Parlons à présent de l’humilité de la dominatrice dans le cadre de notre série d’article sur l’univers de la dominatrice. La profonde intimité et la connexion qui régit la domination et la soumission permet de créer la magie de la situation. Il y a un moment durant des scènes hallucinantes où le reste du monde disparaît complètement, laissant derrière un univers à deux, la dominatrice et le soumis. Une sorte de moment suspendu dans le temps.

Dans cet univers à deux, la dominatrice est à l’état de divination, pour ce court instant, dans cet espace-temps. Pour accepter cela, elle doit faire preuve d’humilité. Elle doit se rappeler qu’elle n’est ni plus ni moins, qu’une femme mortelle durant tous les autres moments de son existence.

L’humilité de la dominatrice apporte le respect

Une telle humilité de la dominatrice a l’incroyable effet de créer une aura de calme et de quiétude autour de celle-ci, lui donnant un air de grâce et d’élégance qui la rend attrayante. La sincère humilité de la dominatrice et sa grâce lui confère, le respect de ceux qui l’entoure. Et plus certainement, le respect de son dominé. Sans respect, il n’a pas de direction. Sans direction, il n’y a pas de domination, seulement de l’ennui. Une dominatrice qui ne respecte pas les autres, n’est pas une dominatrice. Ce n’est au final, qu’une personne qui a des difficultés à gérer ses problèmes et sa frustration.

Recevoir la soumission, donner du respect et de la gratitude

Même les gens calmes et détachés ont leur manière de montrer du respect et de la gratitude. Une dominatrice respecte l’humanité de son soumis même après une scène intense de chosification de l’autre. Notamment, si le soumis a du rentrer dans un rôle d’objet. Comme une table, une chaise ou un meuble. Elle est reconnaissante de l’acte de soumission qu’on lui offre. Elle sait que c’est le soumis qui choisit de se rendre au final. Et elle sait à quel point il est dur d’être un véritable soumis. De ce fait, elle se doit d’être reconnaissante. Car quand on se soumet à une dominatrice, on lui donne toute notre confiance. Il ne faut surtout pas en abuser.

Elle sait que les limites et les vulnérabilités émotionnelles des autres doivent être respectées. Cela inclut le respect des limites des personnes ne participant pas et ne voulant pas avoir affaire à une attitude gratuite et éclaboussante de votre domination. Cela inclut également, le respect des limites que place le soumis dans les mains de la dominatrice. En prenant en considération ses limites, le soumis peut véritablement se sentir en sécurité avec elle. Un tel sens de la sécurité mène souvent à une plus grand abandon du soumis, jusqu’au lâcher-prise. Il faut toujours garder un esprit respectueux, même dans les scènes qui demandent le contraire. C’est çà, l’humilité de la dominatrice. Savoir agir en conséquence, en respectant autrui et toujours dans un cadre de sécurité. Tant que vous resterez humble sur votre position dominante, vous garderez le respect des autres. C’est mathématique !

Humilité de la dominatrice et autres éléments

Pourtant, l’humilité de la dominatrice n’est pas le seul élément à prendre en compte. Il faut également parler de sa force de persuasion, de ses problèmes pour dominer, de ses désirs et de ses limites.

N’oubliez pas que l’ultime aphrodisiaque pour le soumettre, c’est la confiance dominatrice. C’est différent de la prétention d’une dominatrice. La dominatrice prétentieuse a besoin de voir sa grandeur se refléter sans les yeux des autres. Alors que la dominatrice confiante connaît ses propres pouvoirs et les accepte. Elle a fait l’inventaire de ses pouvoirs de domination et n’a pas de problème à les accepter. Elle a assez confiance en elle pour voir ses propres défauts. Et elle ne se sent pas au-dessus de l’autre. C’est ça, la confiance dominatrice ! Restez humble dans ses actes, mais amener la domination au centre des jeux BDSM.

La confiance dominatrice a t-elle besoin de l’autre ?

Si une dominatrice fait claquer un fouet dans la forêt et qu’il n’y a pas de soumis pour l’entendre, est-elle toujours une dominatrice ? Absolument ! Une dominatrice n’est pas définie par les autres. Et dans ce cas, par la présence de soumis. Elle se définie par un sentiment de confort et d’assurance dans sa propre identité en tant que femme dominante érotiquement. Elle sait que les besoins pour se définir elle-même par les autre, est un signe de fausse confiance. Toutes les dominatrices se sentent seules de temps en temps, que ce soit par circonstances ou par choix. Mais son statut relationnel ne change pas fondamentalement ce qu’elle est. C’est également çà, la confiance dominatrice. Savoir qu’à tout moment et quelque soit la situation, cette confiance est là, en vous, malgré les obstacles.

La séduction par la persuasion

Le pouvoir ultime, c’est la persuasion. Obtenir que le soumis accepte l’ordre de la dominatrice, c’est çà la domination. N’importe quel imbécile avec une arme en main peut vous forcer à faire des choses contre votre volonté. C’est le pouvoir des brutes, les pouvoirs des personnes peureuses et de ceux qui manquent de confiance en eux. L’art de la domination est d’utiliser sa force de persuasion pour amener le désir chez un soumis qui n’était pas excité jusque-là. Notamment jusqu’à le séduire par la persuasion.C’est bien plus gratifiant pour soit et cela permet d’augmenter encore plus sa propre confiance en soi. Si vous êtes assuré dans vos propos jusqu’à convaincre l’autre par votre parole séductrice, c’est ainsi que vous allez apprendre à dominer. Quoi qu’il en soit, l’humilité de la dominatrice reste l’élément numéro 1 que doit apprendre une femme qui souhaite dominer.

