Voici un très gros article sur les techniques et pratiques du cunnilingus que j’ai réalisé, issu de mes retours en pratiquant des cunnilingus sur Lilou. Ce n’est donc que mon point de vue. Et comme on le dit pas assez souvent, nous n’avons pas la science infuse. C’est un moyen d’essayer de nouvelles choses que l’on a pas l’habitude de faire. Ceci afin de savoir si telle ou telle technique ne peut davantage nous satisfaire qu’une autre. Donc ici, vous aurez une partie des techniques et pratiques du cunnilingus, mais n’allez pas prendre çà pour argent comptant.

Techniques et pratiques du cunnilingus : Apprendre à l’exciter

Sommaire

Techniques et pratiques du cunnilingus : apprendre à l'exciter

Avant de descendre entre les cuisses de votre partenaire, il est préférable de l’exciter un peu avant. Même s’il est tentant d’aller directement à la source, son clitoris, la vulve entière demande de l’attention en premier lieu. Mais même avant çà, excitez-la en l’embrassant sur son ventre. Ou en faisant de longs coups de langue au niveau de son pubis. Utilisez le dessous de votre langue, bien plus douce, à l’intérieur de ses cuisses et ceci à plusieurs reprises. Une fois que vous avez décidé de vous diriger vers sa vulve, effectuez une pression vers le bas sur son mont de vénus. Ceci réveillera indirectement la zone, avant de couvrir la vulve entière de votre bouche. Vous pouvez aussi lui offrir un massage du ventre, en effectuant des rotations horaires tout en appliquant un peu de pression sur ce dernier.

Techniques et pratiques du cunnilingus : Se diriger vers les zones érogènes

Techniques et pratiques du cunnilingus : se diriger sur les zones érogènes

Une des autres techniques et pratiques du cunnilingus, c’est de lui donner un frisson dans sa colonne vertébrale. En faisant traîner vos doigts du haut vers le bas au niveau de ses cuisses intérieures, tout en lui offrant quelques baisers vers la zone de son aine. Tout ceci en cherchant à exciter l’idée de ce que vous lui réservez par la suite. Alors qu’elle sera de plus en plus chaude et humide, commencez par faire de longs coups de langue sur la zone de sa vulve. Comme si vous étiez en train de déguster un cône de glace.

Commencez à la base de son entrée vaginale. Dirigez votre langue vers le haut du capuchon recouvrant son clitoris, sans amener de pression. Puis redescendez vers le bas. Pour des sensations différentes, utilisez de petits coups de langue à la manière d’un chat plutôt qu’un long mouvement de langue indiqué plus haut. Dans tous les cas, gardez le capuchon du clitoris pour la fin.

Techniques et pratiques du cunnilingus : Les bases du sexe oral

Techniques et pratiques du cunnilingus : les bases du sexe oral

Lorsqu’il s’agit de son plaisir, un certain nombre de techniques et pratiques du cunnilingus peuvent être utilisé. Notamment pour réveiller, accélérer et amplifier son excitation. Il suffit de stimuler ses parties génitales avec votre bouche. Les actions majeures consistent à utiliser les coups de langue et l’action de laper. Mais aussi, les petits coups rapides et l’aspiration. Sans oublier, les mouvements circulaires et les chatouillements. Bien sur, le sucement, le baiser, et la pression sur un point particulier de sa vulve entière sont à prendre en compte. La vitesse peut se situer entre le rapide et le lent, avec des niveaux de pressions différentes, allant de légères à plus confirmées.

Techniques et pratiques du cunnilingus : Le mouvement

Techniques et pratiques du cunnilingus : le mouvement

Concernant les techniques et pratiques du cunnilingus liées au mouvement, les modèles de mouvements sur les zones érogènes peuvent se faire de coté à côté. Donc, de gauche à droite ou de droite à gauche. Mais aussi, du bas vers le haut et vice-versa ou de manière circulaire. La clé pour découvrir ce qui fait grimper votre partenaire, c’est d’ajouter un petit quelque chose de nouveau. Et ceci, à chaque nouvelle session de cunnilingus. En changeant de techniques et pratiques du cunnilingus, cela prolonge également l’intimité sexuelle. En somme, si vous souhaitez retarder son orgasme et profiter un peu plus longtemps de ce moment, ne vous concentrez pas trop sur son clitoris. Utilisez les multiples parties de votre langue, le haut de celle-ci, les côtés, le bout et le dessous de votre langue!

