Je vous épargnerai les détails qui m’a amené à réaliser cette expérience d’une double vaginale avec Lilou. Alors, je vous arrête tout de suite, c’était une double vaginale avec le Vixen Spur pour m’accompagner. Un peu comme notre expérience de double fellation avec le Vixen Goofella. Dans les grandes lignes, j’avais préparé une séance un peu particulière pour Lilou. Texto, excitation, on mange, mais un malentendu a fait qu’on ne s’était pas compris. Bref, on arrive à se rabibocher, surtout par la patience de Lilou. Car généralement, je suis une tête de con finie. Quand je suis énervé et je ne dis plus un mot. C’est alors qu’elle se retrouve au-dessus de moi, en train de m’embrasser doucement.

Double vaginale avec un gode : L’expérience

Je réagis faiblement et elle me balance « putain, mais roule-moi une pelle ! » et paf, c’est parti. Mélange de langues énergiques et mordillage de lèvres. Prise en main de ses fesses de manière animale et défonçage de chatte en règle (oui, ça fait un peu une cassure dans mon texte tant de vulgarité d’un coup). Avec l’excitation au maximum, on en arrive à ce qu’elle se retrouve en levrette. Moi, derrière, une érection au top, le Vixen Spur à la main. Et de son côté, elle tenait le Tantus Mikey O2 en bouche, en train de le sucer avec plaisir.

Le début de la double vaginale

C’est alors que j’enfonce mon sexe en elle, déplaçant le gode sur son clitoris, qu’elle lâche quelques gémissements. Ça l’excite, tellement, qu’elle en arrive à me dire qu’il faut que j’arrête avec son clito, sous peine qu’elle jouisse. C’est ainsi que le Vixen à rejoint sa chatte qui était à présent bien lubrifiée. Tout ça pour commencer les hostilités de la double vaginale. Je peux vous dire que je n’ai jamais vu Lilou mouiller autant ! Déjà qu’en temps normal, elle n’est pas avare de ce côté-là, bien sur, sans compter les séances de squirt. Là, j’étais tout de même assez subjugué par le bruit des sécrétions qui s’agitait en elle.

L’action en cours et l’orgasme

Le Vixen était placé en dessous de ma queue. Je le tenais au niveau des testicules. Je n’ai même pas fait appel au harnais Deuce qui aurait pu faire l’affaire. Pas le temps, il ne fallait pas réfléchir. Pendant une bonne dizaine de minutes qui peuvent très bien aussi être une vingtaine ou une trentaine, je n’en sais plus trop rien, j’ai prise Lilou avec ce second sexe, l’entendant gémir de plaisir. Cela n’était jamais arrivé ou juste comme ça, pour déconner, mais cette fois-ci, c’était bien plus intense. Lilou a pris son pied et un orgasme alors que j’avais mon pouce dans ses fesses et elle, sa main sur son clito.

Résultat, une soirée double vaginale réussite, une soirée qui fut fort enrichissante pour la suite des évènements, parfois, il ne faut pas grand-chose pour déclencher un tsunami de plaisir sans se prendre trop la tête. Même si au final, c’est ceci qui a généré cette séance.

Double vaginale avec un gode : L'expérience
  • La note des lecteurs

  • Noté 5 stars
    5 / 5 (3 )
  • Votre note