Après le premier live coquin que nous avons fait, il s’est passé de drôle de chose dans notre relation. Et ceci très rapidement. Comme si en deux jours nous avions fait plus de 2000 Km à pied. Lilou vous a proposé sa vision des choses pour la première livecam, de mon côté, je vais tenter de faire le bilan du week-end passé et des trois Livecam que nous avons faites dimanche dernier.

Dimanche, nouveau jour coquin pour la livecam

La veille, nous avions fait notre premier live coquin sur Wyylde. Inutile de vous en reparler, Lilou l’a déjà très bien fait pour moi dans son expérience. La plupart du temps, lorsqu’on fait quelque chose de nouveau, je dois avouer qu’on n’est pas très raisonnable. Il y a encore trois semaines, nous n’avions pas remis les pieds dans le monde du libertinage depuis au moins 8 mois et là en un week-end, il s’est passé beaucoup de choses, surtout ce dimanche.

Nouvelle excitation, nouvelle livecam

Après un réveil difficile, quelques cafés et une envie de recommencer tout cela, c’est sur Twitter que les réactions étaient les plus nombreuses, en plus de la plateforme Wyylde. La veille, nous avions fait une bonne audience et de ce fait, avons eu beaucoup de visites sur notre profil. C’est flatteur et ça fait du bien.

Le moment du repas

Alors que nous étions sur les coups de midi, je demande à Lilou ce qu’elle souhaite manger ce midi. Pizza, c’est simple et facile, mais pas franchement le choix le plus judicieux. Mais bon, c’est dimanche, il y match de foot dans l’après-midi, c’est parti pour la pizza. Alors que celle-ci était en train de cuire, Lilou commençait à être de plus en plus sur Wyylde. En discutant, visitant des fiches et en parlant sur Twitter, je ne sais pas trop comment s’est arrivé, mais elle était assez excitée.

Le four sonne, annonce que le repas est prêt, je commence à découper cette fameuse pizza et alors que j’apporte cette dernière dans le salon, Lilou me dit « J’ai trop envie de me toucher devant la cam là maintenant !« . Pourtant, deux minutes avant, c’était d’une pizza qu’elle voulait. Finalement, j’ai raisonné Lilou (malgré le fait que j’étais très excité de la voir ainsi), il était préférable de manger maintenant et de faire une livecam par la suite. Malgré sa forte excitation, elle a accepté. Pourtant, je voyais à quel point elle était excitée. Aucun doute, la cam que nous avons faite la veille à réveiller quelque chose.

Fin du repas et début du livecam

Lilou avait à peine mangé une part de pizza, l’autre sera destiné pour le match de foot, mais en réalité, c’était pour accélérer le moment du live. Je le voyais bien qu’elle était impatiente de recommencer. Elle avait donc opté pour son serre-taille Coquette, des bas noirs, une culotte et un air aguicheur rien que pour moi. Si la veille, nous avions opté pour le canapé du salon, pour cette fois-ci directement la chambre.

Second live dans le lit

Alors que tous le matos était enfin installé dans la chambre et une webcam HD pour améliorer un peu plus la qualité de ce que nous avions proposé la veille, nous étions prêts. Enfin, pas tout à fait, il me restait encore à enfiler mon cockring du moment, le JNaja.

Lilou lance la cam, après quelques petits bugs, les voyeurs et voyeuses commencent à arriver. Oui, sur Wyylde, les spectateurs sont nommés ainsi. C’est amusant. En quelques secondes, le compteur défile, les nouvelles personnes rentrent tour à tour dans le salon du chat de la livecam et en une minute, nous avions déjà plus de 50 personnes en train de regarder notre petit bout de vie.

Débuts des hostilités

Une fois les présentations faites avec notre public du moment, Lilou commence à attraper ma queue pour m’offrir une fellation. Avec le JNaja, j’avais une belle érection. J’avoue que j’avais un peu le trac, même si la veille, nous avions déjà tenté l’expérience. Mais ça va, je bande dur, mon plus gros souci est passé.

Évidemment, nous sommes très excités par la situation. Nous essayons de naviguer entre pratique sexuelle et lecture des commentaires du chat. Dans la majorité, c’est respectueux. Le public n’est pas insultant, ils sont assez excités mais reste tout de même à sa place. Bien sur, nous avons eu quelques lourdauds par message, mais rien de bien méchant. Et bien sur, le compteur continue de grimper. Nous recevons des compliments, que ce soit sur Lilou, qui suce très bien et qui est gourmande, ou moi, sur mes fesses ou ma queue qui ne laissait pas indifférents couples, homme ou femme.

Lilou tente quelques gorges profondes plutôt réussites, l’excitation d’être ainsi vue aidant à se lâcher un peu plus, jusqu’à ce qu’une pause soit prise, pour lire un peu les commentaires que nous avions obtenus pendant l’action et répondre justement à ces derniers.