Techniques et pratiques du cunnilingus : La langue

Techniques et pratiques du cunnilingus : la langue

Il est possible de changer les sensations suivant la partie de la langue utilisée en pratiquant la même technique. Qu’importe votre choix, commencez lentement, puis construisez votre rythme peu à peu. Gardez en tête qu’il faut maintenir une stimulation constante lorsqu’on utilise les changements de pression et de vitesse. Une stimulation incluant des petits moments plus intenses afin d’amener votre partenaire à l’orgasme. Prenez votre temps pour découvrir ce qui fonctionne le mieux pour elle afin de la chauffer avant d’aller plus loin. En appliquant trop de changement de technique, il y a des risques de casser la boucle de stimulation que vous avez construite. Cela aura pour effet de perturber sa concentration à ressentir les sensations.

Techniques et pratiques du cunnilingus : Rythme et tension sexuelle

Techniques et pratiques du cunnilingus : le rythme

Par contre, en cassant le rythme et le contact de temps en temps, cela peut aider à construire la tension sexuelle lorsque c’est correctement réalisé. C’est une des autres techniques et pratiques du cunnilingus. Dans tous les cas, faites en sorte de garder votre enthousiasme au plus haut ! Même si vous n’êtes pas complètement dans l’action, faites lui croire que vous y êtes ! Cela a bien plus de sens pour elle que tout ce que vous pourriez lui faire à côté. Si votre niveau d’enthousiasme est relié à votre niveau de confiance lorsqu’il s’agit de donner, ne laissez aucun doute vous perturber et vous retenir !

Une fois encore, faites semblant jusqu’à ce que vous soyez réellement dans l’action. En prenant votre temps, vous ne faites que lui offrir une meilleure expérience, surtout vous en l’appréciant énormément.

Techniques et pratiques du cunnilingus : Direction le clitoris

Techniques et pratiques du cunnilingus : direction le clitoris

Aussi longtemps qu’elle sera excitée, son clitoris devrait devenir de plus en plus réceptif. Mais plutôt que de faire des ronds avec votre langue autour de celui-ci, flirtez avec lui : offrez-lui un massage avec un doigt humide. Ajoutez de la pression à ces délicats touchers, avant que votre langue rentre en contact avec son clitoris. Faites en sortes qu’elle se retrouve bien détendue. Si vous ne souhaitez pas utiliser votre doigt, vous pouvez entourer son clitoris de vos lèvres et glisser sur celui-ci, sans trop appliquer de pression, juste pour l’exciter davantage avant de vous retirer et de répéter ceci à plusieurs reprises.

Techniques et pratiques du cunnilingus : Le clitoris excité

Techniques et pratiques du cunnilingus : le clitoris excité

Dans tous les cas, en augmentant doucement le rythme et la pression de vos mouvements, amenez le clitoris à se réveiller complètement avant d’essayer les indications qui suivent : Pressez votre langue plate sur son clitoris de manière assez forte et remuer le de manière horizontale tout en bougeant la tête de gauche à droite (comme pour dire « non »), lentement et tendrement dans un premier temps.

Utilisez des coups de langues vifs et fermes de manière verticale ou horizontale en travers de son clitoris. Faites tournoyer votre langue autour de son clitoris à plusieurs reprises, puis aspirez-le. Faites appel à une rotation en « V » ou à l’envers, en donnant de petits coups de langue appuyés avec le bout de celle-ci en travers du clitoris. Si elle peut supporter cette stimulation, prenez son clitoris entre vos dents. Faites de petits cercles bien déterminés sur chaque côté du capuchon de son clitoris avec votre langue.

Prenez son clitoris en bouche et sucez-le, en expérimentant différentes pressions de succions afin de voir ce qu’elle préfère ou si elle peut le supporter. Caressez son clitoris, faites lui l’amour de la même manière que vous l’embrasserez. Faites durcir votre langue en pointe et faites des mouvements de pression sur son clitoris comme si vous le pénétreriez de votre langue.

