Aujourd’hui, la masturbation féminine est en tête d’affiche, elle n’est plus un simple remède contre la frigidité. Elle est au cœur des médias, des concepteurs de sextoy. C’est devenue une pratique à la mode, elle envahit les articles sur la toile, dans les magazines. On en devient presque a être vieux jeu si on ne se masturbe pas régulièrement. On peut même se retrouver catalogué comme étant frigide ou autres foutaises. C’est devenu à ce jour, un jeu, à l’image des sextoys qui amènent de nouvelles sensations dans la masturbation féminine. La masturbation ne se fait plus avec les doigts, on trouve des sextoys  en forme d’animaux comme le célèbre canard vibrant ou de vibromasseur en forme de lapin, appelé le Rabbit. Il en existe des tonnes d’ailleurs, comme le Rabbit de Goliate ou encore le Je Joue Fifi.

La masturbation féminine, un sujet encore tabou

masturbation féminine - tabou

Mais si cette tendance assumée existe dans les grandes villes, il existe encore des zones recluses où la masturbation féminine n’a pas encore percé complément chez les femmes. Oui, même de nos jours !

La honte, les craintes, sont encore enfouies dans l’inconscience de certaines femmes. Elles pratiquent donc en cachette, cette activité solitaire et n’osent même pas profiter de celle-ci en présence de leur partenaire. Ces femmes s’autocensurent, considérant la masturbation féminine comme n’étant pas correcte, comme étant une sorte de plaisir égoïste qu’elle ne donne pas à leur homme. Pire encore, certaines pensent qu’il s’agit d’un plaisir volé. Existe t-il des raisons particulières ? Possible.

L’histoire de la masturbation féminine

masturbation féminine - histoire

L’histoire démontre que la masturbation féminine était tabou, pire encore, un acte de folie et un péché mortel. En gros, seules les folles et les femmes de mauvais genre se masturbent. En tout cas, elles n’avaient pas honte de le dire.

De l’antiquité au début du 19ème siècle

Ce n’est finalement que récemment que la masturbation féminine a retrouvé sa véritable place selon moi. Une place de plaisir, de partage et de bonheur. En effet, dans l’Antiquité, la masturbation n’était pas abordée, elle était juste tolérée. Au début des années 1700, les premières vraies répressions contre la masturbation (féminine et masculine) rentrent en jeu. C’est à l’arrivée du XIXe siècle que cette pratique a été perçue comme un vice auto-destructif. Rien que ça ! Comme si la masturbation détruisait peu à peu le corps d’une femme. Il suffit de lire mon article sur les légendes de la masturbation pour s’en rendre compte.

Les années 1950 à aujourd’hui

C’est seulement à partir des années 1950 que la masturbation, à travers les sondages multiples, montre que cette pratique est devenue courante chez de nombreuses femmes. Puis c’est au tour des années de libération sexuelle d’intervenir. Jusqu’à de nos jours où la masturbation féminine ne choque quasiment plus personne. Cependant, même aujourd’hui, on peut encore lire certaines choses complètement erronées sur la masturbation. Ce n’est pas donc pas terminé pour tenter de faire changer les mentalités.

La masturbation féminine n’est pas honteuse

Masturbez-vous souvent, c’est un ordre ! Aimez le sexe, c’est l’aimer en général. Que ce soit seul, à deux, trois ou plus. Pourquoi certaines femmes disent ne pas pratiquer autant qu’un homme ? Aucun doute qu’elle n’ont pas connu l’orgasme féminin à chaque fois qu’elle partage un moment avec ces derniers. Car une femme qui obtient un orgasme à chaque rapport ne peut pas être réfractaire à le faire souvent ! La masturbation est donc une pratique où la honte n’a pas sa place.

Masturbez-vous régulièrement et pas qu’un peu

masturbation féminine - masturbez-vous

Apprenez donc à vous faire jouir par vous-même ! Si vous vous masturbez régulièrement, vous trouverez sans aucun doute, ce qui vous fait grimper au rideau. Car une fois que vous savez ce qui vous rend folle, vous serez comment vous y prendre lors d’une pratique sexuelle pour vous faire jouir ! Et surtout de bien jouir ! Il peut être frustrant de jouir sans avoir un véritable orgasme. Et pour ma part, une femme qui a un orgasme et qui jouit très fort m’excite énormément. De ce fait, je prends un plaisir non dissimulé à faire jouir ma partenaire ! C’est même un devoir ! Se masturber fréquemment, c’est garder une tension sexuelle régulière ! Inutile de dire que dans cet état, vous serez forcément dans l’attente de sauter sur votre mec dès qu’il franchira le seuil de votre porte. Il en sera ravi.

