De retour avec les Doubles POV et le sujet des real dolls. Cela faisait un petit moment que nous n’avions pas donné nos points de vue sur un sujet. La dernière fois, c’était sur le Deep-Throat ! Comme toujours, le concept du Double POV est simple. Nous prenons un sujet de la sexualité. Nous écrivons chacun de notre côté ce qu’on en pense. Si ça nous excite ou pas. Si on a envie d’expérimenter. Et surtout, nos craintes par rapport à cette pratique ou sujet de l’article.

Mogwai

L’avis de Mogwai sur les Real Dolls

Le sujet des Real Dolls, c’est un peu complexe. Il y a fort longtemps, quand j’étais encore adolescent, les Real Dolls étaient quelque chose qui m’attirait, me dire que je pouvais avoir une poupée entièrement réalisée, à taille humaine, pour lui faire tout plein de cochonneries. Puis, j’ai vu les prix de ces femmes inertes, ce qui m’a refroidi très rapidement. Le temps est passé, j’ai eu mes premières expériences et aujourd’hui, les Real Dolls ne m’attirent plus vraiment, à part peut-être pour le délire du testeur de sex-toy, mais j’avoue que je trouve ça à la fois glauque et touchant.

Pourquoi c’est glauque ?

Glauque, car en réalité, transposer une femme en poupée, c’est loin d’être réjouissant, c’est même triste. En arriver à devoir faire appel à une Real Doll pour se faire plaisir ? Effectivement, on a connu mieux. Mais en même temps, je trouve ça touchant, car il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de voir le film Air Doll d’Hirokazu Koreeda, un excellent film au passage, dans lequel, un homme était tombé amoureux de sa Real Doll, tandis que celle-ci prenait vie.

Un sujet compliqué…

Les Real Dolls, c’est un sujet compliqué, glissant, il a ses avantages et ses inconvénients. Est-il préférable d’aller voir une prostituée ou d’acheter une Real Dolls ? Quel est le plus discutable (si on peut dire ainsi) ? Pourtant, j’ai déjà des bouts de Real Dolls quand on y réfléchit ! Entre le Meiki Cherry 2 (une bonne paire de fesses) ou encore le masturbateur Real Titties (une paire de seins), on pourrait presque reconstituer une poupée entière.

Une question de dialogue

Mais voilà, j’ai quelqu’un qui partage ma vie et une Real Doll n’a que peu d’intérêt. D’une, car il est préférable d’avoir une personne réelle avec qui partager du plaisir sexuel et d’autre part, je préfère les bouts de Real Dolls qu’une Real Doll complète. Néanmoins, c’est quelque chose qui peut être marrant sur le moment, mais de là à en acheter une et l’entretenir au quotidien ? Non, là, c’est trop pour moi.

L’avis de Lilou sur les Real Dolls

Les Real Dolls ou le sextoy du riche… Avant de parler de l’aspect psychologique décevant ou dévastateur d’une Real Doll, parlons un peu du prix… Les fameuses Real Dolls vont de 600 € à l’infini, comptez 600€ pour une mini-poupée et au moins 2500 € pour une poupée de taille réelle mais pas trop on sera aux alentours d’1m40, 1m50. Autant vous dire que les Real Dolls sont accessibles à un certain public.

Un produit pour riches

Vous trouverez certainement des poupées moins chères mais ne vous méprenez pas une vraie Real Doll a des caractéristiques très précises, un corps en silicone, une ossature métallique et le tout est amovible. En gros, c’est une vraie personne en silicone avec un corps osseux. Le tout pèse son poids et pour certains est doté d’un certain charme voire de la « vie ».

Cela me fait flipper

Oui, inutile de faire durer le suspens, je considère que les Real Dolls sont accessibles pour des gens un peu perchés, entre utopie d’un substitut à une relation ou pire vrai substitut à une femme, c’est flippant. Et je ne parle même pas des dolls taille enfant et aspect juvénile, j’en ai des frissons dans le dos… Je repense à un épisode d’esprits criminels où des mecs achetaient des membres humains pour se branler dessus. Je sais, ça n’a rien à voir mais ça m’inspire aussi ce côté gore.

Mais l’intérêt est là

Soyons objectif, si les Real Dolls à 10000 balles ont du succès, ce n’est pas pour rien, elles apportent sûrement de bonnes choses à leur proprio. Un substitut temporaire à une vie de célibat insupportable ? Je pense que c’est plus sympa de baiser une Real Doll qu’une simple poupée gonflable en plastique mais bon ça fait cher la blague. Ce qui commence à être flippant c’est si le mec se met à lui parler… « Tu aimes ça ma puce/grosse chienne ?« , « oh oui, mets la bien au fond de ta gorge…« . Franchement, j’ai du mal… et si la poupée est en taille enfant, c’est la cerise sur le gâteau pour nos chers amis pédo… Non sérieux, c’est une aberration.

La peur des êtres humains ?

On donne vie à des fantasmes, perversions et immondices et je doute que cela aide des personnes déjà fragiles psychologiquement. Tout le monde ne doit pas être forcément dans la norme mais franchement, il faut arrêter de déconner… Non, une poupée ne deviendra pas ta femme, ton amante ou ta mère. Non, ta poupée relation avec ta poupée siliconée ne sera pas représentative d’une vraie relation, alors, on se sort les doigts, on se lave, se rase, et on rencontre des vraies gens qui apportent de réelles choses.

Au final

Certains verront mes propos comme exagérés, et ils le sont mais j’ai franchement du mal à comprendre enfin à accepter le concept. Objectivement, la séance de baise peut être sympa, si on nous la prête et si on ne doit pas se taper l’entretien qui nécessite une organisation effrayante mais de là à dépenser au moins un salaire dedans, non merci. Sauf si elle fait frigo évidemment !!

Lilou
Les Real Dolls : Double POV #8
  • La note des lecteurs

  • Noté 5 stars
    5 / 5 (1 )
  • Votre note