Techniques et pratiques du cunnilingus : Augmentez la stimulation

Techniques et pratiques du cunnilingus : augmenter la stimulation

Plus elle sera excitée, plus vous pourrez appliquer de pression avec votre langue, le tout en rythme bien entendu. En terme de techniques et pratiques du cunnilingus, le dessous de votre langue sur le capuchon de son clitoris devrait être efficace. Si elle peut le supporter, relevez le capuchon de son clitoris de manière très douce, et utilisez un mouvement vers le haut pour le lécher, tapoter son clitoris du bout de votre langue. Autant vous dire que son clitoris sera hypersensible. Alternativement, vous pouvez appuyer sur son mont de vénus avec la paume de votre main pour naturellement rétracter le capuchon de son clitoris pour une stimulation plus directe.

Si vous avez besoin de réfléchir à vos prochains mouvements ou respirer un peu, faites en sorte de revenir vers l’ouverture vaginale, pointez votre langue et pénétrer son vagin avec cette dernière pour lui offrir une pénétration linguistique. Occasionnellement, faites tournoyer votre langue autour de sa vulve.

Techniques et pratiques du cunnilingus : Faites appel à vos mains

Techniques et pratiques du cunnilingus : utilisez vos mains

Parfois, votre langue sera largement suffisante à ses besoins de stimulation. D’autres fois, vous aurez tous deux envies de faire entrer les mains dans l’action afin de stimuler par la même occasion d’autres zones érogènes et ainsi étendre ses sensations jouissives au travers de l’ensemble de son corps. Essayez alors de glisser vos deux mains sous ses fesses. Agrippez celles-ci fermement tout en lui faisant de longs coups de langue sur son clitoris. Vous pouvez également utiliser une seule main pour attraper son cul, tout en utilisant les doigts de votre autre main pour autre chose.

Déplacez la main qui supporte ses fesses afin de pouvoir masser son périnée avec votre pouce. Faites en sorte qu’elle presse ses cuisses l’une contre l’autre, en variant les sensations tandis que vous vous concentrez sur son mont de vénus et sur le capuchon de son clitoris. Selon votre position, massez ses fesses, notamment en rythme avec les mouvements de votre langue. Atteignez ses seins pour les masser, avant de les redescendre lorsque la fatigue se fait sentir.

Techniques et pratiques du cunnilingus : Le vibromasseur ou stimulateur clitoridien

Techniques et pratiques du cunnilingus : vibromasseur ou stimulateur clitoridien

Une très bonne astuces dans le domaine des techniques et pratiques du cunnilingus, c’est d’introduire un vibromasseur ou gode à l’entrée de son vagin (en faisant appel à du lubrifiant si nécessaire) et pressez la zone située à 5 cm de l’entrée (le point G). Vous pouvez utiliser également le vibromasseur pour l’utiliser avec des mouvements de pénétration ou circulaire sur son ouverture vaginale. Un vibromasseur spécial Point G sera un plus.

Pour finir, n’oubliez pas que les vibrations peuvent être utilisées sur son clitoris, surtout si vous souhaitez avoir un petit break, sans pour autant interrompre les stimulations déjà construites. Pressez votre pouce contre son ouverture anale, en la massant avec le bout de celui-ci.

Techniques et pratiques du cunnilingus : Faites appel à vos doigts

Techniques et pratiques du cunnilingus : utilisez vos doigts

Le multitâche n’a jamais été aussi stimulant. Alors que vous lui faites un cunnilingus, faites entrer vos doigts dans l’action, en employant des techniques érotiques comme les exemples suivants : insérez un ou deux doigts au niveau de son ouverture vaginale. Fermement et avec volupté, faites des mouvements circulaires.

Une fois qu’elle commence à être plus excitée, placez un autre doigt à l’entrée de la zone. Puis faites vous un chemin jusqu’à la paroi frontale de son canal vaginal. Vous y trouverez une zone plus rugueuse et élevée, il s’agit de son point G. Une fois que vous avez trouvé cette zone, faites lui un massage de manière ferme avec des mouvements circulaires et horaires ou dans l’autre sens.

