Cette fois-ci, parlons du porno vintage ou connu également sous le terme Retro Porn ! Qu’est-ce donc ? Le porno vintage, c’est le porno des années 60, 70 et 80. On peut également y mettre le porno du début des années 90, mais le porno vintage est tout de même plus ciblé sur cette période. C’est donc le sujet sur lequel nous allons confronter nos points de vue ! Car oui, le concept du Double POV, c’est de prendre un sujet sur le thème de la sexualité, de dire ce qu’on en pense chacun à son tour, sans se concerter au préalable. On découvre la réponse de l’autre au moment de la publication. Partons donc à la découverte du porno vintage !

 

Le porno vintage : Double POV #16

Mogwai

C’est parti ! Bon, moi, le porno vintage, ce n’est pas ma tasse de thé habituellement. La qualité de la vidéo est souvent à chier (type VHS avec la date de la vidéo incrustée dans cette dernière). Le son également. Et c’est tout de même très folklorique.

Un certain charme

Pourtant, le porno vintage possède un certain charme. On y découvre des femmes qui ne sont pas refaites ou maquillées de toute part, un côté ancien dans la réalisation et surtout un côté plus naturel chez les acteurs et actrices.

Dans le porno vintage, on découvre des femmes avec des poils pubiens, des dialogues qui me font rire et des scènes écrites, cocasses. Mais aussi, ce petit vent du passé qui fait plaisir à revoir de temps en temps.

Un scénario avant tout

Mais ce que j’aime, c’est la présence d’un scénario. Il y a peu, je suis tombé sur une vidéo porno du début des années 90. Un porno dans lequel, un homme marié se ventait d’avoir une femme aimante, magnifique et fidèle. Il discute avec son collègue des affaires en cours. Sa femme assise à table, face à lui, commence à branler un troisième collègue, plus jeune, tout en se faisant titiller le clitoris par ce même jeune homme. Le tout, bien évidemment masqué à la vue de tous.

L’homme marié et son collègue vont faire un tour. Sa femme évidemment, commence à se faire baiser, jusqu’à ce que l’autre homme revienne sans le mari pour la prendre également. Puis, le mari revient et découvre sa femme entre deux hommes.

Il y avait quelque chose de difficilement palpable dans ce film. Un air du passé qui fait plaisir à voir. Comme si les scénarios de l’époque était d’avantage fournit en dialogue, que maintenant.

Une question de tri

Eh puis je ne sais pas trop comment l’expliquer. Mais voir une femme entreprendre, jouer la comédie, à une époque différente que celle d’aujourd’hui, donne une certaine magie au porno vintage. Par contre, attention, il faut faire le tri ! Dans le porno vintage, il y a de tout et surtout de tous les pays. À vous de dénicher les perles rares ! Mais je vous assure qu’il y a des pépites du porno d’une époque passée à ne pas manquer.

Quand j’ai vu que Mogwai avait suggéré cet article, je me suis sentie obligée d’aller vérifier ce qu’était un porno vintage… Oui cela peut sembler idiot mais je me faisais une image assez réductrice du porno vintage !

Mon idée sur la question

Pour moi, cela se résumait à une image de mauvaise qualité, des touffes et des scènes mal jouées. Le tout supplanté par une mauvais musique… Bon ben, après vérification, mon idée n’a pas changé ! Pour moi, le porno vintage c’est comme les mauvais films d’horreur, l’occasion de se marrer… Il faut dire que je garde en mémoire des passages assez poilants du temps où je regardais XXL en décrypté !

Premier souvenir d’un porno vintage

Il y a cette scène du dentiste, de son assistante et de sa patiente. Quand on voit ça, on imagine un superbe trio. Eh bien non… Le dentiste se tape la patiente, le plaisir n’est pas du tout partagé. Dans mes souvenirs, le mec donne tout et la patiente ne dit rien. Elle ne gémit pas et n’est pas du tout active… Quand il lui demande si elle aime ça, elle répond un « oui oui » très évasif. À ce moment-là, il sourit avec l’air de penser « qu’est-ce que je fous là ». Et on aperçoit dans un coin, l’assistante qui se marre…

Second souvenir d’un porno vintage

Il y avait ce film avec une femme très poilue, rousse, qui se faisait prendre sur une moto par le garagiste… L’image était dégueulasse et quand j’ai vu un calendrier 1987 je me suis dit « c’est normal c’est un vieux film ». Cela démontre bien que mes préjugés font que je bloque très rapidement sur les productions réalisées avant ma naissance…

Pourquoi je ne suis pas sensible ?

Je ne dis pas que ce que je vous explique est intelligent, loin de là mais, que cela traduit des époques… Je ne suis pas du tout sensible au porno vintage car, il est très éloigné de ce que j’aime dans le porno. Les corps sont différents, les mises en scène sont moins travaillées, les expressions me dépassent et les actes ne sont plus du tout les mêmes. Par exemple titiller l’anus dans les 80′ était transgressif. Maintenant, c’est devenu quasi évident…

Au final

Le porno vintage est par définition vintage et c’est exactement ça qui le refroidit… Trop loin de mes habitudes et de mes sources d’excitation. J’ai beaucoup de mal avec ce concept. Même si je sais que dans 40 ans, je materai du porno vintage…

Lilou