La pause du livecam et l’arrivée des sextoys

Après cinq minutes, nous sommes de retour et Lilou me demande d’aller chercher un nouveau sex-toy fraîchement reçu, la Doxy Die Cast Edition, pour la tester en direct. D’ailleurs, nous avons eu plein de questions sur les sex-toys que nous avons utilisés pendant les cams, que ce soit mes cockrings, le JNaja ou le Mystim Earl ou les jouets de Lilou, Womanizer w500 ou Thick Rick de Pride Dildo.

Une fois la Doxy branchée, Lilou est alors allongée sur le dos dans le lit, la baguette entre les cuisses tandis que j’étais en train de faire le tour du lit pour venir lui tendre mon sexe près d’elle. Alternant entre la masturbation de mon pénis et de sa chatte qui dégoulinait d’excitation dans laquelle j’avais inséré deux doigts pour stimuler son point G en même temps que la Doxy s’occupait de son clitoris. Mais non, ce n’était pas encore le moment de jouir.

Deuxième pause pendant le livecam

On reprend une petite pause, j’en profite pour changer de cockring et je lui glisse en douce que j’aimerai bien la prendre par derrière, en levrette. Elle me lance un grand oui et me demande au passage, de prendre le Womanizer W500. Face cam, son Womanizer en main et moi, juste derrière elle, je commence à l’attraper bien comme il faut, le compteur grimpe, grimpe, nous arrivons à environ 175 personnes connectées. Vous imaginez, 175 personnes connectées ! Et encore, il peut s’agir également de couple. Bref, nous étions en train de baiser devant au moins 175 personnes ! Rien qu’à y réfléchir, ça fait tourner la tête.

Le dénouement

Au final, très excité par la situation, mais commençant à fatiguer un peu de toute cette activité, je fais jouir Lilou à l’aide de ma queue et de son Womanizer, gros orgasme à l’arrivée. Sur le chat, tout le monde balance des messages de remerciements, on a fait un super show mine de rien. Je dis cela sans prétention, mais c’est vrai qu’on a tout de même bien assuré. On a pris du plaisir, c’était ça l’essentiel. Certains messages demandaient alors de faire jouir monsieur à présent, mais nous avons préféré garder ceci pour un peu plus tard.

La Livecam du soir

Évidemment, ce ne fut pas le seule livecam du jour. On aurait pu s’arrêter là, mais finalement, même si Lilou avait eu un coup de barre dans le début de soirée, nous avions décidé de remettre à nouveau le couvert. Elle avait en tête une idée de cam, mais de mon côté, je n’étais pas encore prêt pour ça. Faut dire, c’est nos débuts, faut pas trop pousser non plus. Nous décidons donc de repartir sur la même base d’activité sexuelle que pour la cam de l’après-midi. Lilou avait tout de même changé de tenue pour s’habiller de l’ensemble guêpière Lovehoney Adore Me. Très sexy !

On allume le live, j’enfile un cockring, on n’est jamais trop prudent. Cette fois-ci, j’installe le PC portable dans la chambre, mais sur un petit tas de boîtes en carton, il faut dire qu’au dernier live, lors d’une levrette énergique, tout tremblait. On avait posé le PC directement sur le lit. C’est qu’on apprend des choses en faisant de la cam.

Lancement de la cam

On retrouve des voyeurs/voyeuses de l’après-midi, on dirait qu’on commence à avoir notre petite communauté. Au programme, on reprend les mêmes plans, fellation, gobages de testicules, qui fut d’ailleurs un beau moment où le compteur s’est affolé autour des 200 personnes. On alterne les activités, jusqu’à finir avec une levrette énergique et le Womanizer en combo. Au final, Lilou obtient encore une fois un orgasme à la hauteur de la situation et nous terminons ce second live de la journée bien épuisé.

Surprise de la troisième livecam

Finalement, une heure plus tard à peine, c’était à mon tour de jouir. On était parti pour faire ceci hors caméra, mais finalement, Lilou a relancé rapidement une dernier livecam, vu que nous étions peu nombreux sur le site, nous avons raflé un bon paquet des voyeurs/voyeuses encore présents. Environ 160 personnes ont pu profiter de ce dernier instant en live. Mission avant d’aller dormir pour Lilou, me faire jouir. Je m’installe alors sur elle, tandis qu’elle est couchée sur le dos. Mes couilles se retrouvent ainsi dans sa bouche. Tandis que je me masturbe tout en essayant de stimuler Lilou en même temps, j’arrive tant bien que mal à obtenir à nouveau un orgasme en éjaculant sur son visage pour bien terminer cette soirée.

Conclusion

Évidemment, tout ceci fut sûrement légèrement différent dans le déroulement. Il faut dire qu’en faisant une cam le samedi soir et trois cams le dimanche, on perd un peu les pédales. Quoi qu’il en soit, aucun doute sur cette nouvelle activité . Elle va rentrer dans nos habitudes, c’est certain.

  • La note des lecteurs

  • Noté 4.8 stars
    4.8 / 5 (8 )
  • Votre note