• Note de l'auteur

  • 77%
  • 77%

  • Nexus Sparta
  • Testé par:
  • Publié le :
  • Dernière modification: 24/07/2020
  • Packaging
    Auteur: 90%
  • Aspect
    Auteur: 95%
  • Texture
    Auteur: 95%
  • Utilisation
    Auteur: 65%
  • Efficacité
    Auteur: 60%

This is Spartan ! Je n’ai pas vu 300, par contre, j’ai joué avec le Nexus Sparta ! Qu’est-ce donc ? Nexus, si vous lisez souvent notre site, vous connaissez logiquement. En effet, j’ai déjà parlé du Nexus Revo 2, du Nexus Glide ou encore du Nexus Revo Stealth, mais aujourd’hui, c’est leur dernière création en date que je vais vous présenter. Évidemment, si on regarde sur le site du constructeur, c’est très peu documenté, le Nexus Sparta venant tout juste de sortir, peu d’informations sont disponibles, bref, je vais donc tester tout ça pour vous en dire du bien ou du mal.

Je remercie notre partenaire Sextoys-Addict pour nous avoir fait parvenir un exemplaire du Sparta de Nexus afin de vous le présenter.

Packaging du Nexus Sparta

Nexus Sparta

La face avant de la boîte du Nexus Sparta

La boîte du Nexus Sparta est une boîte noire et dorée, assez classe et au style masculin. On retrouve un style d’écriture romain/grec, référence directe au terme Sparta. D’ailleurs, on trouve pour le Sparta, un logo en forme de casque romain avec au dos, des informations sur les possibilités du produit et ses dimensions. Au final, une boîte qu’on gardera, pratique et permettant de tout ranger proprement, c’est parfait pour notre petite collection.

Nexus Sparta

La face arrière de la boîte du Nexus Sparta

Une fois qu’on déballe l’ensemble, on découvre le Nexus Sparta couché dans son socle en plastique, un câble de chargement USB avec système magnétique et un manuel d’utilisation du produit. Tout est là ! Bon, certes, peut-être la manque d’une pochette de rangement, mais c’est correct.

Aspect du Nexus Sparta

Nexus Sparta

Le Sparta encore dans sa boîte

Le Sparta impose, mais pas tant que ça par rapport à d’autres modèles. D’une longueur de 12,9 cm au total pour 9,5 cm insérables, son diamètre varie de 2,2 cm au minimum, jusqu’à 3,4 cm au maximum qui se situe au niveau de la tête. D’ailleurs, celle-ci n’est pas habituelle. Contrairement au Nexus Revo 2 par exemple, on peut voir qu’il y a plus de détails au niveau de celle-ci, notamment une zone bombée qui sera en contact avec la prostate et qui fera des mouvements de type « auto-stoppeurs » ou du type « haut en bas ». Rassurez-vous, on ne part pas en voyage à l’arrache sur les routes, c’est ainsi que ce mouvement est décrit par Nexus. On remarque également trois zones cerclées au niveau de la base, là où le diamètre est au plus bas.

Nexus Sparta

Ce que l’on trouve dans la boîte…

Pour la partie qui comprend la poignée jusqu’à la tige périnéale, il y a 10 cm qui les sépare, ce qui permettra à ce dernier d’offre un système de frein et une certaine tenue dans la mise en place. Le Nexus Sparta est de couleur noire, couleur qui est souvent utilisée par Nexus dans leur gamme de produits. Dans l’ensemble, le Sparta propose de belles lignes, il faut voir ce que ça donne à l’utilisation. D’ailleurs, le bouton pour la mise en route et cycler dans les modes est situé en sous du Nexus Sparta, ce qui n’est pas des plus pratiques à l’utilisation.

Texture du Nexus Sparta

Nexus Sparta

Le Sparta dans son ensemble

Le Nexus Sparta fait appel bien sûr au silicone. Matériau que l’on retrouve très souvent pour les sex-toys, c’est une matière hypoallergénique, ne contenant pas de phtalates et sain pour le corps. Le silicone de Nexus est doux et satiné, mais il a tendance à accrocher légèrement la poussière, il faudra faire attention avant usage.

Utilisation du Nexus Sparta

Nexus Sparta

L’unique bouton du Nexus Sparta

Comment utiliser ce sex-toy à prostate ? Première chose, il faudra le charger. Son chargement s’effectue par induction magnétique en le branchant en USB. Une fois chargé, vous pouvez l’utiliser dans le lieu qui vous intéresse.

Nexus Sparta

Le Sparta en train de charger avec le système d’induction magnétique

Vu qu’il est waterproof, vous pouvez vous en servir sous la douche ou dans votre bain (encore faut-il avoir une baignoire) et une fois inséré dans l’anus, jouez avec les modes disponibles, 5 au total, qui amèneront le fameux mouvement de « viens là« . Pour ce faire, il faut l’allumer avec le bouton sous la base, pas très pratique, mais c’est jouable. Ici, c’est la tête du Sparta qui effectue ce mouvement et rien d’autre. Et je dirai même plus, ce n’est même pas la tête, mais simplement la petite partie bombée présente sur la tête. Pas de vibration ou rotation de la hampe ou de la zone périnéale, simplement de mouvements d’auto-stoppeur.

Nexus Sparta

Le manuel vous guide vers les étapes pour se servir du produit

Pour les modes, ils sont séquentiels, les trois premiers modes font bouger cette partie en continue avec une intensité plus ou moins forte, alors que les deux autres sont des modes avec alternance de stimulation.

