Retour sur nos expériences sexuelles avec cette fois-ci, un petit scénario pour faire squirter Lilou, préparé, que je lui ai exposé afin de voir si l’ensemble lui convenait. Je lui explique alors mon plan : L’attacher au lit avec le kit d’entraves, jouer de mes doigts en alternant avec la Njoy Pure Wand pour la faire squirter avant de prendre un gode pour pénétrer sa chatte et suivant le résultat, la faire jouir avec le Fairy Black Exceed sur le clitoris. Évidemment, avec les scénarios, il y a toujours des choses qui sont respectées et d’autres qui dérapent un peu.

Préparation et préliminaires pour faire squirter Lilou

J’ai donc préparé mon outillage dans un coin. Puis, je l’ai l’invité dans la chambre pour qu’elle s’allonge dans le lit sur son dos avant d’attraper ses poignets et ses chevilles pour la maintenir avec le kit d’entraves. Elle avait les jambes écartées. J’étais au-dessus d’elle, me tenant à la force de mes bras. J’ai approché ma bouche de son sein gauche. Puis j’ai passé mes lèvres autour de son téton, sans la langue et sans le toucher. Juste assez pour le réveiller avant de basculer sur le second pour lui faire vivre le même traitement.

Lilou commence alors doucement à se laisser aller, signe que je peux continuer. Je descends donc lentement vers la route qui mène à son entre-jambes, glisse un doigt vers sa chatte et titille légèrement l’entrée de son vagin pour l’exciter. Avant de poursuivre, j’attrape le Pjur Espresso, j’en dépose quelques gouttes sur mon doigt, puis me retourne vers Lilou pour lui glisser ce dernier en elle.

Je m’amuse avec le point G de Lilou

Je joue doucement avec son point G, le frotte, le fait gonfler. Puis j’ajoute un second doigt pour amener plus de pression sur ce dernier. Alors qu’elle commence à prendre plaisir, j’attrape la Njoy Pure Wand. J’y ajoute un peu de lubrifiant et commence à l’insérer pour le caler pile poil où il faut. On s’accorde sur le meilleur angle et je commence alors à faire de petits va-et-vient avec la baguette en acier. Ce qui provoque au bout de plusieurs minutes, des petits floc-floc, prémisse de la suite des événements. Je vais pouvoir la faire squirter.

Godes et vibrations pour faire squirter Lilou

C’est alors que je reprends usage des mes doigts pendant quelques minutes au lieu de continuer avec la Njoy, mais la voyant tout de même bien mouiller, je décide de passer à la suite et d’attraper le Tantus Raptor pour la pénétrer avec. Le gland est gros. Il faut forcer un peu. Mais une fois que celui-ci est rentré, je reste à ce niveau pour faire des va-et-vient avec celui-ci dans sa chatte, tout en restant tout de même proche de l’entrée de cette dernière.

Raptor et Fairy, combo gagnant ?

C’est alors qu’elle me demande d’attraper le Fairy Black Exceed que j’avais sorti pour le plaquer contre le Raptor afin de faire vibrer le gode en-elle. Pendant un bon moment, je fais vibrer sa chatte. Je la sens excitée, mais au final, elle me dit d’attraper un gode plus mou pour une meilleure propagation des vibrations. Je lui propose le Goodfella mais elle opte plutôt pour le Vixen Outlaw, le plus gros Vixen de notre collection.

Place à l’Outlaw

Une fois en main et lubrifié, j’insère le gland de la bête dans Lilou. Ça rentre très facilement. Trente secondes plus tard, le Fairy Black était déjà en train de faire vibrer le Outlaw, calé sur le point G. Ceci dans le but que Lilou mouille davantage. C’est alors qu’elle me demande d’arrêter les vibrations et de terminer avec le Outlaw seulement. J’effectue alors de petits mouvements de va-et-vient. Il faut dire que le Outlaw n’est pas un petit morceau. Mais je reste proche de l’entrée de son vagin. Je fais sortir et entrer le gode en-elle. Sa chatte commence de plus en plus à se remplir, jusqu’à ce que j’aperçois quelques coulées prometteuses.

Explosion ! Le gode arrive à faire squirter Lilou

C’est alors le bon moment, l’instant où il faut la faire squirter. Continuant ainsi de rentrer et sortir de sa chatte avec le Outlaw, elle explose dans un puissant jet. Ça coule, ça gicle, mais je continue tout de même mes efforts. Plus vite, plus fort ! Jusqu’à ce que je sors d’un coup le Outlaw, pour la laisser exploser dans un énorme squirt. Je m’empresse de goûter celui-ci tout en tapotant sa chatte avec la hampe du gode. Puis je recommence pour la faire squirter une troisième fois.

L’orgasme de la délivrance

Excitée comme pas deux, elle me demande de continuer de la stimuler avec le Outlaw pendant que je glisse ma langue sur son clito. C’est très mouillée, je vois bien qu’elle n’a pas hésité à lâcher prise et à éjaculer comme il faut. J’exécute alors sa demande, léchant son clitoris tout en pénétrant sa chatte de l’Outlaw que j’avais en main. Elle adore ça, gémit jusqu’à ne plus tenir. Un orgasme retentissant se fait alors entendre, content de mes efforts, je peux enfin souffler.

Finalité de l’expérience pour faire squirter Lilou

Je vous épargnerai la suite des événements, car après une séance comme ça, j’avais envie de jouir également. Missionnaire, levrette, elle mouille à nouveau. Poussée par l’excitation, j’arrive même à la faire squirter avec ma queue, chose qui n’était jamais arrivée avant. Tout s’est terminé par une excitation mutuelle, moi, me masturbant, elle jouant avec son Womanizer Saint-Valentin alors qu’on imaginait un plan à trois avec une de ses amies/connaissances. C’est elle qui me dicte ce qu’il s’y passe avant que je prenne le contrôle du fantasme et d’indiquer ce que son amie était en train de me faire ou ce que je lui faisais. Malgré la fatigue, tout a terminé avec une masturbation pendant qu’elle me gobait les couilles. L’orgasme fut libérateur, j’étais enfin apaisé.

Scénario pour faire squirter Lilou : Notre expérience
  • La note des lecteurs

  • Noté 4.8 stars
    4.8 / 5 (6 )
  • Votre note