Pour fêter la millième publication sur le site, Lilou et moi-même vous proposons notre retour sur notre première soirée multicouples ! 1 an ! Cela faisait 1 an que nous n’avions pas eu d’expériences libertines. Alors imaginez ce que peut donner notre reprise d’activité avec une soirée multicouples ? C’est un sacré retour express dans cet univers. Et autant vous le dire tout de suite, cette soirée multicouples fut tout simplement excellente.

Je ne sais pas si nous serons en mesure de pouvoir retranscrire l’ensemble de la soirée comme nous l’avons vécus, mais nous allons tenter d’être au plus proche de la réalité suivant ce qu’ils nous restent en mémoire, après une très courte nuit de repos. Je vais laisser place en première partie à Lilou, puis en second partie, je vous ferai part de mon point de vue.

Soirée multicouples : Première expérience (Lilou)

Le jour J arrive… Même si ça fait un mois que nous avons connaissance de cette soirée, cela ne nous a pas trop préoccupé. Bien sûr nous avons un peu évoqué dans la semaine nos attentes et surtout nos limites qui finalement sont évidentes. À savoir : « jamais l’un sans l’autre » et de « faire attention à l’autre« .

Les questionnements

Bizarrement, nous n’avons pas eu de coup de pression avant ce fameux jour J, on aurait pu car, nous avons décidé de ne rien savoir ou plutôt de ne rien demander… Nous savons qu’il y a 11 couples dont My-mademoisselle et son mari que nous apprécions énormément dans la vie du net mais c’est tout. On aime les surprises et ne pas se faire de préjugés sur les gens que nous allons rencontrer.

Même si l’attente a été sereine, je dois vous avouer que ce fameux jour J est très tendu. Comment s’habiller ? Comment ça va se passer ? Est-ce que le courant va passer ? Est-ce qu’on va y arriver ? Les interrogations de bases pour se donner un petit stress assez excitant !

Choix de tenue pour la soirée multicouples

J’avoue que le choix de la tenue fut un réel casse-tête… Même si j’ai de quoi faire, la tâche fut rude ! En fait, j’ai mis longtemps à me décider et accepter de ne pas mettre de corset. Ce sont les pièces que je préfère, sexy, élégantes mais, soyons clairs, pas hyper confortables et surtout un peu trop couvrantes vu la météo !

Le choix de la robe

J’opte donc pour une tenue légère, une robe noire de chez Obsessive très moulante et ouverte dans le dos, la robe Dressita. Mais aussi pour un soutien-gorge de chez Lovehoney qui s’ouvre à l’avant et qui habille le dos. Et pour compléter le tout, un porte-jarretelles, une culotte de chez Démoniq et des bas standards. Finalement ce n’est pas mal… Et bien plus confortable qu’un corset serré en cette journée où il fait un petit 30° l’après midi !

L’arrivée sur les lieux de la soirée multicouples

Nous arrivons dans les premiers. Cela nous permet de bien discuter et de bien se marrer avec My-Mademoiselle et John qui sont vraiment aussi adorables dans la vie que sur le net. Avant nous, arrive un couple de parisiens en vacances dans le coin, invité la veille et surtout débutant. C’est con mais je suis rassurée, nous sommes avec des gens « normaux »… Pas de « m’as tu vu ? », pas de « chaud du cul » (du moins dans l’immédiat), des gens normaux, corrects et surtout très intéressants !

Les discussions de la soirée

Les couples défilent et le constat est le même, nous avons notre place et la soirée s’annonce géniale ! On se rend compte qu’il y a pas mal de débutants et que les sources d’angoisse sont souvent les mêmes et pour presque tout le monde. Les femmes et leur confiance en elle, les hommes et la gestion de leur érection en présence de monde ainsi que le fameux plaisir anal masculin. On papote quelques heures avec gens charmants et l’image un peut trash et cash des soirées multicouples vole en éclat !

