• Note de l'auteur

  • 84%
  • 84%

  • Womanizer Pro W500
  • Testé par:
  • Publié le :
  • Dernière modification: 15/12/2017
  • Packaging
    Auteur: 65%
  • Aspect
    Auteur: 90%
  • Texture
    Auteur: 90%
  • Utilisation
    Auteur: 60%
  • Efficacité
    Auteur: 100%

Ah, le voilà enfin le Womanizer Pro w500 ou le W500 Pro, il a tellement de manière de l’écrire à présent sur Internet ! Vous n’avez pas pu y échapper, la marque Womanizer a révolutionné le marché des stimulateurs clitoridiens à la fin de l’année 2014. La première version dite W100 a connue plein d’améliorations par le biais de nouveaux modèles qui ont bien sur été tous testés ici (on est le numéro 1, il faut assurer !!), après le W100 est apparu le Womanizer édition Saint-Valentin et enfin l’édition Tattoo du Womanizer. Aujourd’hui, Womanizer va plus loin, en nous proposant non pas une version améliorée, mais une VRAIE NOUVEAUTÉ, le Womanizer w500. Alors, laissez-vous porter par le test de Lilou, la spécialiste, que dis-je, la reine des Womanizer, la seule à les avoir tous testés sous tous les angles ! Nous allons voir si ce produit vaut le coup et surtout s’il mérite que l’on débourse la modique somme de 189 €, 219 francs suisse, 130 livres et je passe les monnaies de l’Est ! Womanizer impose ses prix, et j’espère que ce nouveau jouet est à la hauteur…
KissKiss.ch
Merci à KissKiss.ch pour nous avoir fait parvenir le Womanizer W500 Pro Menthe afin de vous le présenter. Il s’agit de notre partenaire Suisse pour tous ceux qui souhaitent commander en Suisse.
Dorcel Store
Merci à Dorcel pour nous avoir fait parvenir le Womanizer W500 Pro Blanc afin de vous le présenter. Il s’agit de notre partenaire France pour tous ceux qui souhaitent commander en France.

Packaging du Womanizer Pro W500

Comme toujours, l’emballage est correct mais change un peu des précédentes versions. Ici, on reçoit une petite boîte dans laquelle est couché le nouveau Womanizer, on y retrouve une housse de rangement, un câble USB, un adaptateur secteur, un embout XL supplémentaire et une notice d’utilisation.

Ce qui change ici, c’est la housse de rangement qui est souple, sur les autres versions, nous avions le droit à une trousse rigide qui était quand même très pratique pour le transport et le rangement. Enfin, avoir deux embouts c’est bien, mais où sont passés les embouts de rechanges… ? Là, on a le choix entre deux embouts différents mais quand celui que vous utiliserez sera détendu ou que sais-je, il faudra en racheter.

Aspect du Womanizer Pro W500

Plus petit, plus mignon et visiblement plus pratique le Womanizer pro W500 a été clairement relooké pour notre plus grand plaisir et peut-être confort car, disons-le, les anciennes versions étaient très moches… Efficace, oui, mais moche, ici, le fabricant a clairement revu la copie et personnellement, je suis ravie.

Bon, il ressemble quand même à la version précédente, dans le sens où il est très bizarre avec une sorte d’embout blanc qui ressort de la coque, mais les dimensions ont clairement été revues à la baisse. Il est long de 12 cm, large de 6 cm et il tient dans la paume de la main ! Comme je le disais, il ressemble toujours à un ovni, après les précédentes versions et le Hello Touch X, j’ai bien peur que l’avenir du sex-toy soit les designs WTF…

Il y a donc deux embouts fournis, un « normal » et un « XL »: le normal est un ovale de 2 cm de long et 1,5 cm de large. L’embout XL à la même base mais il est évasé sur les extrémités, c’est un rond de 2.5 cm de diamètre. Sur l’envers du produit on retrouve 3 boutons, le diams qui fait office de on/off et un « + » et un « – » qui changent les intensités. Ce qui me fait marrer, c’est que « on/off » et « intensity » sont notés à côté des boutons… Non mais sérieusement ?! On est pressés mais quand même! La prise de charge se trouve sur la face avant du produit, protégé par une petite porte en silicone.

