La pénétration brutale, vous connaissez ? Il y a de nombreuses choses que l’on peut faire avec ses mains lors d’une séance de sexe brutal. Pénétration, pincement, perforation du poing… Frotter, gifler, malaxer, presser et ainsi de suite. Comme vos dents, vos mains sont toujours avec vous et peuvent devenir deux des plus polyvalents sextoys en votre possession.

Vous pouvez utiliser vos doigts et vos mains pour la pénétration brutale vaginale ou anale, le fisting, la masturbation et d’autres activités. Il y a juste quelques précautions à prendre néanmoins, laissé à la réflexion de chacun.

Pénétration brutale à la main : Conseils

Utilisez des gants de latex ou sans latex et du lubrifiant sont de bonnes précautions pour rendre tout type de pénétration brutale plus sécurisée contre les infections et les maladies transmissibles tout en améliorant les sensations.

Tout d’abord, parlez ensemble de vos envies, avec des mots simples sans mâcher ces derniers. Comme par exemple : « J’ai envie de te masturber de manière très hard, est-ce que çà te plaît ? Tu peux tout à fait dire non, tu en as le droit« . Mettez-vous simplement d’accord sur les termes du contrat, si l’on peut dire ainsi.

L’acte vaginal

Pour la pénétration brutale vaginale, commencez doucement, en écoutant et regardant votre partenaire. Pensez à utiliser de lubrifiant pour augmenter les sensations. Continuez de garder un œil sur votre partenaire et dès que vous sentez qu’elle est dans une situation très confortable, bougez vos doigts d’avant en arrière, en augmentant graduellement l’intensité et la rapidité. Allez-y doucement, ne lâchez pas prise sur le niveau d’intensité. Le sentiment d’entêtement et de faim peut transformer votre partenaire et l’exciter encore plus.

Quelques idées

Vous pouvez la pénétrer brutalement, longtemps et profondément ou plus calmement, rapidement ou plus lentement et surtout combiner l’ensemble pour varier l’intensité. Courbez vos doigts vers le haut pour stimuler le point G. Avec une main pénétrant le vagin de votre partenaire, l’autre main est libre de mener à bien d’autres activités, comme l’étouffement, la gifle, l’écrasement des seins et des tétons.

Quelques astuces

Mais vous pouvez également vous servir de votre bouche en suçant ou mordant son ventre, ses seins ou sa chatte. Rappelez-vous qu’en appliquant une pénétration brutale du vagin, vous pouvez marteler le cervix (placé à l’arrière du vagin) ce qui provoque une expérience douloureuse pour votre partenaire. Préparez-vous à changer de position si votre partenaire vous informe de douleurs.

L’acte anal

Lorsque vous pénétrez l’anus de votre partenaire avec votre main, même si vous voulez lui offrir une sensation de viol, vous devez utiliser du lubrifiant. La salive ne compte pas comme je l’ai indiqué précédemment dans cette suite d’article sur le sexe brutal. L’anus ne peut pas se lubrifier naturellement et si celui-ci n’est pas traité comme il se doit, la peau du rectum peut se déchirer facilement, amenant le donneur et le receveur à être plus exposé aux bactéries et aux maladies sexuellement transmissibles. De plus, sans lubrifiant, c’est l’assurance de subir de fortes douleurs suivant l’intensité de la pénétration brutale.

Quelques informations

Commencez donc la pénétration brutale par un ou deux doigts où un petit sextoy anal (avec préservatifs suivant les cas). Puis cherchez à dilater celui-ci autant que son corps le permet. Une fois que son corps est bien habitué et dans une position confortable, bougez vos doigts d’avant en arrière, en augmentant la vitesse et l’intensité. Dites-lui que vous êtes en train de posséder son cul. Vous pouvez le pénétrer longuement. Profondément, rapidement ou plus lentement. Mais le principal élément reste la manière hard, puisque ici, on parle de sexe brutal. Courbez vos doigts dans l’anus et stimulez le point-G (par contact interposé) ou le point-P (Prostate).

Concernant le receveur lors de la pénétration brutale anale, il ne doit pas avoir mal. Si vous pensez que parce que vous aimez le sexe brutal, vous devez avoir mal. C’est que vous vous trompez ! N’utilisez pas de poppers ou de crèmes anesthésiantes non plus. Si cela vous fait mal, dites le à votre partenaire. Dites-lui de ralentir ou de stopper. La mauvaise douleur n’est pas agréable. Cela rend également votre cul peureux pour de futures relations anales.

Conclusion sur la pénétration brutale à la main

Rappelez-vous que le sexe brutal nécessite bien plus de communication et de négociation que d’autres formes ne sexe plus conventionnel. Dans tous les cas, vous pouvez retrouvez bien plus de détail sur l’acte du fisting vaginal et anale dans la rubrique adéquate.

Pénétration brutale à la main
  • La note des lecteurs

  • Noté 4.5 stars
    4.5 / 5 (3 )
  • Votre note