Le début du moment cul de la soirée multicouples

Et là, tout part en vrille… Nous n’avons pas vraiment compris ce qui se passait mais, d’un coup, la partie cul bat son plein. Bon j’exagère, quelques femmes ont essayé le Womanizer Gold que j’avais amené mais, ça a décollé d’un coup, bien plus vite que les présentations. Il faut être au bon endroit, au bon moment !

On tente de trouver notre place

Je me trouve un coin de canapé avec Mogwaï que je vois assez déstabilisé par la situation. Je remarque aussi que c’est loin d’être le seul ! Comme notre règle principale est « jamais l’un sans l’autre« , je me focalise sur lui et met tout mon cœur à faire grossir son membre…

Plus le temps passe, plus la température monte. Je sens des mains sur moi. Une des miennes se balade sur une très belle poitrine mais, la bite de Mogwaï est toujours molle… Pour éviter que les choses dérapent sans qu’il puisse y participer autrement que visuellement, je l’invite à sortir pour aller faire nos affaires au calme et avec moins de pression.

Repli stratégique dans le jardin

Aussitôt dehors, sa bite est énorme et très dure dans ma bouche. La pression redescend, nous restons ainsi quelque temps. Quand je pense que le moment est opportun, je lui propose de réintégrer le groupe. Nous rentrons et la pression remonte aussitôt. Comme notre principal but est notre plaisir, je ne me focalise que sur l’état de Mogwaï. Il n’est pas au top et je ne veux pas qu’il passe une mauvaise soirée.

Même si je suis très tentée par quelques demoiselles, il est hors de question de laisser Mogwaï seul comme un con. Nous retournons dehors, une pipe, une levrette et il jouit très fort et très vite. Dix minutes pour jouir c’est inégalé… Il est beaucoup plus long habituellement… Je vois ce plaisir rapide comme un plaisir intense et libérateur. Je suis très satisfaite…

Le moment cul avec My-Mademoiselle

Je suis très étonnée mais, à ce moment-là, beaucoup sont en train de papoter dehors avec une clope et un verre. On reprend nos conversations là où elles en étaient et c’est fort agréable. On se marre avec John qui organise et qui s’occupe de tout.

Même s’il a un peu participé à la sauterie, il est plus concentré sur ses hôtes et s’assure que tout se passe bien. Je ne sais plus à quel moment mais, My-Mademoiselle déboule en me demandant si j’ai amené des strap-on. Je met du temps à comprendre qu’elle souhaite que je la prenne avec mon gode factice.

Trio en mode gode-ceinture et fellation

Et nous voilà donc, Mogwaï tranquillement installé sur le canapé pendant que la demoiselle le suce, en levrette, et que j’arrive par derrière. Je dois vous avouer que ce n’est pas du tout une configuration à laquelle j’avais pensé en y allant mais, ce n’est pas du tout pour me déplaire. Je dois aussi préciser qu’il y a 8 ou 9 personnes qui nous regardent et j’ai appris plus tard que le public pensait que j’allais attraper Mogwaï.

Même si cette séance de strap-on fut assez rapide, j’ai beaucoup apprécié. Voire Mogwaï se faire sucer et rouler des pelles par une autre nana (canon qui plus est), c’est très plaisant. Tout comme les petits cris que la demoiselle poussait au rythme de mes reins… Cette séance m’a ouvert de nouvelles perspectives et c’est vraiment top !

La fin de la soirée multicouples

Le temps passe, les couples filent, nous nous retrouvons à 4 couples en train de papoter des heures. À 4h30 du matin, je me fais violence et annonce notre départ. À contre cœur car, ce moment est vraiment très agréable mais, il faut bien se taper l’heure de route qui nous sépare de la maison… Même si nous avons déjà débriefé à plusieurs, oui, on fait tous pareil, nous remettons ça à la maison.

Un constat positif

Que voulez-vous, on ne nous refait pas ! Le constat est très positif, nous avons était invité par un couple adorable, charmant et parfait. On ne pouvait pas rêver mieux pour une première soirée multicouples ! À force de discuter, on se rend aussi compte que je suis intéressé par les nanas. Ce qui n’était pas du tout gagné car, la bisexualité ne m’intéressait pas du tout avant cette soirée. Enfin, nous avons fait attention l’un à l’autre et ça, c’est le plus important !

