Uplust, vous connaissez ? Je l’ai décidé ainsi mais, cette rentrée sera sexy, très sexy. Aussitôt décidée, j’ai sauté le pas sur deux faits qui me bloquaient un peu, la Wishlist et les photo coquines, très coquines…

Ici, je vais vous parler de ces fameuses photos coquines mais, si vous souhaitez me faire plaisir, je vous invite à checker ma fameuse liste mais, après avoir lu cet article sinon, panpan cul cul !

Le déclencheur

Oui, j’ai décidé que cette rentrée sera sexy. Pour moi, pour vous, enfin surtout pour moi… Depuis peu, je commence à davantage m’accepter et à me plaire dans les petites tenues que je reçois. Les deux heures de sport par semaine y jouent beaucoup mais, les avis sont les plus libérateurs. Évidemment, Mogwaï me dit tous les jours que je suis la plus belle mais, ce n’est pas la même chose quand l’avis vient de la sphère extérieure.

Bref, cette rentrée sera sexy mais, je dois trouver le bon support… Je suis très active sur Twitter mais, ce n’est pas, selon moi, l’endroit où on peut mettre des photos et vidéos sexy. Je n’aime pas en voir. Surtout quand elles sont accompagnées de « si tu aimes RT (sinon t’es un gros enculé et je te bloque) » je trouve ça barbant . Il y a un moment, nous avions créé un compte Uplust en privé pour voir, mais je n’étais pas réellement prête. Cette fois-ci c’est différent !

Uplust ? C’est quoi ?

Là, vous vous demandez « Uplust c’est quoi ? » Eh bien pour faire simple, Uplust c’est l’Instagram du cul… Une plateforme pour adultes sur laquelle on peut y poster tout type de photo qu’elle soit chic, élégante, sexy, érotique ou encore plus hard. Vous pouvez y montrer vos attributs sans craindre que la photo soit signalée dans la seconde ! Évidemment, il ne faut pas se formaliser, il y a plein de gros pénis en érection. Il faut accepter que, si on peut y montrer sensuellement nos boobs, ces messieurs peuvent faire la même chose ! Il y a évidemment des restrictions relatives aux enfants, animaux, aux photos volées et, plus surprenant, aux mensurations des jouets utilisés… Les règles étant là, rien de bizarre à l’horizon, on peut se lâcher !

Uplust, comment ça marche ?

Le fonctionnement est très simple, vous pouvez poster le nombre de photos que vous souhaitez et vos followers pourront faire des « likes« , « relusts » et les commenter. C’est vraiment Instagram, vous pouvez avoir un profil privé ou public, partager, dialoguer et surtout mater ! D’ailleurs, le site organise des challenges toutes les semaines pour booster les publications et les interactions. Cette semaine c’est #desire, cela permet de trouver un thème, d’échanger avec les autres dessus et de proposer des photos sympas.  Pour poster des vidéos, il faut un abonnement spécial. Vous avez à disposition soit le premium, soit le VIP. J’ai eu la chance de recevoir un petit cadeau du site, après avoir vu mes posts sur Twitter. J’ai été contactée via DM pour profiter de 3 mois de premium et essayer les vidéos. Sympa non ?!

Uplust, mon retour

J’ai tout de suite accroché avec la plateforme qui est simple et très ludique. Il y a un truc qui a fait mouche, c’est le comportement des gens. Les seuls commentaires salaces et dégradants que j’ai reçus ont été sur Twitter… Ici, les gens sont là pour la même chose et restent très courtois. C’est très important quand on poste des photos intimes de soi… J’avais essayé, il y a quelques années, le site SocialPorn mais, en 10 minutes, tu as 200 messages plus que limite… Ici pas du tout ! En plus d’être entre gens bien élevés, on ne peut pas interagir avec tout le monde et uniquement si les comptes se suivent mutuellement et je trouve que c’est la moindre des choses.

Uplust, conclusion

J’aime beaucoup ce réseau du cul ! Après mon inscription, une vingtaine d’abonnés s’y sont inscrits mais, je trouve que ça manque encore de têtes connues… C’est cool de voir des zizis mais j’adore savoir à qui ils sont donc, n’hésitez pas à me rejoindre sur Uplust, moins de chichis et plus de plaisirs !

Uplust, le réseau social du cul
  • La note des lecteurs

  • Noté 3.8 stars
    3.8 / 5 (8 )
  • Votre note