Nous l’avons reçu en vert et en blanc mais il existe aussi en parme, violet, noir et léopard. Nous avons choisi des nouvelles teintes car le kitsch léopard, on a déjà donné ! Bien que ce produit soit un OVNI, le fabricant a fait beaucoup d’efforts ici, le jouet est plus petit, plus beau (même si c’est relatif) et semble plus ergonomique. Allez, je le dis, le Womanizer pro W500 est beau !! Par contre, je le redis, 2 embouts c’est bien mais à la longue, on ne se servira que d’un et du coup nous n’avons pas de réel embout de rechange.

Texture du Womanizer Pro W500

Le Womanizer pro W500 est composé de plastique ABS pour la structure, les embouts qui sont les seuls éléments à entrer en contact avec votre intimité, sont en silicone. C’est vrai, on parle souvent de texture ici (normal c’est le nom du paragraphe) et souvent les lecteurs sont un peu paumés… Pourquoi insiste-t-elle toujours sur le silicone ? Eh bien, il faut savoir que le silicone est un des matériaux les plus sains pour les muqueuses. Déjà, il est garanti sans phtalates, ce sont des agents considérés comme très nocifs et malheureusement présents dans des jouets en Jelly (jamais testés ici). Ensuite, le silicone est non poreux, ce qui signifie que si une bactérie ou une saleté se met sur le jouet, le silicone ne peut pas l’absorber, il suffit de bien le désinfecter pour faire disparaître ces saloperies. Autres points, c’est inodore, doux et surtout hypoallergénique. Pour faire court, l’embout du Womanizer pro W500 est d’excellente composition.

Pour le nettoyage, le Womanizer pro W500 n’est pas waterproof, il suffit d’ôter l’embout et de le laver soit à l’eau savonneuse soit au toy cleaner pour le désinfecter réellement. Si madame aime la glisse, une micro noisette de lubrifiant à base d’eau suffira amplement.

Utilisation du Womanizer Pro W500

Womanizer a trouvé la poule aux œufs d’or, pourquoi en changer? Le principe reste toujours le même, c’est un stimulateur clitoridien avec des procédés révolutionnaires, il ne vibre pas mais « aspire ». En effet, le clito est stimulé sans contact et fonctionne à l’aide de micros-aspirations et micros-sucions qui rendent les orgasmes assez incroyables car ils ne sont pas contrôlés et que le clito n’entre pas en contact avec le jouet. Bref, ici c’est toujours pareil.

Bon voyons un peu comment la bête fonctionne… Ce jouet est un stimulateur clitoridien qui n’est pas du tout polyvalent. Le jeu consiste à placer votre clitoris dans le trou de l’embout et de se laisser aller à de bons gros orgasmes. Ce jouet fonctionne sur batterie, un câble USB est fourni ainsi qu’un adaptateur secteur, vous avez donc le choix. Comptez une grosse heure de charge pour 4 heures d’aspirations.

Pour allumer et éteindre le jouet, appuyez sur le diam’s, de toute façon, il y a écrit on/off pour les feignasses qui ne veulent pas lire la notice ou pire nos tests !! Pour balayer les intensités, un « + » et un « – » assez élémentaire. Pour revenir au niveau 1 sans appuyer 3 fois sur le « -« , il faut appuyer sur le diamant.

Ici, GROS CHANGEMENT (encore!), il y a 8 niveaux, 8 putains de niveaux, il n’y en avait que 5 sur les vieux modèles. Le premier niveau est très light appelé « super soft » car des consommatrices se sont plaintes de l’intensité trop brutale dès le premier niveau. Womanizer à répondu à leurs attentes, en fait la marque l’avait déjà fait avec l’édition Tattoo. Il va être très difficile de comparer les 8 niveaux mais le fabricant nous promet un truc dément, ils ont même appelé ce niveau « super power« . J’ai hâte !!

Un embout XL (pour clito XL) est fourni. Depuis longtemps, je me suis demandé quelle taille devait avoir un clito, c’est un peu comme la bite des mecs et d’ailleurs je n’ai aucune idée de la taille moyenne d’un clito mais, lors de mes soirées libertines, j’ai constaté que les clitos peuvent énormément varier… Je pense notamment à celui de Miss D. qui est 4 fois plus petit que le mien donc, je trouve que le choix des embouts est une très bonne chose. En effet, si l’embout est trop grand, l’aspiration se perd et si il est trop petit, ben le but du « sans contact » fait un peu pétard mouillé…

Niveau sonore, il paraît qu’il est silencieux, par silencieux on entend « très peu bruyant », il faut dire que les précédentes versions faisaient beaucoup, beaucoup de bruit, nous verrons ça dans la prochaine rubrique. Le Womanizer pro W500 n’est pas waterproof, au mieux il est splashproof, mais faites quand même attention… Si vous avez l’habitude de faire des grosses éjaculations féminines, pensez à l’ôter très vite. Ici, plein de changements qui me semblent très prometteurs, les boutons ont l’air plus intuitifs et il y a surtout 3 niveaux en plus.

