• Note de l'auteur

  • 66%
  • 66%

  • Nude cup sailer
  • Testé par:
  • Publié le :
  • Dernière modification: 18/06/2017
  • Packaging
    Auteur: 90%
  • Aspect
    Auteur: 70%
  • Texture
    Auteur: 65%
  • Utilisation
    Auteur: 70%
  • Efficacité
    Auteur: 50%

Envie de retourner à l’école avec le Nude Cup Sailer ? C’est un peu le concept de ce masturbateur en forme d’écolière ou plutôt, comment créer un jouet qui fait directement écho à un penchant sexuel, celui d’aimer l’uniforme. Au Japon, les uniformes d’écolières font fantasmer. C’est comme ça ! Encore une fois, c’est sûrement le fétichisme de l’uniforme. En Europe, c’est plutôt les costumes de fonctions (infirmière, policière, secrétaire, maîtresse,…) qui fonctionne pas mal, mais au Japon, l’uniforme écolier est un must. On va donc voir ensemble si le masturbateur Nude Cup Sailer de Magic Eyes est intéressant ou pas.

Merci à Motsutoys pour l’envoi du masturbateur Sailer afin de vous le présenter.

Packaging du masturbateur Nude Cup Sailer

Nude cup Sailer 1

Le masturbateur Nude cup Sailer dans son ensemble

Comme tous les masturbateurs de ce genre, le packaging est le produit ! En effet, le masturbateur Nude Cup Sailer est livré tel quel. Une grosse cup en forme d’uniforme d’écolière mais avec des formes féminines. Nous avons un couvercle qui renferme la gaine et un échantillon de lubrifiant, puis un autocollant de l’autre côté qu’il faudra enlever pour utiliser le système d’air. Sachez qu’il existe 5 échantillons de lubrifiant différent, mais seul un est présent.

Aspect du masturbateur Nude Cup Sailer

Nude cup Sailer 2

L’arrière du masturbateur

C’est bourré de détails ! Oui, mais des détails sur la partie plastique que l’on retire. C’est comme tous les masturbateurs de cette taille ! L’emballage, c’est la cup ! Du coup, quand on retire le film plastique, on obtient une coque toute blanche, ni plus, ni moins. Certes, ici, la coque prend des formes féminines. Une fois le plastique enlevé, on retrouve tout de même les lignes d’une poitrine, d’un nombril, d’un ventre et d’un buste, mais ça ne va pas plus loin.

Nude cup Sailer 3

Aperçu de la gaine de type spiral

Par contre, avant d’enlever ce film plastique, on peut noter beaucoup de choses. L’uniforme présent est l’uniforme du style Navy, connu sous le nom Seifuku au Japon. Il existe une autre version de cette cup, la version Blazer, avec un autre type d’uniforme.

Nude cup Sailer 4

La petite culotte du Nude cup Sailer

Sous son apparence en film plastique, on retrouve donc une coque blanche, qui garde néanmoins la forme générale de la coque. On se retrouve donc avec une coque entièrement vidée de son apparat, mais on garde la poitrine et même le nombril que l’on peut continuer d’apercevoir. Pour ma part, je n’ai pas enlevé le plastique (juste le nécessaire) afin de garder intact le plus longtemps possible l’uniforme d’écolière que l’on peut observer sur les photos.

Nude cup Sailer 5

5 design différents pour ce lubrifiant culotte

La coque mesure 16,5 cm de long en tout, ce qui veut dire que vous aurez environ 14,5 cm de longueur de pénétration. Selon la taille de votre pénis, tout ne rentrera pas forcément. Ce n’est pas dramatique, mais il faut le savoir. L’orifice d’entrée n’est pas terrible. Je trouve qu’il faut cheap comparé à des masturbateurs plus usuels. C’est dommage, mais en même temps, nous sommes sur un produit à petit prix.

Texture du masturbateur Nude Cup Sailer

nude cup sailer 6

Un couvercle à retirer

La texture interne est du TPR, mais du mauvais TPR. En effet, il est brillant et bien rosé, signe d’une matière collante et plutôt cheap. Bon, il ne faut pas se leurrer, c’est un produit accessible question budget et il faut forcément faire des concessions. C’est une texture plus épaisse que celles des masturbateurs Tenga. On se retrouve plutôt sur une gaine digne d’un masturbateur Vulcan Wet Mouth, d’un Easy Rider de Shots Toys ou encore de la gaine du masturbateur Clara Morgane.

nude cup sailer 7

La gaine fait tout de même cheap sur son aspect extérieur

Deux versions existent de cette cup, la version Sailer et Blazer. Comme vous l’avez compris, j’ai reçu la version Sailer. Il s’agit de la gaine proposant le moins de variété de stimulation. Le tunnel de la gaine est droit avec quelques bosses. Ce TPR est assez dur comparé à d’autres masturbateurs de poche, mais une fois qu’on insère son pénis à l’intérieur, c’est moyennement doux.