Si vous êtes invités à une soirée multicouples chez My-Mademoiselle, allez-y sans hésiter, votre soirée sera intense, que ce soit sexuellement ou amicalement et on risque de s’y croiser !

Lilou

Soirée multicouples : Première expérience (Mogwai)

Maintenant que vous avez eu le point de vue de Lilou, à mon tour de vous faire partager le miens. Je serai un peu plus bref pour ne pas répéter ce qui a déjà était dit. Mais reprenons un peu les choses. Lorsque le jour J est arrivé, la pression est arrivée aussi.

Sans entrer dans les détails, nous étions excités mais à la fois tendus. Rencontrer de nouvelles personnes, c’est délicat pour nous, encore plus pour moi. Disons que je ne suis pas très extraverti en public. Habillé d’une paire de chaussure de ville, d’un pantalon noir et d’une chemise, nous sommes donc parti à la rencontre de My-Mademoiselle et John.

Ma rencontre avec John et My-Mademoiselle

Comme l’a si bien dit Lilou, la rencontre fut parfaite. Lorsqu’on découvre John qui nous montre le chemin, on se sent tout de suite plus cool. On respire, la pression redescend un peu.

Je découvre, une fois entré, My-Mademoiselle, que j’avais pu suivre sur Twitter depuis quelques temps. Je l’a trouvais déjà très belle en photo, mais la voir en vrai, c’est encore un niveau au-dessus. Charmante, attentionnée, elle sait mettre les gens à l’aise. Elle dégage un « je-ne-sais-quoi » qui donne envie de lui parler, de la découvrir un peu plus. Tout comme John, avec qui j’ai pas mal parlé pendant la soirée. Un couple charmant et de très bons hôtes.

Le bal des couples et des Womanizer

Des femmes, des hommes, j’en vois passer tout un tas. Oui, petit à petit, les couples faisaient leur entrée. Le bal des prénoms faisant office d’introduction, les verres de vins alimentaient les discussions, le Womanizer W500 Gold a su faire le reste. Oui, ce petit objet a sans doute était le déclencheur ! Entre le Womanizer W100 de My-Mademoiselle et le w500 que nous venions de recevoir le jour même, la curiosité et l’envie de prendre du plaisir de plusieurs femmes présentes, ont permis de faire monter la température.

Le début du moment cul de la soirée multicouples #2

Lorsque tout à commencé, j’étais impressionné. De belles femmes étaient au milieu du salon en train de danser, quelques hommes étaient également là, caressant ces dernières. L’une d’entre-elles était en train de faire une fellation à un mec assis dans le canapé. Une autre était allongée en train de se faire lécher. Bref, il y avait tellement de choses qui se passaient devant mes yeux que l’ensemble était impressionnant à voir.

Les retrouvailles avec Lilou

Lorsque je me suis retrouvé sur le canapé avec Lilou en train de me sucer, j’avais bien des difficultés à bander. Lorsque je suis dans l’intimité avec Lilou, quelques mots ou pensées me font bander. Mais là, non, ça ne fonctionne pas. J’avais déjà eu ce phénomène lors de notre soirée libertine avec Miss D et Mr C.

Je savais que je ne pouvais pas vraiment y faire grand-chose. Pourtant, tout était excitant à voir, rien qu’entendre des femmes gémir aurait dû me faire bander comme un âne. Mais c’est ainsi, le libertinage, ce n’est pas aussi facile que ça. Il faut savoir gérer ses émotions, débrancher le cerveau. Et pour moi, c’est un peu délicat, surtout lorsqu’il y a autant de monde.

Le repli stratégique #2

C’est donc ainsi que nous sommes allés dehors, dans un petit endroit calme et discret. Je ne souhaitais pas m’éloigner du groupe, mais je savais très bien que chercher à bander en public aurait été une veine recherche. À l’extérieur, avec l’aide de Lilou, mon érection revient.