Efficacité du Womanizer Pro W500

Womanizer Pro w500 : Charge du produit

Un câble de type Samsung est fourni, il faut insérer une partie sur l’avant du jouet, je viens de le brancher et il ne s’enclenche pas super bien, il faudra faire attention à ne pas bousiller cet endroit en forçant… D’ailleurs, il y a un bruit de sifflement quand le jouet charge, rien de méchant mais ce n’est pas nickel. Il faut une heure pour charger le jouet, quand il charge, l’embout clignote et reste fixe quand il est plein (ce n’est pas très intéressant mais ça nous permet quand même d’être sûrs de l’avoir correctement branché). A priori, il tient 4 heures sans être rechargé, je viendrais vous parler de ce point en rééditant l’article, je note mes utilisations donc on se fera une bonne idée de la chose et surtout je préciserai s’il reste endurant (ne perd pas d’aspiration) sur la durée !

Prise en main du Womanizer Pro W500

Alors là, je suis dubitative… Le jouet est trop petit, trop large, trop tout… La prise en main n’est pas hyper ergonomique, il tient dans la paume de la main oui et alors ?! Seule, je dois me tordre pour trouver un angle correct et ça ne me plaît pas du tout. Quand Mogwai l’utilise c’est parfait, mais c’est con de devoir être à deux pour en profiter pleinement ! De plus, il n’y a pas de stries sur les côtés, la main n’agrippe pas le jouet qui a souvent tendance à glisser car la surface est très lisse et douce. Je suis un peu déçue là-dessus… Le W100 était plus long et plus simple à manier, je trouve.

Ergonomie des boutons de commande du Womanizer Pro W500

Il faut appuyer quelques secondes sur le diamant pour allumer et éteindre le jouet mais ce bouton est très, très résistant et comme il n’est pas lisse c’est un coup à se faire mal au doigt. Ça ne commence pas super bien notre affaire… Un bouton hyper dur à le don de m’énerver un chouilla ! Une fois le jouet allumé et que je me suis tordue correctement, il faut régler les intensités, ici deux boutons, c’est simple, facile et assez claire. Au cas où je serai une grosse idiote, c’est même écrit sur le modèle… Ces boutons s’enclenchent bien mais ne sont pas bien placés, sous la paume de la main les probabilités de changer les modes sans le vouloir sont très grandes, ça m’est arrivé à chaque utilisation. J’aimais assez le bouton à régler avec le pouce mais bon, innovation oblige, on chamboule tout. Les trois boutons sont, sur le papier, plus pratiques mais ce n’est pas du tout le cas. Le bouton power est beaucoup trop dur et les deux boutons de réglages sont mal positionnés. (Mise à jour : Finalement, il suffit d’appuyer quelques secondes doucement sur le bouton Power pour le mettre en marche. Cependant, ce n’est pas du tout instinctif)

Puissance et efficacité des 8 niveaux du Womanizer Pro W500

8 niveaux, ça c’est quand même le Graal… Dès que je l’ai eu chargé dans les mains je l’ai mis à fond. Imaginez-moi les yeux écarquillés de bonheur en train de trépigner d’impatience. Ça commence soft oui mais quand même… (le soft de l’édition Tattoo l’est bien plus). Bon et après c’est le nirvana, ça monte, monte, monte… J’adore !! Je reprochais au W100 d’être trop léger, il faut dire qu’on développe une certaine accoutumance et comme toutes les cams, il en faut plus, toujours plus… Ici, je suis aux anges, le Womanizer pro W500 tient ses promesses, la puissance est redoutable et me convient parfaitement. Je vais au niveau 8 avec beaucoup de difficultés tellement c’est fort mais test oblige, il faut tout essayer. J’aime ici la palette de niveaux qui est exceptionnelle. C’est là le gros intérêt de ce jouet et je suis conquise !

Womanizer Pro W500 : Silencieux ou pas ?

Silencieux qu’ils disent… Dans les faits sûrement mais dans le ressenti ce n’est pas du tout le cas… Le moteur fait un bruit de voiture qui va caler et ça me rappelle de mauvais souvenirs… Il n’est pas du tout silencieux mais le fabricant se décharge dans sa notice, si ça fait du bruit c’est de votre faute c’est qu’il est mal positionné. PARFAIT… Effectivement le bruit est différent, on passe d’un petit compresseur à un moteur qui va caler mais on est loin du jouet silencieux annoncé. Pour le bruit, on repassera, le plus silencieux, à mon sens reste l’édition Tattoo, point barre.

