Dans le domaine de la brutalité sexuelle, il y a les jeux de respiration et étouffement. Contrôler la respiration de quelqu’un avec sa main ou sa bouche est très intime mais peut-être dangereux voir effrayant. Voici un exemple pour vous donner une idée.

Un premier exemple de jeu d’étouffement pour l’entré en matière

Embrassez votre partenaire en formant un sceau de la bouche et du nez. Respirez en rythme. Vous amènerez ainsi le fait que chacun respirera les inhalations et expulsions de l’autre. Placez une main sur la bouche de votre partenaire et pincer ses narines. Mordez et sucez avec votre bouche, jouez avec ses tétons et ses seins avec votre main libre. Relâchez les narines lorsqu’il est temps de respirer.

Les jeux dans le porno

Les jeux de respirations sont très répandus dans le porno et beaucoup de personnes assimilent l’étouffement et la suffocation avec le sexe brutal. Mais autant vous le dire tout de suite, il n’y a aucun moyen d’étouffer quelqu’un sans un gros risque de blessure. Ou pire encore, la mort. Il existe un sacré paquet de documentation et de témoignages d’attaques cardiaques dans cette pratique. Mais aussi de dommage au cerveau, de syncope ou de larynx écrabouillé. Oui, pas terrible, n’est-ce pas ?

Pratiquer ou s’abstenir ?

Mais vu qu’en disant que l’abstinence est le meilleur moyen de contrôler la naissance des enfants, cela ne permet pas de réduire le nombre de grossesses chez les adolescentes, laissez moi vous informer quelque peu des moyens permettant de pratiquer l’étouffement de quelqu’un dans le cadre sexuel d’une manière plus sécurisée. Remarquez que je n’ai pas dit de manière complètement sécurisée.

Suffocation et étouffement : Plaisir et danger

Beaucoup de personnes trouvent que l’étouffement pendant du sexe oral, le coït ou le moment où l’on s’embrasse attise véritablement les sens et l’excitation profonde. Cela permet d’augmenter les sensations ressenties, bloquant la circulation du sang dans le cerveau et améliore la sensation de se faire prendre ou de prendre. Le moyen de créer cette sensation de « je me sens forcée et sans aide » qu’amène l’étouffement sans faire suffoquer la personne en question, c’est d’envelopper la gorge de votre partenaire avec votre main sans amener aucune pression sur celle-ci tout en la pénétrant.

Attention au larynx !

Malgré le fait que votre main peut couvrir le larynx, ne le presser pas. Il est bien trop fragile et peut-être broyé avec un peu trop de pression. Une fois encore, comme la fessée et la gifle, soyez aux aguets sur le placement, sur la force et la pression de votre main. C’est vital ! Placez votre pouce et votre index sur un des deux côtés de la gorge sous la mâchoire, derrière les oreilles. Pressez un peu la gorge et remonter vers les oreilles. Puis pressez vos doigts contre les artères de la carotide. Cela réduira ainsi le flux sanguin vers le cerveau.

Faites gaffe à l’apport d’air

Appuyez (et non écrasez) la tête de votre partenaire contre un oreiller ou contre un mur. Ceci vous donnera plus de leste, mais pourra amener l’évanouissement de votre partenaire. Tous les corps humains possèdent une valve d’arrêt pour se protéger. Cependant chaque personne possède un seuil différent. Il n’y a aucun moyen de savoir à quel moment une personne peut s’évanouir. S’évanouir est énormément dangereux.

Un acte dangereux

Il n’y a aucun moyen de récupérer les cellules du cerveau qui ont été tuées. De plus, cette pratique peut amener une attaque cardiaque ou une syncope. Si vous voyez ses yeux en train de rouler vers l’arrière de sa tête, arrêtez immédiatement. Apprenez tout ce que vous pouvez au sujet des jeux de respiration avant d’essayer sur quelqu’un. On ne rigole pas avec l’étouffement et la suffocation.

Étouffement et jeux de respiration
  • La note des lecteurs

  • Noté 4.6 stars
    4.6 / 5 (4 )
  • Votre note