails sur son paramétrage, comme indiqué précédemment, il est très bien fait.

Utilisation en mode connecté longue distance

Ce n’est pas fini ! On peut également l’utiliser à longue distance. La première chose à faire, c’est de créer un compte. On indique si on est un homme ou une femme, son surnom, son adresse e-mail, un mot de passe et on le confirme. Une case est présente en bas pour définir si vous êtes une « Cam model« , mais je vous en reparlerai. Une fois votre compte crée et validé, vous arrivez sur l’application avec le menu « Personnes« , « Jouets » et « Settings« .

lovense-max-masturbateur-application-parametres-5

Dans « Personnes« , on peut inviter d’autres utilisateurs via leur adresse e-mail. Dans « Jouets« , on peut ajouter nos jouets Lovense (Nora, Max ou Lush). Et dans « Settings« , on peut modifier son profil, voir son identifiant, changez sa photo, nettoyez le cache et changer quelques paramètres de confidentialité et de fonctionnalités, comme certaines fonctions du masturbateur.

lovense-max-masturbateur-application-parametres-2

La partie connexion publique

Pour la partie connexion, ici, il faudra passer par une liaison Wi-Fi/3G/4G pour gérer les invitations. Mais ce n’est pas tout ! Si on peut l’utiliser dans un cadre intime entre deux partenaires, on peut également l’utiliser pour les Shows Cam avec l’option « I am a cam model » ! Et là, attention, plusieurs fonctions sont tout simplement excellentes à ce sujet.

lovense-max-masturbateur-application-parametres

D’une part, on peut passer l’application en mode publique. Lorsqu’on est en mode publique, un numéro d’identification est généré sur le smartphone pour la session. Il suffit de le transmettre à vos spectateurs qui pourront via l’application, se connecter à vous. Mieux encore, on peut utiliser une extension pour Chrome qui permet de faire fonctionner le jouet et surtout le faire réagir à chaque fois que l’on reçoit un tip d’un spectateur. Autant vous dire qu’il s’agit ici du summum des besoins des shows cam. Mais ce n’est pas tout ! Oui, encore une fois, le Lovense Max propose de la nouveauté. À travers l’application, on peut utiliser la fonction vidéo qui permet ainsi de voir l’utilisateur ainsi que l’entendre ! Oui, c’est tout de même sacrément bien tout ça !

Utilisation en mode interconnexion

Il existe encore une autre façon de l’utiliser, c’est l’inter-connexion. Ici, on peut interconnecter le Lovense Max au Lovense Nora. Qu’est-ce donc ? Le Lovense Nora est un rabbit connecté qu’on vous présentera prochainement et qui permet ainsi de faire fonctionner le Lovense Max en même temps que le Nora et de manière synchrone. En somme, faire un mouvement d’un côté avec l’un provoque un mouvement adéquat de l’autre côté. J’en parlerai pas en détail dans ce test, nous le ferons dans celui du Nora, car j’aurai déjà présenté, un bon nombre de points communs avec le Max.

Efficacité du Lovense Max

lovense max

L’aspect de la gaine version 2015

Alors passons aux choses sérieuses. Est-il bien ce Lovense Max ? Je dois vous l’avouer, c’est mitigé. Première chose, l’utilisation reste simple malgré ses fonctions. Que ce soit en utilisation manuelle avec les boutons, en mode smartphone Bluetooth ou Wi-Fi, c’est intuitif et ça fonctionne bien. Mais ce n’est pas ce qui fait un bon masturbateur. C’est un très bon objet connecté qui remplit à merveille de multiples fonctions, mais sur les sensations, je reste sceptique.

lovense max

Coque en plastique ABS et gaine en TPE effet peau

Un retour mitigé

D’une part, malgré une interconnexion simple et une très faible latence, je suis déçu par l’ensemble. J’ai pris le Lovense Max avec moi, un peu de lubrifiant Sliquid H2O et un petit film à côté. Déjà, la version 2015, niveau réalisme de la gaine, c’est bien en dessous de Fleshlight. La version 2016 est améliorée, mais bon, sur ma version, ça le fait moins. Vu qu’il n’y a pas de système de contrôle d’air sur ma version, c’est assez serré. Mais ça, passons, car la version 2016 corrige ceci. C’est la partie vibration et compression qui n’est pas à la hauteur de ce que j’attendais. Quand j’ai vu le système en action sur le site du constructeur, je me suis dit que ça avait l’air énorme et au final, c’est un pétard mouillé.

lovense max

Aperçu du bi-moteur présent au fond

Mode vibrant et système de compression

Le mode vibrant est correct. Il ne fait pas trop de bruit et les trois niveaux sont dans la moyenne. Par contre, le système de compression qui est l’un des points les plus intéressants sur le papier est décevant. D’une part, au niveau sonore, c’est horrible. Par alternance, ça fait un bruit assez fort, énervant, bruyant et pas du tout sexy. Je ne sais pas comment vous le décrire, mais c’est franchement dérangeant, clairement, on vous capte tout de suite quand vous l’utilisez et ça tape vite fait sur le système.

lovense max

Les sortes de pales pour la compression de l’air

De plus, je trouve pas vraiment d’intérêt à ce système. Sur le plan stimulant, ça compresse un peu, mais je n’ai pas vraiment senti de choses incroyables. Le bruit est vraiment trop chiant pour se concentrer sur les sensations produites, dommage. Au final, on termine par faire des va-et-vient en mode vibration et même là encore, je n’ai pas trouvé ça à la hauteur d’un masturbateur pensé pour cela. J’ai donc fini avec le Meiki Cherry Evolution dont je vous reparlerai.

lovense-max-masturbateur-application-parametres-3

Le mode musical, pas top

Je dois également vous dire que le mode « Musique » de l’application m’a également déçu. J’ai testé avec quelques pistes, je trouve qu’il y a peu de variations et les vibrations sembleraient être la seule partie contrôlable par la musique à moins qu’il ne s’agisse de mes goûts musicaux. De plus, en mode musique, on n’entend pas la musique, c’est con tout de même.

Conclusion sur le Lovense Max

lovense max

Un très bon sex-toy connecté, mais un masturbateur assez moyen

Lovense semble faire de bons produits. Le Lush est un excellent œuf vibrant connecté pour point G, le Nora semble être un bon rabbit et le Lovense Max, un bel objet connecté. Mais je ne pense pas qu’il fasse un bon masturbateur. C’est vraiment dommage, car j’ai beaucoup aimé toutes les possibilités offertes du côté connecté, mais son bruit en fonctionnement m’a rebuté. Finalement, il perd sa substance principale, être un bon masturbateur avant tout. J’espère qu’il y aura une version largement améliorée sur le système de pompes à air, car je pense qu’il y a de l’intérêt, mais là, vaut mieux se mettre un casque sur la tête pour profiter de l’objet, mais est-ce une utilisation que tout le monde souhaite suivre ?

Je remercie à nouveau Sextoys-Addict pour nous avoir envoyé le Lovense Max il y a déjà quelques mois, navré du retard. Quoi qu’il en soit, vous pouvez le retrouver directement sur leur boutique mais également consulter leur page partenaire pour en apprendre un peu plus à leur sujet.

Avantages

– Le packaging qui donne du style
– Le Dongle Bluetooth offert
– La qualité de l’ensemble
– La partie connectée marche très bien
– De l’invention et de la nouveauté

Inconvénients

– Son niveau sonore d’ensemble
– L’efficacité de la partie compression
– Le mode musique discutable