• Note de l'auteur

  • Noté 3.5 stars
  • 70%

  • Stroke 29
  • Testé par:
  • Publié le :
  • Dernière modification: 15/06/2018

Aujourd’hui, on va parler d’une crème pour se masturber, la crème Stroke 29 de GunOil. Malgré les nombreux sex-toys que l’on possède et surtout les multiples masturbateurs que j’ai à ma disposition, il m’arrive encore et toujours de me masturber. Je pense d’ailleurs que c’est une activité qui doit continuer d’exister dans une situation de couple. Se satisfaire sans l’aide de personne, tout le monde peut le faire et comme on dit, il n’y a pas de mal à se faire du bien. Du coup, mon partenaire m’a fait parvenir une crème de masturbation, la Stroke 29 que je vais vous présenter afin de vous dire si elle mérite le détour ou pas.

Je remercie Sextoys-Addict pour nous avoir fait parvenir un exemplaire de la crème de GunOil afin de réaliser ce test.

Packaging du Stroke 29

Stroke 29

Le tube de la crème de masturbation Stroke 29

La crème de masturbation Stroke 29 est contenue dans un tube accueillant 200 ml. Celui-ci posséde un système de versement classique, protégé par un bouchon de type flip-top. C’est assez classique dans l’ensemble. Le tube est bleu clair, un peu pâle et noir. On y retrouve avec la mention Gun Oil, gamme de produits tournant autour de la lubrification. Sur le site du fabricant, la crème Stroke 29 nous montre un militaire baraqué, qui sous-entend qu’il s’agit d’une crème pour les mecs, les mâles aux gros biscotos… Enfin ce genre de cliché.

Stroke 29

Face arrière du tube de la crème Stroke 29

Évidemment, on retrouve toutes les indications nécessaires à l’utilisation de cette crème au dos du tube. Utilisation, composition, date de péremption, tout est présent, il suffit de lire pour en apprendre davantage.

Aspect et texture du Stroke 29

La prochaine chose qui frappe, c’est lorsqu’on commence à verser la crème dans sa main. Déjà, pour que ça marche, il faut dévisser le bouchon, retirer la protection, puis refermer le bouchon. Si vous ne faites pas ça, je pense que vous risquer d’appuyer comme un bourrin dessus et le faire exploser.

Stroke 29

Allez-vous tenir jusqu’à le 29ème va-et-vient ?

Une fois le système prêt, la crème Stroke 29 coule doucement, un peu comme du dentifrice, mais moins rapidement. La texture ressemble à un mélange de biafine et de dentifrice. Que ce soit au niveau de la couleur ou de l’aspect. La texture est épaisse et crémeuse, chose qui changera par la suite lors de son utilisation.

Il s’agit d’une texture non grasse, qui ne tâche pas, qui est censée ne pas présenter d’odeur selon le fabricant, mais qui en réalité en possède une. Celle-ci n’est pas désagréable, mais ni agréable non plus, elle est juste présente.

Stroke 29

Composition du Stroke 29 : Plusieurs problèmes apparents

Mais le souci de cette crème de masturbation Stroke 29, c’est bien sa composition. Il s’agit d’une crème à base d’eau, contenant de l’huile de noix de coco, de l’huile d’algues douces et de la cire émulsifiante. On y trouve aussi de l’Aloe vera et de la vitamine E. Également, quelques autres composants comme le carbomer, le triéthanolamine, l’urée diazolidinyl et du propylene glycol. Mais malheureusement, également de la glycérine, de l’alcool cétylique (un alcool gras), du methylparaben et propylparaben. Et là, c’est bien moins rigolo de se masturber.

Utilisation et efficacité du Stroke 29

Stroke 29

Le bouchon du tube de Stroke 29

Comme indiqué chez le fabricant, le but de cette crème de masturbation Stroke 29, c’est d’améliorer la masturbation, jusqu’à oublier que c’est nous-même qui nous nous masturbons. Évidemment, ce genre de discours commercial est surévalué par rapport à la réalité. Je vous rassure, on garde le contrôle de la situation. Du début à la fin, je n’ai pas eu l’impression que ma main ne m’appartenait plus (et heureusement). Donc déjà pour ce point, la crème Stroke 29 ne vous fera pas croire que vous êtes en train de vous faire masturber par Tory Black.

Le concept du produit, c’est qu’au 29ème mouvement de va-et-vient sur votre pénis, la crème aura changé de texture. En effet, au début, celle-ci est très crémeuse. Puis au fur et à mesure de la masturbation, elle se transforme en solution plus liquide et huileuse. Tout en chauffant le pénis. La sensation de chaleur n’est pas trop importante et la sensation de glisse est plutôt bonne. On peut y aller plus fortement et plus rapidement sans risque d’irritation. On peut même s’en servir pour les massages.

Stroke 29

Aspect avant utilisation de la crème Stroke 29

Pour la fin de séance, au vu de la composition et texture du produit, je vous recommande de prendre une douche avec du savon. Ceci pour facilement éliminer tout résidu de crème. Ce n’est pas aussi problématique que le lubrifiant à base de silicone, mais de l’eau simple sera sûrement insuffisant pour tout nettoyer.

Conclusion sur le Stroke 29

Stroke 29

Système de bouchon classique à tous les tubes de base

En conclusion, cette crème de masturbation Stroke 29 n’est pas mauvaise. C’est amusant, çà ajoute une stimulation supplémentaire et un certain confort dans la pratique de la masturbation. Mais malheureusement, sa composition lui fait défaut. Entre la présence de glycérine, d’alcool cétylique et surtout, de deux parabens, il perd de nombreux points pour ce défaut. J’ai testé pour la science. Je n’ai pas eu de soucis, ni allergie, ni irritation, mais sur le long terme, ce n’est pas le genre de produit que j’utiliserai au quotidien à cause de sa composition. Surtout quand on a la chance d’avoir le choix, comme nous.

Je remercie Sextoys-Addict pour m’avoir fait parvenir un exemplaire de la crème de masturbation Stroke 29 afin de réaliser ce test. Vous pouvez retrouvez ce produit directement dans leur boutique, mais également consulter leur page partenaire pour en apprendre un peu plus à leur sujet et retrouver l’ensemble des produits testés par leurs intermédiaires.

annonce lovehoney

Profitez de notre offre exclusive avec Lovehoney ! 15% de réduction sur votre commande dès 40€ avec la livraison gratuite en prime ! Tout ça, rien que pour nos lecteurs et lectrices !

J’EN PROFITE