Utilisation du masturbateur Nude Cup Sailer

nude cup sailer 8

Un format moyen

Pour utiliser le masturbateur Nude Cup Sailer, il faut donc enlever toute la couche de plastique. Ce n’est pas une obligation, pour ma part, je n’ai retiré que la jupe, en dévissant le couvercle. Lorsqu’on dévisse le bouchon, on découvre l’échantillon de lubrifiant. C’est là que le détail qui tue rentre en jeu. En découvrant l’échantillon, on découvre la petite culotte de l’étudiante, comme si on la voyait d’en dessous de sa jupe. Je trouve l’idée amusante et en complète phase avec le produit. Ce n’est pas grand-chose, mais c’est tout de même bien pensé.

nude cup sailer 9

L’autocollant à enlever pour l’appel d’air

Comme je vous l’ai dit, il y a 5 versions différentes de cet échantillon, donc 5 culottes différentes ! On pourrait presque s’amuser à les collectionner à la manière d’un pervers de Pantsu ! Puis, vous avez l’autocollant à enlever pour jouer avec l’apport et l’extraction d’air. Ne vous amusez pas non plus à boucher la sortie d’air du début à la fin. En bouchant ce trou, votre pénis se retrouvera compressé à l’intérieur. Le but est donc de jouer avec cet air qui s’accumule et qui s’évacue.

nude cup sailer 10

Le couvercle avec encore son plastique

Ce masturbateur n’est pas vraiment conçu pour être réutilisable. En effet, la gaine est collée à la coque et à moins de tout décoller comme un porc en forçant, ce n’est pas fait pour être réutilisable. Si vous le faites, vous pouvez peut-être réutiliser le masturbateur une fois ou deux, mais ne comptez pas faire une série de 10 éjaculations à l’intérieur.

Efficacité du masturbateur Nude Cup Sailer

C’est généralement sur ce point-là que le test déraille. Et pour le masturbateur Nude Cup Sailer, c’est la même chose que les cups de ce genre. En effet, la première chose qui m’énerve sur ce genre de produit, c’est l’habillage plastique. Dès qu’on le retire, on se retrouve avec une coque de masturbateur toute blanche, noire, rouge, tout dépend du produit, mais sans aucun détail. C’était le même souci sur le masturbateur Clara Morgane, sur le masturbateur Vulcan Wet Mouth, sur le Tenga Air-Tech Regular (ou les autres versions), bref, c’est usuel. Très clairement, cela donne l’impression d’acheter un visuel éphémère. Sachez-le, votre masturbateur ne restera pas comme neuf très longtemps.

nude cup sailer 11

La gaine sort à peine du la coque

Autre point, malgré le fait que j’ai souhaité garder une partie du film plastique, en réalité, il est préférable de le retirer. Pourquoi ? Tout simplement par le bruit que ça génère. En effet, quand on fait des va-et-vient, on entend le bruit du frottement du plastique et ce n’est pas terrible. Autrement, au niveau des sensations, je trouve celle-ci très douce, peut-être trop d’ailleurs. Le système d’appel d’air fonctionne, mais faiblement. On n’est pas sur du matériel type Fleshlight par exemple. Mais surtout, ce qui me dérange le plus, c’est sa conception faisant en sorte de pouvoir l’utiliser à une ou deux reprises maximum.

nude cup sailer 12

L’orifice d’insertion de la Nude cup Sailer

En effet, le Nude Cup Sailer est destiné à un usage unique. Difficile de le nettoyer, car la gaine reste collée à l’intérieur et de plus, sa qualité globale laisse à désirer. Nous sommes clairement sur un TPR bas de gamme qui ne fait pas long feu.

Conclusion sur le masturbateur Nude Cup Sailer

nude cup sailer 13

Un produit pour Otaku !

C’est presque le genre de masturbateur qu’on n’a pas envie d’utiliser. Car dès qu’on s’en sert une fois, terminé le masturbateur avec son uniforme. On voudrait presque le garder comme objet d’art/geek dans une collection. De plus, il n’est pas très stimulant, enfin, pas autant qu’un masturbateur Fleshlight ou Meiki. On ne peut que s’en servir une fois ou deux puis après, direction la poubelle. Je trouve toujours dommage d’opter pour un masturbateur à usage unique. À moins que celui-ci propose vraiment quelque chose de spécial (qui mérite le coup d’investir), je préfère clairement vous orienter vers des masturbateurs réutilisables. Peut-être à réserver aux Otaku !

Je remercie à nouveau notre partenaire Motsutoys pour nous avoir fait parvenir un exemplaire du Nude Cup Sailer afin de vous le présenter. Vous pouvez le retrouver directement sur leur boutique si vous êtes intéressés par le produit.

Avantages

– Les détails présents sur le produit (partie externe)
– Le concept de la culotte lubrifiant avec plusieurs design
– Une cup avec des formes (en plastique)

Inconvénients

– La gaine cheap
– Usage unique (2/3 fois maximum)
– L’obligation d’enlever le film plastique
– Pas très robuste comparé à des gros masturbateurs