Premier article d’une série de plusieurs expériences sur le thème du monde du travestissement. Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler de ma propre découverte de cet univers. Alors que les choses soient claires dès le début. Mon but n’est pas de me travestir complètement et surtout pas dans la vie de tous les jours. Je suis complètement novice dans le domaine et je n’ai pas prétention à devenir une femme à l’avenir. Mais il est certain qu’un jour ou l’autre, un homme peut avoir envie de se travestir dans le cercle privé. Pour réaliser un fantasme, découvrir une autre partie de lui-même et expérimenter de nouvelles choses. C’est dans ce cadre que j’ai décidé de réaliser une suite d’expérience dans le domaine.

D’ailleurs, sachez que j’ai piégé plusieurs personnes concernant cet article sur mon compte Twitter. En effet, j’ai publié deux photos sur Twitter, sans annoncer les choses, qui ont été appréciées, alors qu’en réalité, c’était moi qui était le modèle de ces deux photographies. Et oui, j’ai réussi à tromper mon monde sans être démasqué. Pour ceux qui n’ont pas eu l’occasion de voir les deux Tweets auxquels je fais référence, je vous met directement les messages en question pour vous rendre compte de l’opération.

Mes premiers clichés dans le monde du travestissement

L’origine de cette expérience

Bon, je ne pense pas être le seul, adolescent, à avoir eu envie de me vêtir de lingerie féminine. Je n’ai pas non plus cherché sur le plan psychanalytique, mais il semblerait qu’il s’agit d’un comportement assez fréquent. Selon Wikipédia, « les hommes pratiquant le travestissement commencent souvent à porter des vêtements féminins durant l’enfance, portant les vêtements d’une sœur, de leur mère ou d’une amie. » Bon, moi de mon coté, cette « tendance » est assez vite partie au fur et à mesure du temps. Néanmoins, j’ai toujours trouvé excitant le fait de porter un string ou une petite culotte. Mais surtout des bas, un soutien-gorge et du rouge à lèvres. Sentir cette lingerie frôler mon corps à chaque mouvement L’excitation des sens qui monte. L’odeur de ce rouge à lèvres que j’aime tant. C’est érotisant et c’est ainsi.

La racine de cette attirance

Je n’ai jamais cherché à comprendre cette attirance, car ce n’est qu’une attirance. Je n’ai jamais eu envie de me « transformer » en femme (même si j’avoue que j’aimerais en devenir une, ne serait-ce qu’un jour, pour plus facilement comprendre ce qu’est le plaisir féminin et l’orgasme féminin), mais parfois, notamment lors d’une séance de pegging avec Lilou, il me prend l’envie de jouer le jeu, de me mettre dans la peau d’une femme, le temps d’un instant. Est-ce étrange ? Je ne pense pas. Et c’est d’ailleurs pour cette raison que je souhaite réaliser une suite d’article sur le sujet et mon expérience du monde du travestissement « soft ». Quoi de mieux pour découvrir un nouveau domaine, que de le pratiquer soi-même ? Car mine de rien, il doit y avoir plusieurs hommes qui lisent notre site et qui peuvent se retrouver dans mes propos.

Trouver un partenaire pour pratiquer

Commencer dans le monde du travestissement n’est pas évident. Afin de soutenir ce projet de découverte, j’ai contacté une boutique spécialisée dans cet univers. Suite à mon premier émail, j’ai obtenu une réponse et j’ai appelé directement cette personne afin d’en parler de vive voix. Après avoir échangé avec le gérant, j’ai réussi à lui expliquer ma démarche et à monter un petit partenariat pour l’occasion. J’ai à présent quelques produits qui arrivent par colis afin de commencer mon initiation (qui sont arrivés entre temps bien évidemment).

Pourtant, je n’ai pas vraiment de notion dans le domaine du travestissement. J’ai donc encore beaucoup de choses à apprendre et vous pourrez suivre cette évolution au fur et à mesure de cette série d’articles. Mais avouez que mes deux premières photos ont réussies à vous prouver qu’un homme peut très bien paraître femme sous certains angles !

Pour la suite de l’expérience, il faudra attendre un peu, notamment pour découvrir d’autres clichés et mon impression sur la découverte du monde du travestissement, ainsi que mes premiers essais en lingerie.