Humilité de la dominatrice et problèmes de domination

Est-ce que vous vous sentez bloquée par l’idée d’utiliser votre pouvoir entier pour prendre plaisir dans la domination ? Peut-être souffrez-vous d’une attente qui ne vous correspond pas en tant que future dominatrice ? Avez-vous l’impression d’être exploitée par les demandes de votre partenaire ? Est-ce que les éléments de pouvoir de femme que vous avez rentrent en conflit avec les fantasmes de votre partenaire ?

Connaître ses désirs

Lorsqu’il y a un conflit entre les désirs de l’un et les attentes de l’autre, le mécontentement pointe son nez. Prenons l’exemple que votre partenaire pense que la domination sexuelle de la femme passe par l’habillement, les actes, le langage et une certaine attitude. Vous agissez ainsi selon sa demande, mais vous vous sentez étrange et bizarre. Pourquoi ? C’est parce que vos attributs et vos désirs sont en conflit avec la vision de votre partenaire et son fantasme. Laissez tomber les attentes et engagez-vous dans une attitude égoïste dans le lit ! C’est l’arène pour demander ce que vous voulez et ce qui vous fera plaisir. Si une femme sexuellement dominante ne peut pas être en phase avec ses propres désirs, elle est ni moins ni plus, qu’une poupée qui joue la comédie et amènera de l’insatisfaction. Elle n’est aucunement une dominatrice.

Les attributs de la domination et la dominatrice

La liste de vos attributs de pouvoir féminin doit être longue. Voulez-vous manifester tous ces aspects de votre pouvoir à tout moment durant vos jeux érotiques ? Non! Mais cela vous rendra service de trouver les traits qui vous décrivent le mieux pour la séance en question. Considérez-les comme vos états d’humeur et vos appétits, si cela peut vous aider. Vous vous comporterez alors de manière à être en phase avec vos désirs profonds et non pas jouer le rôle issu des idées de quelqu’un d’autre sur ce que doit être une femme sexuellement dominante.

Retour à présent sur votre feuille d’exercice et jetez un œil sur votre colonne de gauche. Beaucoup de noms écrits sont des sources potentielles de rôles que vous pouvez utilisez-vous et votre partenaire durant vos jeux de dominatrice.

Savoir gérer sa domination

Si Cléopâtre fait partie de votre liste, considérez un rôle de reine impérieuse ancienne. Cela vous donnera de nombreuses opportunités pour vous habiller. Se déguisez en un personnage autre que votre style vestimentaire de tous les jours peut paraître bête au premier abord, mais le but est de s’amuser et de se faire plaisir. En vous habillant de la sorte, cela peut vous libérer de vos habitudes de bonnes manières et de vos limitations. Peut-être que vous ne donnerez jamais d’ordre à votre partenaire, mais la reine du Nil le fera certainement.

Avez-vous peur que les traits de la femme dominante au lit puissent prendre le pas sur vous au quotidien dans votre vie de tous les jours de manière négative ? L’acte de mettre et retirer un costume dans les jeux de rôle indique une démarcation claire entre le moment où vos comportements dominants sont appropriés et lorsqu’ils doivent se terminer. Cela donne également pour votre partenaire, une indication claire sur le début et la fin de votre domination.

Humilité de la dominatrice et limites

Pour terminer sur l’humilité de la dominatrice, parlons de ses désirs et ses limites. Une dominatrice de qualité sait clairement ce qu’elle aime dans les jeux pervers. Si elle ne le sait pas, elle sera simplement poussée par les désirs des autres et leurs attentes. Comme une feuille flottant dans le courant de la rivière, elle sera hantée par des vagues de sentiment, de manque de contrôle et d’inutilité.

Qu’est-ce qu’une dominatrice si elle n’a pas le contrôle de son propre plaisir ? Apprenez à connaître vos limites et vos insatisfactions autant que vos sensations fortes.

Dominatrice de qualité et connaissance de ses défauts

Elle sait également où sont situés ses défauts et ses points faibles et les acceptent. En effet, elle est assez forte pour savoir que feindre ses défauts et ne pas les accepter n’est qu’un pathétique jeu d’une dominatrice non sécurisante. Elle connaît également où sont ses limitations techniques et comment les travailler pour éviter des risques.

Elle sait quand elle doit chercher à parfaire sa technique et chercher de nouvelles connaissances dans le domaine, sans avoir à lutter contre son ego. Lorsqu’elle fait une erreur, dont elle sait que cela arrive de temps en temps, la dominatrice de qualité voit ses erreurs et les acceptent. Puis elle fait ce qui est nécessaire pour corriger la situation et va de l’avant. Elle n’ignore jamais les erreurs commises et ne sur-réagit pas à la situation.

Dominatrice de qualité et finalité

Une dominatrice de qualité comprend le pouvoir de la finalité. Chaque action réalisée avec attention est amenée de manière consciente, de ses propres décisions ou par son instinct. Une personne qui ouvertement hésite durant l’acte semble ne pas avoir le contrôle de la situation. Il n’y a pas de problème à chercher des conseils dans le but de chercher à tendre vers votre finalité souhaitée.

La dominatrice réaliste sait qu’avec de la finalité vient le potentiel d’un résultat positif. Elle fait tout son possible pour être consciente des conséquences. Elle prend la responsabilité de ses actes et, une fois encore, à l’aide de la finalité, de la grâce et de la compassion, les acceptent et supporte les conséquences. C’est ainsi qu’on devient une dominatrice de qualité.

Humilité de la dominatrice et respect
  • La note des lecteurs

  • Noté 4 stars
    4 / 5 (7 )
  • Votre note