La masturbation, c’est prendre plus de plaisirs

Un très grand nombre d’hommes ne sont pas satisfaits de la fréquence des relations sexuelles qu’ils ont avec leur partenaire. Si vous êtes capable de vous satisfaire en vous masturbant et avoir facilement des orgasmes, vous deviendrez une professionnelle du sexe. Il y a selon moi trop de femmes qui ne se caressent pas assez souvent.

Elles se sentent mal à l’aise, perverses ou autres sentiments du genre. Certaines même disent ne pas avoir le temps de se masturber, elles doivent faire la cuisine ou encore lire le dernier magazine people de la semaine. Sérieusement, il vaut mieux être sourd que d’entendre çà. Allez vous masturber ! Çà vous fera du bien. Rien n’est plus important que de se faire plaisir ! Et puis concrètement, çà ne prend pas des heures et on se sent très bien après ! Et puis pour couronner le tout, çà nous donne envie de sexe ! Essayez ou continuez de pratiquer !

Pourquoi est-il important de pratiquer la masturbation féminine ?

masturbation féminine - important

Je sais déjà que certains vont se dire « encore un marronnier« . « La masturbation féminine fait les choux gras de la presse féminine » ou encore « ça ne m’intéresse pas« . Je vous suggère de vous ouvrir un tout petit peu en essayant d’admettre que ce sujet peut aider certaines femmes à jouir pour la première fois (si! si!) ou à apprendre à se connaître sexuellement.

Ceci étant dit, lançons-nous et touchons nous !

J’ai été très surprise du nombre de femmes dans mon entourage, plus ou moins jeune qui n’ont jamais eu d’orgasme féminin ou alors que ces derniers ne restent qu’exceptionnels. Pour être plus concrète, une amie m’a avoué il y a peu de temps que la seule fois qu’elle avait joui été lors d’un cunnilingus. Bravo à son partenaire car cette pratique est beaucoup plus difficile qu’il n’y paraît! Un orgasme, un seul et unique orgasme en dix ans de pratiques plutôt régulières…

Tout d’abord, je pense que les femmes attendent beaucoup de leur partenaire. En effet beaucoup d’entre elles espèrent que les hommes les fassent jouir dès les premiers rapports. Même si le sexe reste élémentaire, offrir un orgasme à une personne que nous connaissons peu ou pas sexuellement reste exceptionnel! Comme il l’a été dit des centaines de fois, les femmes n’ont pas de bouton « ON ». Elles ont néanmoins des clés et je pense réellement que c’est à elles d’aiguiller leurs partenaires sur comment leur donner du plaisir et comment les faire jouir.

Les clés du succès de la masturbation féminine

Pour pouvoir donner ces clés encore faudrait-il les connaître ! Si vous voulez que votre homme vous fasse jouir, vous devez vous-même savoir comment le faire, et pour ceci, il n’y a pas 36 solutions, il n’y en a qu’une, la masturbation!

En effet, cette pratique en solo peut être salvatrice et offre différents effets! Tout d’abord, ceci leur permet de se connaître, de connaître leur corps, de savoir ce qu’elles aiment ou pas, ce qui dans un second temps leur permet d’aiguiller leur amant. Puis, la masturbation leur permet (normalement) de jouir et sachez que ceci est très important! Cela permet de maintenir une certaine libido, de se sentir bien et de s’aimer…

La confiance en soi

Ce qui nous amène à parler maintenant de la confiance en soi. Tous les hommes vous le diront. La confiance en soi chez une femme, c’est sexy ( mais loin d’être évident). De plus, la confiance se travaille. Nous n’allons pas parler de simulacre ou de psychothérapie. Mais la masturbation et les orgasmes qui en émanent permettent aux femmes de se sentir mieux et ça se ressentira ! La connaissance de son corps peut prendre du temps. Surtout si vous n’osez pas vous caresser et que ce sujet reste tabou. Arrêtons les préjugés et touchez-vous !