Nexus Sparta

Une base périnéale un peu particulière

En dehors de cela, il faudra penser à le nettoyer après utilisation. Ici, pas de souci, le Sparta étant waterproof, vous pouvez tout simplement le passer à l’eau tiède avec un peu de savon et le faire sécher en quelques minutes avant de le ranger.

Efficacité du Nexus Sparta

Bon, voyons ce qu’il donne à l’essai, car je dois dire que j’étais assez curieux de tester ce système. Je dois vous le dire, je suis déçu. En effet, j’en attendais un peu plus de la part de Nexus. D’ailleurs, le produit n’a pas été lancé en grande pompe, ce n’est peut-être pas un hasard. Déjà, le système où seule la tige de la tête bouge fut une déception. J’étais persuadé que le Sparta fonctionnait de la même manière qu’un Loki Wave. Du coup, quand on les compare, car je n’ai pas pu m’empêcher de le faire, ayant testé les produits à peu d’intervalle de temps de différence, on sent la différence.

Nexus Sparta

La zone bombée qui bouge

Insertion et stimulation prostatique

Le Sparta s’insère facilement, pas de problème, mais quand on l’allume, on se rend compte qu’il n’est pas très puissant. Et quand je dis ceci, c’est vraiment pour dire quelque chose, car en réalité, on ne sent pas beaucoup le mouvement. Il faut vraiment se concentrer pour ressentir le léger massage appliqué sur la prostate. Si je regarde du côté du Loki Wave ou du Nexus Revo 2, on est loin du compte. En effet, sur les deux modèles que je viens de citer, la pression sur la prostate est facilement ressentie. On sent que les mouvements viennent appuyer sur celle-ci amenant instantanément du plaisir si on est habitué. Pour le Nexus Sparta, c’est bien trop léger, en plus du fait que la partie insérable n’épouse pas parfaitement ma prostate.

Nexus Sparta

La poignée du Nexus Sparta

Du coup, j’ai cherché à le bouger manuellement via sa poignée pour faire une plus forte pression sur ma prostate et bien qu’importe, je n’arrive pas à obtenir une stimulation aussi intéressante que les deux sex-toys précédemment cités.

Nexus Sparta

Les trois zones cerclées

Peu de modes vibrants

Pour ce qui est des programmes, ils sont au nombre de 5 et ce n’est clairement pas assez. Pas de vibrations, pas de mouvement de la tête entière, juste ce petit bout qui bouge de haut en bas. En fait, il me fait penser au système du Lelo Ora, c’est même carrément ça. Sauf qu’au lieu de mimer un cunnilingus, c’est un massage prostatique qui est censé être fait. Ça attise un peu les sens, mais rien de plus. Le système ne bouge pas assez vite, la pression exercée n’est pas là, il n’est pas très aisé de changer les modes, bref, pour moi, il est décevant.

Nexus Sparta

Un design sympa mais une efficacité à revoir

Une utilisation sans les mains possible

Pourtant, on peut l’utiliser sans les mains, sa poignée est correcte et s’utilise facilement, son niveau sonore est acceptable, mais franchement, ça ne mérite pas autant le détour que d’autres masseurs prostatiques. Si les mouvements étaient un peu plus nombreux, si les modes étaient un peu plus travaillés et si la pression sur la prostate était mieux pensée, alors oui, on aurait eu un bon produit. Pourquoi il n’y a pas plus d’options ? Pourquoi il n’y a pas de télécommande pour manipuler plus facilement le Sparta ?

Nexus Sparta

Pas de vibrations, juste des mouvements de va-et-vient

Pourquoi, il n’y a pas de vibrations mais seulement un mouvement d’une partie de la tête ? Parmi les 5 modes disponibles, tous font bouger la partie avec la zone bombée de la tête du Sparta, de bas en haut, sur 1,5 cm, mais rien d’autre. Bref, c’est dommage.

Conclusion sur le Nexus Sparta

Nexus Sparta

Le Sparta ne sera pas en tête de liste des masseurs prostatiques

Au final, je suis déçu ! Bah oui quoi ! Le Nexus Sparta quand même, ça sonne bien, non ? Surtout que d’habitude, ils font des produits bien meilleurs que cela. Il suffit de regarder le Revo 2 pour s’en rendre compte. Et puis ayant testé le Loki Wave il y a peu de temps, je dois dire que je reste déçu de la stimulation appliquée par le Sparta. Pourquoi seulement cette zone bombée bouge ? Pourquoi la tête de manière plus globale ne bouge-t-elle pas en même temps comme le font d’autres sex-toys ? Malheureusement, je n’ai pas la réponse, mais je peux simplement vous dire que l’on peut trouver mieux sur le marché. Pour ma part, le Nexus Sparta est une erreur de parcours, une version prototype d’un système qui mérite d’être amélioré. En attendant, dirigez-vous vers d’autres masseurs prostatiques, ce n’est pas ce qu’il manque !

Je remercie notre partenaire Sextoys-Addict pour nous avoir fait parvenir un exemplaire du Nexus Sparta afin de vous le présenter. Vous pouvez le retrouver directement sur leur boutique, mais également consulter leur page partenaire pour en apprendre un peu plus à leur sujet.
annonce lovehoney

Profitez de notre offre exclusive avec Lovehoney ! 15% de réduction sur votre commande dès 40€ avec la livraison gratuite en prime ! Tout ça, rien que pour nos lecteurs et lectrices !

J’EN PROFITE

Avantages

– Le silicone de qualité
– Son aspect général
– Son système sur le papier
– Sa facilité d’insertion

Inconvénients

– Son système de bas en haut en réalité…
– Une pression sur la prostate trop faible
– Peu de modes et de changement
– Pas de vibrations et ne bouge pas assez vite