Jouir en fellation, c’est quelque chose qui m’a pris un peu la tête pendant longtemps. C’est pour cette raison que j’ai décidé de rédiger un article sur le sujet, car je ne pense pas être le seul dans cette situation. Et je suis certains que quelques lecteurs se retrouveront dans mon cas de figure.

Jouir en fellation, toute une histoire

Si pour certains et certaines, la fellation et jouir en fellation est quelque chose d’innée ou d’aisée, ce n’est pas le cas pour tout le monde. Pour moi, c’est tout une histoire. Une situation difficile à gérer et qui semble sans issue. Tentons d’y voir plus clair étape par étape.

L’origine de cette problématique

En effet, depuis le début de ma sexualité (tardive), je n’ai jamais réussi à jouir en fellation. De mémoire, en tout cas. J’ai un vague souvenir des expériences passées, mais j’avoue que je ne pense pas que cela soit arrivé une seule fois. Je ne sais pas vraiment l’origine de ce problème. Certes, je ne joui pas rapidement. Mais tout de même. Avant mes premières aventures sexuelles à deux, mon inquiétude était de jouir trop rapidement. J’avais peur d’être un éjaculateur précoce. Il faut dire que mes séances de masturbation se terminaient en une dizaine de minutes à cette époque.

jouir en fellation - origine

Pourtant, lors de ma première expérience de fellation, la jeune femme avec qui j’étais, ne croyait pas que j’étais puceau. Que ce soit pour la pénétration ou la sexualité orale, comme la fellation ou le cunnilingus. Et je n’ai jamais réussi à jouir en fellation avec cette dernière. Que ce soit cette fois-ci ou les autres fois.

Différents essais, jamais concluants

jouir en fellation - essais et echécs

Pourtant, ce n’est pas le nombre d’essais qui en est la cause. Avec cette première aventure, je n’ai donc pas réussi à jouir en fellation. Avec la seconde, non plus. Et avec Lilou, avec qui j’ai été plus de 4 ans et demi, toujours pas. J’avoue ne pas comprendre. Je ne sais pas pourquoi je n’arrive pas à jouir en fellation. Plusieurs essais, avec plusieurs partenaires et jamais une seule fois, une éjaculation en fin de course. Cela ne peut pas être un problème de technique, enfin, je ne pense pas.

Une problématique certaine dans le couple

jouir en fellation - problème de couple

Évidemment, ne pas arriver à jouir en fellation, peut amener des tensions. À plusieurs reprises, lors de discussions, cette problématique avait été abordée. Je ne me lâchais pas assez à ce moment. Et peu à peu, elle avait perdue espoir et ne pratiquait plus autant la fellation qu’à une certaine époque. Bien sur, de mon côté, cela avait augmenté encore la pression que j’avais déjà sur mes épaules. Je me disais que si je n’arrivais pas à jouir en fellation, il y en aurait au bout d’un moment, plus du tout. Plus on essayait, moins ça marchait. Moins on essayait, moins ça marchait également. C’était le serpent qui se mangeait la queue. Nous étions dans une spirale sans issue.

Une question de technique ?

jouir en fellation - un problème de technique

Comme indiqué précédemment, je ne pense pas qu’il s’agit d’un problème de technique. Je n’en suis pas certain, mais tout de même. Sur 5 femmes différentes, aucune n’a réussi à me faire jouir en fellation. Certes, 5 femmes, ce n’est pas un échantillon suffisant, mais quand même. Je me pose des questions. Est-ce moi le problème ? Est-ce le fait qu’elles utilisent des techniques qui ne fonctionnent pas sur moi ? J’avoue que je ne sais pas trop. Mais plus le temps passe, plus je me dis que le problème est lié à moi et non aux autres. Mais que faut-il faire ?

La fellation, une sensation différente

jouir en fellation - sensation différente

Je devrai donc chercher du côté de l’acte en lui-même. Si j’arrive à jouir en pénétration, pourquoi je n’arrive pas à jouir en fellation ? D’un côté, je dirige davantage l’action, je gère mieux les stimulations, je peux aller plus vite, moins vite. Bref, j’ai un certain contrôle. En fellation, je suis plus dans une situation passive. Je ne ressens pas la même chose qu’en pénétration. Si je suis proche de l’orgasme, en pénétration, je peux arriver à le déclencher. En fellation, je suis à la merci de l’autre. C’est cette personne qui provoque cette stimulation. J’ai moins de contrôle, je ne peux pas faire en sorte de provoquer telle ou telle stimulation pour me faire jouir au moment propice. Le plaisir monte, mais n’explose jamais.

Un problème psychologique ?

jouir en fellation - un problème psychologique

La réponse est donc peut-être à chercher du côté de la psychologie. Est-ce qu’il y a quelque chose dans ma tête qui m’empêche de jouir en fellation ? Peut-être. Pourtant, je n’en suis pas vraiment certain. Oui, il y a bien une chose qui peut me gêner sur le plan psychologique. Physiquement, ça ne serait pas possible, mais je n’y crois pas. Lors d’une fellation, quand le plaisir montait bien et qu’on me suçait avec énergie, j’avais toujours peur de pisser. « C’est physiquement impossible » me disait-on souvent… Je n’y croyais pas.

Si je peux pisser (même difficilement) en bandant, je peux tout à fait pisser en ayant une érection. Pour moi, c’est tout à fait possible que cette situation puisse se produire. Ce n’est jamais arrivé, mais j’avais du mal à me laisser aller complètement. À me vider, sans avoir peur d’expulser autre chose que du sperme.

Que faire pour s’en sortir ?

jouir en fellation - comment s'en sortir ?

C’est la grande question que je me pose. Arrêtez tout ce qui pourrait rentrer en opposition avec cette problématique ? Ne plus boire, avoir une alimentation équilibrée ? Ne plus me branler devant un porno ? Mais également, ne plus baiser pendant un bon moment pour me retrouver au bord de l’explosion ? Tentez toutes les techniques imaginables que l’on peut réaliser ? Si j’avais la solution, je ne serais pas là en train d’écrire cet article. Je ne pense pas la trouver non plus, dans les commentaires. Mais si certains sont dans la même situation et que vous avez réussi à sortir de cette impasse, je suis preneur de conseils. Sait-on jamais. Pour les autres, vous vous sentirez peut-être moins seul, de savoir que je suis dans la même situation. Et que ce n’est pas très drôle, mais c’est ainsi. Alors, une solution ?

Et aujourd’hui, j’en suis où ?

jouir en fellation - aujourd'hui

Ma focalisation sur cette problématique n’a sans doute pas aidé à trouver de solution. Aujourd’hui, je ne m’en préoccupe plus vraiment. J’y suis encore confronté mais ce n’est plus une si mauvaise chose. Les choses changeront peut-être dans mon esprit. En tout cas, j’y crois. Un jour, je serai capable de jouir en fellation.