L’avis de Mogwai

Tout à commencer, une après-midi. Un e-mail arrive dans ma boîte, comme tant d’autres chaque jour, l’un d’entre eux parle du Womanizer 2. Je me dis que c’est encore un nouveau modèle identique aux précédents, une édition nature et découverte peut-être, mais non, on me confirme que c’est bien le nouveau modèle. Ok, pas d’infos à son sujet, mais pourquoi pas. Puis, par la suite, encore un e-mail au sujet du Womanizer W500 Pro (Ah tiens, on sait comment il se nomme à présent), puis un autre, tous nous proposaient de le tester. Puis sur Twitter et les Internets, je vois des vagues de messages à son sujet, tout le monde est en train de devenir dingue à son sujet, même Lilou, un peu sur les bords.

Bref, on en arrive à le recevoir, Lilou était allé le chercher un matin à la poste, avant de partir travailler, elle me le laisse à l’appart en revenant et je me retrouve nez à nez avec l’objet qui fait tant parler sur la toile du cul. Bon, je le mets dans un coin et je vais faire autre chose, comme tester le Gkii dans mes fesses. Puis, quelque temps plus tard, je reçois un texto de Lilou qui me demande si j’ai mis le Womanizer W500 Pro à charger. Évidemment, que non, alors pour pas me retrouver comme un con le soir, je charge la bête. Car au final, je n’avais pas vérifié s’il fonctionnait. J’appuie sur le bouton, rien, pas un bruit. Je me dis qu’il doit être vide, je le charge, j’essaye plusieurs fois en cours de route, toujours rien, puis une fois complètement chargé, je suis sur qu’à présent, il devrait être au taquet. J’appuie à nouveau sur le bouton power et là, toujours rien. « Putain, on a reçu un Womanizer W500 Pro cassé, Lilou va être furax ». Je me dis qu’un mode Travel Lock doit être activé, je prends la notice, rien à ce sujet, je commence à flipper un peu. Elle va me détester. Puis au bout d’un moment, à force d’appuyer comme un con dessus, je me rend compte qu’il faut appuyer très fort sur le diamant pour le mettre en route. « Ah ouais, il est sacrément pourri ce bouton… »

J’en arrive à le tester le soir sur Lilou après le match des All Blacks contre l’équipe de France, je n’ai pas réussi à aller plus loin que le niveau 4, car quand c’est moi qui suis aux commandes de la bête (tout comme les autres modèles) et que je le place sur le clitoris (capuchon relevé), c’est une autre histoire. À présent, cette bête rode non loin de la table de chevet, je l’observe, elle m’observe, on est en zone de collaboration, pas le choix. D’ailleurs, je suis également déçu de la molette des intensités. Je pensais qu’on aurait un système de molette comme un Fairy Black Exceed, mais non, c’est toujours un système d’intensité par cran.

Mogwai

Mise à jour de Lilou

Deux mois après, il est temps de remettre à jour cet article qui reste toujours d’actualité ! Nous avions décidé de prendre notre temps pour le tester pour voir ce qu’il avait dans le ventre et nous avons bien fait. En effet, les tests qui ont suivi ont tous souligné quelques hic et notamment celui du prix. Mais, maintenant, qu’en est-il ?

Deux mois après, je n’ai rechargé mon womanizer qu’une seule fois, après 42 utilisations. Oui, oui, 42 ! Je l’utilise en moyenne une dizaine de minutes donc, mon womanizer a tenu la première fois pendant 7 heures ! Je dois dire que les dernières utilisations étaient plus faibles, mais satisfaite de mon plaisir et prise d’une grosse flemme de le recharger, j’ai attendu qu’il s’arrête en plein coït !

Deux mois après, je n’utilise que la version couleur. La version chromée que nous avons est assez jolie mais, la partie prise en main est très lisse et me le fait glisser des doigts…

Deux mois après, et après les conseils de ma copine Charlie, je confirme que la « dureté » des boutons est en fait une sécurité. dès que je l’ai reçu, je voulais m’amuser avec, pas de temps à perdre avec des détails, j’appuyais comme une tarée pour que ça démarre plus vite… Aujourd’hui, j’appuie légèrement et ça démarre, ça met toujours trop de temps à mon gout mais soit…

Deux mois après, je continue de penser que cette version n’est pas optimale à 100%, les boutons ne sont pas super bien placés et le système de sécurité n’est pas vraiment logique à mon gout.