Techniques et pratiques du cunnilingus : Le point G

Techniques et pratiques du cunnilingus : le point G

D’une autre manière, vous pouvez frotter son point G d’un côté à l’autre et de haut en bas. En vérifiant si elle apprécie, bien sûr. Concentrez-vous sur son point G et faites des mouvements de haut en bas en attrapant son os pubien de vos deux doigts. Puis en y mettant une grosse pression. Rassurez-vous, même si cela paraît brutal, je peux vous dire que c’est l’un des moyens existants et très performants pour satisfaire un grand nombre de femmes à ma connaissance.

Techniques et pratiques du cunnilingus : Massage et tapotage

Techniques et pratiques du cunnilingus : le massage

Dès que vous vous dirigez vers le sud pour aller stimuler oralement l’entrée de son vagin, son périnée ou son anus, gardez le bout d’un pouce contre le capuchon de son clitoris. Vous pouvez le masser délicatement ou le tapoter en rythme sa zone clitoridienne. Faites une pression sur son mont de vénus en même temps que vos faites travailler votre langue en travers de son clitoris en diagonale.

Secouez le bout de vos doigts d’avant en arrière en travers du clitoris, en appliquant directement de la pression sur celui-ci ou sur les côtés. Si elle peut le supporter et qu’elle apprécie, tentez de donner de petites claques contre son clitoris avec la base de votre paume ou vos doigts. Prenez délicatement son clitoris entre votre pouce et index et frottez-le comme si vous aviez une petite boule de papier entre les doigts. Ou pressez-le par intermittence, en rythme avec les mouvements de votre langue.

Techniques et pratiques du cunnilingus : Retarder son orgasme

Techniques et pratiques du cunnilingus : retarder son orgasme

Frottez la partie plus charnue de votre main contre son clitoris ou son mont de vénus. Frottez également ses lèvres vaginales ! Si vous ne souhaitez pas qu’elle jouisse trop rapidement et que vous souhaitez l’exciter encore un peu plus, stoppez vos activités ciblant son clitoris ou/et son point G.

Ralentissez ou stoppez vos mouvements de langue et retirez-vous quelque temps de son clitoris avant de ré-appliquer de la pression sur celui-ci. Répétez tout cela avant que chacun d’entre vous arrive à un stade où vous ne pouvez plus vous contrôler. Quoi que vous fassiez, gardez un œil sur votre partenaire afin de savoir si quelque chose pourrait la déranger.

De plus, ne sous-estimez pas le pouvoir des compliments. Faites lui savoir à quel point elle est sexy, belle et incroyable à ce moment présent. Cela lui permettra d’apprécier encore plus la situation tout en créant chez elle un sentiment d’en vouloir encore plus.

Techniques et pratiques du cunnilingus : Le kung-fu de la langue

Techniques et pratiques du cunnilingus : kung-fu de la langue

Le kung-fu de la langue est une ancienne approche chinoise pour complètement maîtriser de manière consciencieuse le don ou la réception d’une pratique du sexe oral. C’est lorsque vous arrivez à combiner avec succès l’utilisation de votre langue, de vos dents et de vos lèvres dans le but de donner du plaisir pour booster les sentiments de connexion et de passion. Voici quelques techniques majeures de cette approche. La plongée de langue, qui consiste à utiliser la longueur et la force entière de votre langue pour plonger celle-ci dans le vagin de votre partenaire. Dans cette pratique, la langue est vue comme une extension du cœur.

Techniques et pratiques du cunnilingus : La langue dans tous ses états

Techniques et pratiques du cunnilingus : la langue dans tout ses etats

Les palpitations de la langue consistent à faire battre rapidement votre langue de haut en bas en travers des zones érogènes de votre partenaire. Comme si votre langue était un vibromasseur. La langue en cuillère consiste à former une forme de cuillère avec votre langue pour effectuer un mouvement d’avant en arrière. Comme pour faire signe de venir à quelqu’un avec son doigt, sur ses zones érogènes comme son périnée.

En trouvant son plaisir, prenez en considération que certaines femmes aiment réellement les rapides coups de langue sur leur clitoris. D’autres peuvent préférer que leurs lèvres internes soient fermement tirées permettant d’agir indirectement sur le clitoris. Une telle stimulation indirecte est spécifiquement importante lorsque son clitoris entre dans la zone de l’anesthésie clitoridienne ou une hypersensibilité ne permettant pas une approche directe. Si elle peut le supporter, assurez-vous qu’une majeure partie de ses zones érogènes méritent une certaine attention.

