Le fisting étant un acte particulier, il ne faut pas terminer une séance de fisting vaginal comme un acte sexuel anodin. Mais quand se termine en réalité, une séance de fisting vaginal ? Lorsque les deux partenaires annoncent que c’est terminé. Car dans ce cas, vous pouvez faire durer une séance aussi longtemps que les deux partenaires le souhaitent, tant que la situation reste plaisante et confortable. Avant toutes choses, je vous invite à lire l’article sur la communication autour du fisting, mais aussi les préparations et les techniques afin d’être bien rodé sur le sujet ! Il faut tout de même commencer par les bases !

Comment bien terminer une séance de Fisting vaginal ?

Certaines personnes aiment terminer la séance de fisting vaginal avec un orgasme (deux, trois, autant que vous le pouvez). D’autres aiment rester sur le plateau de non-retour aussi longtemps que possible avant d’amener la séance lentement vers sa finalité. Il n’y a pas de bonnes manières pour terminer une séance de fisting vaginal, tant que les deux partenaires ne ressentent pas que la fin soit trop abrupte ou déplaisante, c’est que vous avez fait les choses correctement.

Les résultats possibles d’une fin de séance de fisting vaginal

Il est possible qu’un peu de sang apparaisse suite à la séance de fisting vaginal. C’est quelque chose qui arrive relativement fréquemment. Les capillaires, ces petits vaisseaux sanguins qui circulent à la surface des parois vaginales peuvent péter laissant derrière eux, une petite coulée de sang. Cependant, si vous vous apercevez que le niveau de sang est important, assurez-vous rapidement que votre partenaire n’est pas en train de saigner en quantité. Il est possible que les parois vaginales soient impactées. Une légère coulée de sang s’arrêtera rapidement et il n’y a pas de quoi s’alarmer. Si le saignement continue et augmente, je vous conseille de consulter rapidement un médecin ou de vous diriger aux urgences.

Les conseils pour bien terminer une séance de fisting vaginal

En plus de ces conseils, il est conseiller que la personne ayant été fistée passe par la case W. C pour uriner aussi vite que possible après la séance. Ceci afin d’expulser les bactéries qui pourraient engendrer une infection urinaire.

Comme la plupart des activités du BDSM, le fist vaginal est une activité physique. Celui-ci peut, lorsque il est subtil, amenez des sensations surprenantes de fierté. Mais aussi de connexion à l’autre, et d’estime de soi. Mais plus important encore, le sentiment de pouvoir pour les deux partenaires. S’offrir ainsi à l’autre dans une démarche de confiance. Le fisting vaginal fait partie du sexe transcendant. Si celui-ci est effectué en honorant tous les participants, il peut vous amener dans une nouvelle aventure de démarche sexuelle augmentant encore plus le plaisir entre les deux partenaires.

  • La note des lecteurs

  • Noté 3.5 stars
    3.5 / 5 (14 )
  • Votre note