Je pense avoir rempli mon rôle de super testeuse en disant exactement ce que je pense du produit, en soulignant ses défauts malgré les louanges que j’ai pu lire sur la bête. Je suis courageuse, honnête et naturelle, ça me va même si cela dérange, surtout si cela dérange d’ailleurs…

Même s’il a plein de défaut, je l’adore ! C’est mon jouet de chevet, je l’utilise très, trop, souvent et ces niveaux de puissance ne sont pas inégalables avec les autres versions, c’est bien d’être honnête jusqu’au bout !

Ce jouet est, selon moi, LE jouet de l’année 2015 mais j’espère toujours que la version sera améliorée au cours de l’année 2016 !

Lilou

Conclusion sur le Womanizer Pro W500

La vérité c’est que je suis très déçue du Womanizer Pro W500… Après la promo agressive, la transe de certains blogueurs, des tests bâclés en 2 jours, le flot de mails incessant pour me demander de le tester et le prix, je m’attendais au jouet parfait. De vous à moi, on est loin de la perfection, très loin même… Je le trouve très puissant oui mais absolument pas intuitif et c’est assez rédhibitoire pour moi. Je vais essayer de répondre à quelques questions que nous sommes en droit de nous poser…
Ask Lilou
Si tu te poses des questions sur le Womanizer Pro W500, peut-être que tu trouveras réponse ici ! En voici déjà quelques-unes !
Question n°1
Est-ce qu’il vaut 189€ ? Certainement pas…
Question n°2
Si j’ai acheté une version précédente, est-ce que je me saigne pour la nouvelle ? Surtout pas !!
Question n°3
Si je n’ai pas de Womanizer et que j’avais prévu d’en acheter un, est-ce que je prend la nouvelle version ? Si la puissance est LA recherche alors oui, on n’est pas à 30 euros prêt mais si le confort et l’ergonomie sont les points essentiels de la recherche, je vous conseille les anciennes versions.
Question n°4
Si je veux absolument acheter le nouveau Womanizer parce qu’il est bien plus puissant, que faire ? Pourquoi ne pas attendre quelques mois que ce modèle soit amélioré ?!
Il ne faut pas voir le Womanizer Pro W500 comme une amélioration du premier Womanizer mais comme un vrai nouveau produit, un produit crée un peu vite par une marque qui a mis le doigt sur l’innovation en matière de sex-toy… Quand on m’annonce un jouet à 189€ de cette façon, je m’attends au truc parfait, ici rien ne va sauf la puissance. Je vous conseille de faire comme moi et d’attendre trois ou quatre mois que cette version soit améliorée car, elle le sera. Après, je vais être honnête avec vous, j’utilise souvent cette version car la puissance est plus forte que sur les autres modèles, mais je vous rappelle que les jouets me sont envoyés à titre gracieux, si j’avais payé presque 200€ un jouet dont les boutons ne sont pas mes amis, j’aurai un peu tiré la tronche. Pourquoi n’ont-ils pas gardé la version précédente avec la puissance du nouveau hein, POURQUOI? La « beauté » au détriment de l’ergonomie…

Avantages

  • Produit design
  • 2 embouts au choix
  • Embouts en silicone
  • Très puissant

Inconvénients

  • Pas de trousse rigide de rangement
  • Pas de véritable embout de rechange
  • Prise en main pas top
  • Bouton power très dur
  • Bouton d’intensité mal placé
  • Pas aussi silencieux qu’on nous le promet
  • Promotion agressive et un brin relou… Non, vous n’êtes pas une sombre merde si vous n’avez pas de Womanizer…
KissKiss.ch

KissKiss.ch

Je remercie à nouveau KissKiss.ch pour nous avoir fait parvenir un exemplaire du Womanizer Pro W500 Menthe afin de vous le présenter. Vous pouvez le retrouver directement sur leur boutique, mais également consulter leur page partenaire pour en apprendre un peu plus à leur sujet.
Dorcel Store

Dorcel Store

Je remercie à nouveau Dorcel Store pour nous avoir fait parvenir un exemplaire du Womanizer Pro W500 Blanc afin de vous le présenter. Vous pouvez le retrouvez directement sur leur boutique en ligne, mais vous pouvez aussi consulter leur page partenaire pour découvrir un peu plus d’informations à leur sujet.