Lorsqu’elle m’emmène à nouveau à l’intérieur en tenant ma bite de sa main pour me diriger vers le salon, au bout de 2 minutes, mon érection disparaît. Effectivement, j’avais du mal à ne pas stresser pour rien, une fois en présence d’autres personnes. Comme Lilou vous l’a indiquait, c’est de nouveau à l’extérieur que j’ai réussi à bander à nouveau et même à jouir très rapidement.

L’instant cul avec My-Mademoiselle #2

Lorsque nous sommes revenus à l’intérieur de la maison, c’était lors de la demande de My-Mademoiselle. Elle demande à Lilou : « Tu me prend avec un gode-ceinture pendant que je suce ton mec, ça te va ? » Lilou est d’accord, évidemment, de mon côté, je dit : « Allez« . Dans ma tête, je me dis « Oh yeah, Lilou qui va prendre My-Mademoiselle avec un gode-ceinture en levrette pendant qu’elle me suce, j’ai de la chance moi ! » Et oui, c’était super ! Évidemment, mon érection n’est pas revenue.

Demie-molle

Pourtant, My-Mademoiselle n’hésitait pas à y mettre du cœur à l’ouvrage. C’était super bon, mais bon, c’est ainsi. On ne lutte pas contre la psychologie. Je bande pas, je bande pas, ce n’est pas grave. Ce n’est pas cela qui va m’empêcher de prendre du plaisir. C’est ainsi que My-Mademoiselle m’a sucé et embrassé pendant que Lilou l’a prenait énergiquement avec le Sasha accompagné du Vixen Goodfella. C’était top ! Je pouvais voir My-Mademoiselle gémir, sa tête plaquée sur mon torse, ma main dans ses cheveux, pendant que Lilou me regardait et faisait ses va-et-vient.

La fin de la soirée multicouples #2

Lorsque nous avions terminé, nous sommes repartis dehors. Nous avons discuté pendant un long moment. C’était limpide, fluide, pure, les mots s’enchaînaient sans problème, tout le monde était content de sa soirée. Nous parlons de plein de choses, librement, sans prise de tête. C’est juste génial. Mais vient le temps de partir, il est tard et je sais qu’au retour, Lilou et moi-même, nous aurions une petite discussion sur cette soirée. Le débriefing, c’est indispensable.

Mogwai

Ma conclusion sur cette première soirée multicouples

Nous avons aimé la soirée multicouples, nous l’avons même adorés. J’ai énormément apprécié nos hôtes. My-Mademoiselle et John sont tout simplement humains. Des valeurs, des manières de penser qui nous parlent. Et puis, comment voulez-vous résister aux charmes de My-Mademoiselle ? Moi, je ne peux pas. C’est aussi grâce à cette soirée que j’ai appris que Lilou aurait bien aimé coquiner avec bon nombre de femmes présentes.

Lilou dévoile quelques informations

Cette annonce m’a surpris, car je n’aurai jamais pensé que Lilou aurait pu avoir envie de tenter des choses avec des femmes. Cela ouvre de nombreuses opportunités et je trouve ça génial qu’elle puisse découvrir d’autres facettes de sa sexualité ainsi. Je dois également dire que j’ai grandement aimé le comportement de Lilou. Elle aurait pu profiter plus de cette soirée, se laissait aller à ses désirs, mais elle a su comprendre ce que je souhaitais d’elle. Car c’est en faisant ce qu’elle a fait pendant cette soirée qui me permet de prendre davantage confiance dans ce monde libertin et de l’aimer encore plus.

Nous y allons doucement, à notre rythme et toujours sur la même longueur d’onde, car ce monde est vaste, très excitant, mais il ne faut pas aller trop vite. Étape par étape, nous avançons sereinement. C’était super cette soirée multicouples !

Soirée multicouples : Première expérience
  • La note des lecteurs

  • Noté 4.4 stars
    4.4 / 5 (8 )
  • Votre note