Techniques et pratiques du cunnilingus : Quelques exercices pour la maison

Techniques et pratiques du cunnilingus : exercice à la maison

Nous avons vu précédemment différentes techniques, il est donc naturel que votre tête s’est mise à tourner. Votre bouche peut être devenue très salivante. Si vous voulez être à peu près sur de la satisfaire sans trop imaginez de nouvelles approches, voici un moyen qui vous permettra d’y arriver.

Techniques et pratiques du cunnilingus : Mise en pratique

Techniques et pratiques du cunnilingus : mise en pratique

Pendant que vos faites monter son niveau d’excitation avec les préliminaires, si vous souhaitez lui faire plaisir, commencez par embrasser l’intérieur de ses cuisses. Doucement et sensuellement. Faites votre chemin vers son clitoris en utilisant votre langue comme moyen de vous déplacer de ses cuisses au clitoris.

Le French Kiss

Remplissez sa zone vaginale avec des tas de baisers avec votre langue (French Kiss), en la dévorant comme si vous étiez affamés. Léchez ses lèvres internes et externes, en traçant lentement des mouvements avec le bout de votre langue. Refaites encore et encore ces mouvements, seulement en l’excitant avec un mouvement de massage de votre langue. Avancez vers le capuchon de son clitoris, donnez-lui quelques coups de langue avant de faire chemin arrière.

La langue en pointe

Une fois que vous l’aurez excitée fortement, commencez par appuyer du bout de votre langue son clitoris avec de rapides mouvements en pointe. Si c’est trop pour elle à supporter, pressez votre lèvre autour de son clitoris et sucez le. Vous pouvez aussi le lécher de manière intensive. Si elle a besoin d’une stimulation plus indirecte, faites la même chose avec ses lèvres internes, ce qui fera réagir le capuchon de son clitoris.

Navigation entre les zones érogènes

Puis, diminuer vos stimulations en vous concentrant sur les autres parties de sa région génitale ou en couvrant son ventre de baisers. Surtout si elle vous demande un petit break. Laissez-la savoir à quel point vous la trouvez belle et chaude. À quel point vous aimez lui faire un cunnilingus. Dites-lui à quel point elle à bon goût. Graduellement, revenez sur son clitoris. Puis donnez de petits coups rapides avec votre langue à l’horizontale sur ce dernier en augmentant petit à petit la vitesse.

Le rythme et l’orgasme

Vous pouvez aussi bouger votre langue de bas en haut, de l’entrée vaginale à son clitoris. Variez la pression et l’intensité en gardant dans un premier temps votre langue douce contre son clitoris. En le caressant puis fortifiez un peu votre langue et lécher là en rythme. Une fois que vous avez établi votre campement au niveau de sa zone clitoridienne, utilisez un rythme soutenu et posé pour l’amener jusqu’à l’orgasme.

L’anus dans tout ça

L’insertion d’un ou plusieurs doigts, au préalable lubrifié ou humidifié dans son vagin ou son anus pendant que vous lui offrez votre cunnilingus lui amènera une plus grande stimulation pour l’amener au bord du plaisir.

Techniques et pratiques du cunnilingus : Prend t-elle du plaisir ?

Techniques et pratiques du cunnilingus : prend t-elle du plaisir ?

Il peut être difficile parfois de savoir si elle répond correctement à vos efforts. Si elle n’est pas en train de se forcer ou si çà tète est prête à exploser de jouissance. Afin de savoir si vous êtes dans la bonne direction, quelque indices peuvent vous alerter. Si vous voyez qu’elle a les narines dilatées ou les yeux qui se plissent. Qu’elle semble faible et produit davantage de fluide vaginal. Ou qu’elle se presse les lèvres ou se courbe régulièrement en rythme, c’est que vous êtes au top. D’autres bons indicateurs sont l’augmentation du rythme cardiaque. Elle vous attrape la tête ou les cheveux. Elle respire plus profondément ou elle se retient d’une manière ou d’une autre.

