Voici une récente nouvelle expérience d’un cunnilingus forcé, qui mélange deux pratiques que j’affectionne particulièrement. Le massage prostatique et le cunnilingus. En effet, l’idée m’est venue en tête suite à la réception du Naughty Boy de Rocks off que j’avais décidé d’amener avec moi pour aller rendre visite à Lilou. Alors que nous avions convenus d’une séance de cunnilingus forcé et intensif, suite à la fellation qu’elle m’avait offerte, c’est une fois dans le lit que je lui demande si je peux la lécher tout en m’insérant ce masseur prostatique en moi. Évidemment, elle n’a pas refusée cette invitation dont l’idée semblait l’exciter beaucoup.

Expérience d’un cunnilingus forcé

Comme elle apprécie grandement de jouer avec mes fesses, elle me demande de me placer en position de levrette, afin d’introduire le sextoy en moi. Au début mal placé, je lui indique le sens que doit prendre ce masseur pour être efficace. Une fois la chose comprise, elle tourne le masseur prostatique dans le bon sens, avant de le réintroduire dans mes chairs. Bien sur, en ayant pris soin de rajouter un peu du lubrifiant spécialisé pour les relations anales.

Elle commence alors de nouveau à jouer avec les vibrations du Naughty Boy. Au début sur l’intensité la plus faible puis l’intensité moyenne, dès que j’ai émis un gémissement de plaisir. Une fois habitué à celle-ci, elle passe à l’intensité maximum avant de me laisser la maîtrise du masseur prostatique. Enfonçant un peu plus celui-ci en moi et sa base au niveau de mon périnée pour sentir les vibrations de ce dernier, je lui dis avoir très envie de la lécher.

De mon coté, j’étais déjà très excité par les stimulations de ma prostate. Alors que de son coté, elle était à peine en phase d’excitation. Je savais qu’il serait difficile de commencer doucement les choses en ayant une stimulation de la prostate aussi importante. Heureusement pour moi, ma partenaire est très vite excitée par mes stimulations. Ce qui m’a permis ainsi de débuter de petits coups de langue sur l’entrée de son vagin, avant de fortifier ces derniers.

Un cunnilingus forcé pour suivre

Ayant déjà partagé un cunnilingus avec elle il y a peu de temps, dans une séance très intense, je lui avais indiqué que je souhaitais qu’elle se passe dans les mêmes conditions. Elle dirige et je m’exécute sans mot dire. Ce sentiment d’être dominé par cette dernière me permet d’être fortement excité et surtout de me lâcher sans réfléchir à l’acte du cunnilingus. Cette sensation d’être manipulé pour le plaisir de l’autre, amène chez moi, des sensations fortes et une envie de dépasser mes limites.

C’est alors qu’elle m’attrape les cheveux pour me forcer à insérer ma langue dans sa chatte qui avait eu le temps de s’humidifier. « Lèche-moi ! » me dit-elle, avant de pousser ma tête contre son vagin trempé pour un cunnilingus forcé. Je plonge alors ma langue au plus profond d’elle et n’hésite pas à la faire balader contre les parois de son vagin. « C’est bon ? çà a bon goût ? » Autant de questions qui attisaient chez moi l’envie de la lécher encore plus fort. « Bouffe moi la chatte, petite salope ! » À chaque phrase qu’elle prononce mon excitation monte, m’amenant à réagir sans réfléchir. Je plonge alors mon visage pour y déguster toute sa saveur.

Un cunnilingus forcé trop puissant

Chaque fois qu’elle est proche de jouir, elle sort ma tête de sa chatte pour faire redescendre la pression, tandis que le masseur prostatique m’offre de délicieuses sensations qui deviennent de plus en plus difficiles à trouver résistance en moi. À plusieurs reprises, sa main agrippée à mes cheveux, elle me plaque contre elle. Ma langue partait parfois au fond, parfois recouvrait entièrement son sexe, avant d’aspirer son clitoris.

C’est une fois qu’elle avait atteint un grand niveau d’excitation qu’elle me dit « Tu vas me faire jouir maintenant ! Lèche moi tout de suite ! » Sans mot dire, je m’exécute en laissant juste transparaître plusieurs expressions de mon excitation de ce cunnilingus forcé. Le Naughty Boy est toujours en train de me faire vibrer de plaisir. Je ressens des vagues de plaisirs me parcourir. Proche de l’orgasme, mes membres tremblent, mes fesses également. Le plaisir devient presque trop fort. Ma langue s’excite dans tous les sens. Quand elle arrive enfin à la jouissance, un orgasme puissant que je déguste avec ma langue. Elle laissa ma tête plaquée contre son clitoris pendant un bon moment avant de relâcher prise.

Finalité du cunnilingus forcé

De mon coté, je garde toujours en moi le masseur prostatique qui me fait entrer en transe. Je savoure les sensations qu’il me procure, pendant au moins cinq bonnes minutes avant de lâcher prise. Ce fut un grand plaisir, proche de l’orgasme anal. J’ai mouillé les draps de mon sexe qui laissait couler les fluides de mon plaisir, mais je n’ai pas éjaculé. Pourtant, j’étais loin d’être frustré, car les sensations du masseur en moi et le plaisir de cette domination m’avaient largement comblé. Je suis resté en position de chien de fusil pendant un moment avant de reprendre complètement mes esprits….