Oyé, Oyé, braves gens, voici un article un peu polémique sur le phénomène Womanizer. Oui, je me dois de vous parler de ce qu’il vient de se passer il y a peu de temps. Le phénomène Womanizer comme je l’appelle! Je vous le dis tout de suite, cet article sera sûrement d’une part très intéressant (faut se faire mousser), mais également un peu acide. C’est pour cela que j’annonce d’entrée qu’il s’agit d’une analyse du phénomène Womanizer et non d’une critique de comportement des uns ou des autres. Si vous avez lu ces quelques lignes, vous pouvez continuer de lire ce qui suit!

Le phénomène Womanizer : Un effet de masse

Oui, le Womanizer w100 et surtout le Womanizer Pro w500 ont généré le phénomène Womanizer ! C’est simple, aujourd’hui, tous les blogs français parlant de sex-toys de prés ou de loin, on reçut au moins un exemplaire du w100 et du w500 ! Certains blogs (dont on fait partie), on même reçut deux Womanizer Pro W500 ! Je pense que seul Womanizer a réussi à engendrer un tel engouement. Je n’ai jamais rien vu de tel depuis que nous existons sur la toile et pourtant, le constat est bien là. Tout le monde connecté et curieux de la sexualité est à présent au courant de ce phénomène Womanizer. Des blogs qui parlent de cuisine, d’enfants ou d’actualité ont également reçu un Womanizer ! Un effet de masse certain.

Marketing et publicité

Je ne vais pas vous parler des détails du marketing et de la publicité qui a été faites autour du Womanizer en général. Mais je vais simplement constater qu’il y a eu un effet coup de poing sur ce jouet. Marketing à fond. Publicité un peu partout (dans la limite du raisonnable et de l’acceptable). Est-on finalement dans une sorte d’achat de placement publicitaire? L’achat d’une visibilité sur la toile ? Car si je vous parle du marketing de Womanizer, c’est également l’assaut des boutiques physiques ou sur Internet qui ont crée une vague sur ce phénomène.

Un business éclatant ?

Tous nous proposaient le Womanizer Pro W500. Même des boutiques avec lesquelles nous n’avons jamais travaillé. Mais pas n’importe lesquelles, des grands noms. Du coup, est-on face à une situation d’achat de la parole d’un blogueur ou une blogueuse (par consentement mutuel) ? Tout le monde souhaite qu’on en parle, tout le monde veut être sur le coup, finalement, le sex-toy est-il devenu un véritable business en France ?

La presse et le blog amateur

Ce phénomène Womanizer me fait penser qu’il y a sûrement de nombreuses raisons que je ne connais pas encore. Cependant, je me rend compte qu’avec ce produit si particulier, la limite entre la presse et le blog amateur était devenue floue pour pas mal de monde. C’est la première fois que j’ai l’impression que le Womanizer W500 est devenu un objet de presse. Le genre d’objet que l’on reçoit quand on travaille dans la presse, à l’image du jeu vidéo. Vous savez, ceux et celles qui reçoivent un jeu en échange du vidéo sur ce dernier tout en donnant leur avis. Avis qui la plupart du temps reste biaisé par l’envie de continuer d’obtenir des jeux gratuits.

Sommes-nous des journalistes ?

Et c’est là qu’on se demande si nous, et d’autres en général, ne sommes pas devenus des gens de la presse. Des gens qui reçoivent tout gratuitement. Des gens qui finalement sont choyés, sont brossé dans le sens du poil. Sommes-nous encore sur des blogs amateurs ? Avons-nous basculé sur des carrés V.I.P avec soirées de gala pour repartir avec des petit sac de goodies bien remplis ? Personnellement, je ne me pause pas la question, car depuis le début, nous savons où nous allons et la plupart d’entre vous le savent. Nous avons toujours été assez cash dans nos discours, mais j’avoue que ce phénomène Womanizer m’a titillé. Mon cerveau s’est amusé à analyser un peu ce phénomène et j’avoue qu’il fut fort instructif.

Le phénomène Womanizer : Conclusion

Il y a encore beaucoup à dire sur ce petit jouet. Notamment, sur l’arrière-boutique du phénomène. Et bien sur, ce que nous savons de notre côté et que je n’ai pas dévoilé dans cet article, car le but n’était pas là. C’est un phénomène qui m’a réellement passionné, j’aime analyser les choses et je trouve que j’ai été gâté. Ne vous sentez pas visé, car ça n’aurait pas vraiment d’intérêt. Jouissez mesdames avec ce jouet, le plaisir et le sexe font partie du bonheur. Il faut prendre ce sujet tel qu’il est, un bel amusement.

Le phénomène Womanizer : Sextoys et blogueurs
  • La note des lecteurs

  • Noté 5 stars
    5 / 5 (1 )
  • Votre note