Techniques et pratiques du cunnilingus : Pour la fin de séance

Une fois que c’est terminé, ne laissez pas les choses à l’abandon. C’est un moment important pour obtenir une expérience satisfaisante. Les techniques et pratiques du cunnilingus ne font pas tout ! Plutôt que de vous endormir, embrassez là et faite lui un câlin. Allez prendre un bain ou une douche ensemble pendant que votre plaisir sexuel est encore à un haut niveau. Parlez de la séance, de vos plaisirs, surtout si elle essaye de surmonter des problèmes avec le sexe oral. Autorisez-vous à vous recharger! Car, comme un bon dessert, vous ne savez pas toujours si vous avez encore une peu de place pour un morceau supplémentaire.

Les inquiétudes de la pratique du cunnilingus

Cependant, malgré toutes les envies de pratiquer, votre partenaire peut ne pas apprécier un cunnilingus, même si vous employez toutes les techniques à votre connaissance. On va donc voir les principales inquiétudes de la pratique du cunnilingus. En tout cas, celles que j’ai réussi à synthétiser car ils en existent sûrement un nombre plus important.

Car la technique ne fait pas tout. Connaître les craintes de sa partenaire, savoir les contourner et surtout en discuter, permet une meilleure expérience. Ainsi, un bon nombre d’éléments peuvent empêcher une femme, votre copine ou votre amante à se laisser aller dans ses envies de sexe oral. En prenant connaissance des éléments fréquents que l’on peut rencontrer et qui peuvent nuire à l’expérience, il est plus évident de résoudre certains soucis. Notamment, afin de profiter pleinement des plaisirs du cunnilingus. Comme toujours, ceci n’est pas une bible, à vous de piocher ce qui vous intéresse et ceux qui vous semblent cohérents dans votre situation.

 Le sentiment d’être mal à l’aise

Les inquiétudes de la pratique du cunnilingus

La première chose, c’est qu’il est possible que votre partenaire se sente mal à l’aise avec cette pratique. Il est vrai que dans notre société, certaines femmes (mais c’est également valable pour certains hommes) pensent qu’elles ne doivent pas avoir de relations sexuelles avant le mariage. Et qu’une fois cette étape passée, il y a de fortes chances pour que la pratique sexuelle reste à l’état « vanilla ». (Pour faire court, principalement le missionnaire). Il peut être difficile pour certaines femmes de surpasser le message négatif qui tourne autour des plaisirs du sexe. Certaines peuvent penser qu’il n’y a que les filles de mauvais genre qui sont très « sexplicite« , qui ont des idées cochonnes et immorales. En réalité, il y a de fortes chances pour que votre partenaire ai pu obtenir une réputation qui ne lui convient pas.

La discussion est là pour vous aider

Pour tenter de trouver une solution à ce cas de figure, il faut discuter. Tentez de comprendre le message qu’elle a en tête au sujet de la sexualité et notamment sur la pratique du sexe oral au cours de ces dernières années afin de trouver une origine à ses idées. Est-ce que ses idées en tête sont justes ? Ou empêchent-elles de plonger dans l’expérience de l’intimité et d’assouvir vos envies respectives ? À vous de voir si ce message est un message sain ou si il pourrait être remanié afin de présenter les choses sur un angle différent.

La liste des aspects positifs et négatifs

Si vous avez besoin de passer par là, faites une liste des points négatifs et positifs de la pratique du sexe oral avec elle. Il est également possible de s’éduquer. Avant de juger d’un acte sexuel ou d’un autre, assurez-vous d’avoir consulté plusieurs écrits à son sujet pour démystifier la pratique. Ce n’est pas ce qui manque sur 69desirs. Même les femmes « bien sous tous rapports » pratiquent des actes sexuels moins classiques que la moyenne avant de s’en faire une idée. C’est l’ouverture d’esprit qu’on aimerait voir plus souvent dans les pratiques sexuelles.

Les sécrétions vaginales

Les inquiétudes de la pratique du cunnilingus

Quel que soit le stade de son cycle de menstruations, une femme peut stresser sur le fait de ne pas savoir si ses sécrétions sont saines, surtout lorsqu’elles ne sont pas claires et limpides. Ici aussi, la solution est de s’informer sur les sécrétions vaginales de la femme. Suivant, la période, les sécrétions peuvent être claires, collantes ou plus importantes. Avant de vous poser tout un tas de questions en tentant de trouver des réponses par vous-même, n’hésitez pas à vous renseigner. Il y a de fortes chances que vos sécrétions soient tout simplement normales. Ne vous bloquez pas sur une simple appréhension.

La barbe de 3 jours

Les inquiétudes de la pratique du cunnilingus

Ici, il y a toutes les situations possibles. Elle peut tout à fait aimer votre barbe de 3 jours ou tout juste naissante, mais pas entre ses jambes. La barbe peut irriter et devenir inconfortable pour elle. Pensez à vous raser si cela l’incommode. Ici, certaines aiment le contact avec la barbe, d’autres non. Pour Lilou, je n’ai jamais eu de retour négatif à ce sujet, donc je suppose que çà ne la dérange pas plus que çà.

Elle peut avoir peur d’un manque de contrôle de sa vessie

Les inquiétudes de la pratique du cunnilingus

Ce sentiment semble relié à la perte de contrôle que l’on peut avoir lors de l’éjaculation féminine ou le squirt. Lilou vous en a déjà parlé et c’est d’ailleurs quelque chose qui l’a bloquée avant d’arriver à squirter. Ce phénomène est souvent confondu avec la perte de contrôle de la vessie. La femme ou l’homme peut prendre panique en pensant qu’elle est en train d’uriner lors d’un orgasme. Ici, une fois de plus, la discussion rentre en jeu. Vous pouvez rassurer votre partenaire.

Qu’est-ce que l’éjaculation féminine ?

L’éjaculation féminine est tout à fait normale. Le fluide émis lors de l’éjaculation est dû à la stimulation du point G. Celui-ci ne contient que des traces composant l’urine. Il s’agit en réalité d’un fluide ressemblant au fluide prostatique chez l’homme qui est expulsé par le canal urétral. L’éjaculation féminine peut survenir chez certaines femmes lorsqu’elles sont terriblement excitées. Certains hommes n’aiment pas l’éjaculation féminine, d’autres comme moi, apprécient celle-ci comme signe de puissants orgasmes et en devient donc flatteurs pour l’homme. Pour ma part, j’adore quand Lilou se met à squirter ! C’est terriblement excitant.

Elle peut avoir peur de se mettre à nu devant vous

Les inquiétudes de la pratique du cunnilingus

Nombreuses femmes présentent des signes d’inhibitions au sujet de leur corps et de leur nudité et cela peut grandement impacter leur capacité à devenir intime avec quelqu’un, laissant de coté le plaisir de la sexualité. Ces problématiques peuvent survenir à n’importe quel moment de la vie pour tous un tas de raisons. (Prise de poids, apparition de la cellulite ou réaction négative du partenaire face à son corps). Une fois de plus, ici le dialogue prime sur les moyens de solutionner ce problème. Amenez-lui la confiance nécessaire dont elle a besoin pour se mettre à nu devant vous.

La perte de contrôle de son propre corps

Les inquiétudes de la pratique du cunnilingus

Après la vessie, c’est le corps entier. Il est vrai que dans une situation de cunnilingus, on marque une grande vulnérabilité en laissant quelqu’un se diriger vers son intimité. Il peut être difficile de se relaxer dans une situation comme celle-ci et vous laisser aller à vos désirs. Votre partenaire peut ainsi avoir peur de faire de bruit ou d’être trop active. Mais aussi, d’émettre des fluides ou simplement d’être la star du spectacle pour cette soirée. Ce sentiment peut venir de messages négatifs qu’elle a reçue lors de son apprentissage de la sexualité. Notamment le message qu’on lui a transmis sur ce que c’est que d’être une femme.

Une question de psychologie

Le sexe, c’est un jeu psychologique avant tout. Il se peut que votre cerveau vous indique un message à l’opposé de ce qui se passe entre vos jambes. Si votre tête vous dit que le sexe oral est sale ou mauvais, il est évident que vous aurez des difficultés à laisser le contrôle de votre plaisir à votre partenaire. D’ailleurs, c’est souvent le cas pour des personnes pratiquantes où la religion leur inculque des valeurs sur la sexualité. Mais il est également possible que la raison se trouve dans votre relation elle-même. Si votre relation n’est pas celle que vous désirez, il sera difficile de prendre du plaisir avec votre partenaire.

Attention aux idées négatives

Les raisons de garder le maintien psychologique lors d’une relation sexuelle varient grandement d’une personne à l’autre. Et peuvent nécessiter d’être analysé par un thérapeute spécialisé dans les problèmes de sexualité. Quoi qu’il en soit, si l’un des deux partenaires tente de garder le contrôle de son plaisir sexuel en le remplaçant par des idées négatives, cela ne peut qu’être néfaste. À vous de remplacer ces idées négatives !

L’abus sexuel

Les inquiétudes de la pratique du cunnilingus

C’est très courant qu’une personne, homme ou femme, ayant été sexuellement abusé par le passé souffre de ces répercussions dans sa sexualité. Cependant, ce n’est pas une raison pour rester dans un état tel que celui-ci. Certains actes sexuels peuvent réveiller la mémoire et les sensations passées qui ressemblent alors à un acte d’abus sexuel, allant bien sur, en contraction avec le plaisir. Certains survivants de ce traumatisme sexuel peuvent en arriver à éviter le sexe ou d’en avoir peur. Ils le considèrent comme une étape obligatoire dans la relation et en ont une expérience négative. Il peut en résulter des troubles de l’excitation, des sensations d’absence, d’un sentiment de distance entre les deux partenaires.

Quels sont les effets secondaires ?

Les effets secondaires de ce traumatisme incluent la peur, le manque de confiance, la détresse. Bref, que des éléments amenant votre plaisir à se fermer. Dans cette situation, la thérapie et une reconstruction sont nécessaires. Il faut donc réapprendre des activités de couple comme la tendresse et le respect. Il y a donc un travail introspectif à effectuer en développant des attitudes positives. Cela peut prendre des mois ou des années parfois avant d’arriver à un équilibre. Il faut donc faire preuve de grande patience pour les deux partenaires avant de pouvoir prendre plaisir dans certains actes sexuels et ici, le sexe oral.

Surpasser son dégoût pour le sexe oral

Les inquiétudes de la pratique du cunnilingus

Une aversion est une réaction inconsciente négative psychologique et émotionnelle pour un acte ou une chose pour laquelle, on a obtenu une mauvaise expérience passée. Une personne ayant une aversion à appris à associer ses mauvaises expériences ou sentiments à une tâche ou un acte précis. Elle est donc conditionnée pour réagir de telle ou telle manière à ces événements avec de l’anxiété, de la détresse et même de la tristesse parfois.

Pas de pression

L’aversion peut également venir d’un des deux partenaires. Si le désir sexuel d’un acte précis revient souvent sur la table et qu’une pression physique ou émotionnelle sur la pratique de cette dernière est mise en place, alors il se peut que la source de cette aversion en soit la cause. L’aversion sexuelle peut atteindre un point annulant tout désir ou excitation, voir engendrer un orgasme déplaisant. De ce fait, le sexe est pratiqué rapidement. Dans la peur, repoussé à maintes reprises, annulé pour des excuses sans raisons comme le fait de se sentir malade ou déprimé. Et souvent juste avant de passer au moment fatidique de la soirée. Vous savez bien, le coup de la migraine.

Surpasser son aversion

Pour passer au-dessus d’une aversion, vous et votre partenaire devez dissocier l’association du sexe et de sa réaction de dégoût qui l’accompagne. Notamment, pour le ré-associer à des pensées plaisantes. Cela paraît logique. Un travail peut-être nécessaire. Notamment poser sur papier, les sentiments et sensations que l’on peut avoir sur chaque acte sexuel pratiqué afin d’en apprendre un peu plus sur vous-même et mettre en confrontation, le plaisir que l’on peut avoir à l’opposé des images négatives qui vous viennent à l’esprit. C’est également un long travail de faire une nouvelle association.

C’est peut-être cousu de fil blanc et peut-être trop éloigné de la réalité. Mais pourtant, je suis sur que cet article peut permettre d’aider à débloquer des situations de couple dans lequel, le sexe oral n’est pas pratiqué ou déprécié. À vous de jouer maintenant !

Techniques et pratiques du cunnilingus
  • La note des lecteurs

  • Noté 4.5 stars
    4.5 / 5 (15 )
  • Votre note