Voici ma première expérience d’un kit d’entraves de lit. Dimanche, jour de repos ou presque, en pleine après-midi. Nous avions décidé de nous atteler à essayer notre nouveau jouet, le kit d’entraves de lit. Un accessoire fort intéressant permettant d’attacher sa partenaire par les poignets et les chevilles, afin de la rendre totalement prisonnière des envies de l’autre.

Début de l’expérience avec les entraves de lit

Après avoir soigneusement serré les liens du kit d’entraves de lit rendant Lilou ainsi complètement immobile, j’étais face à elle, au-dessus de son corps, glissant le miens sur le siens pour exciter ses sens. Il en fallait peu pour que son intimité trouve une sensation d’humidité au gré des efforts pour réveiller ses envies sexuelles.

Lilou aime cette situation

Elle me fit la confidence que la situation l’excitait beaucoup et qu’il en faudrait peu pour qu’elle atteigne l’orgasme. J’ai ainsi commencé par délicatement lui déposer des baisers à l’intérieur de ses cuisses. Puis sur le bas-ventre, proche de son clitoris. Mais sans jamais aller plus loin dans son intimité. Je comprenais que si je laissais ma langue suivre ses propres envies, je déclencherais rapidement sa jouissance. Mais nous étions au tout début de la séance de cette expérience d’un kit d’entraves de lit, il aurait été dommage d’en terminer là.

Je me branle devant elle

Je décide alors de me relever et de me mettre face à elle sur mes genoux, pendant que je me masturbais. Lorsque je me branle en la regardant dans les yeux, je vois clairement son excitation montée. Elle adore quand je me retrouve ainsi, en me faisant plaisir sans qu’elle puisse intervenir. Étant prisonnière de ses liens, celle-ci ne peut que profiter du spectacle sans pour autant venir à moi pour satisfaire ses envies.

C’est le moment de la pénétrer

Après avoir joué de la situation, je me replace alors au-dessus d’elle. Je suis appuyé sur mes bras et glisse lentement mon sexe à l’entrée du sien. Effectivement, la situation l’excitée beaucoup au vu de la sensation d’humidité que je ressentis lorsque mon sexe se balançait de haut en bas en effleurant son clitoris au passage.

Une fois que mon gland était lubrifié par l’essence de son excitation, je commençai à lentement glisser celui-ci à l’intérieur d’elle sans qu’elle ne puisse agir de son propre chef. Elle ne peut ni resserrer ses cuisses, ni venir poser une main sur mon dos pour m’amener vers elle.

La situation n’était pas évidente pour moi. Car les entraves de lit ne m’autorisaient que guère de choix en matière de position. Il faut dire que de son côté, elle avait encore moins de choix que moi. Malgré le poids de mon corps que je dois supporter avec la simple force de mes bras, je pénètre son vagin. Calmement puis sans ménagement afin de lui offrir ce qu’elle attendait depuis la première sangle du kit d’entraves de lit emprisonnant l’un de ses bras.

Lilou souhaite un peu plus de brutalité

Face à elle dans la position du missionnaire, je me redresse afin d’être à la perpendiculaire. Ma queue étant toujours à l’intérieur d’elle. Je place mes deux mains sur ses seins et continue mes mouvements en elle. « Frappes-moi-me dit-elle ! » Il m’en fallait pas plus pour m’exécuter sans réfléchir. De ma main droite, tandis que l’autre main restait agrippée à son sein droit, j’attrape son sein gauche et commence à lui dispenser quelques claques. Au début délicatement, puis à sa demande, plus fort. Jusqu’à lui claquer sa poitrine avec une certaine vigueur. Une sorte de petite correction.

Je vois à son visage, à chaque accélération soutenue de ma queue dans ses chairs humides, que son plaisir monte de manière crescendo. Il est temps à présent de la libérer de son excitation et non de ses liens. Mais finalement, au vu de la situation et de la force de mes bras qui diminuait au fil du temps, je décide de la détacher du kit d’entraves de lit. D’abord par les pieds, puis les mains avant qu’elle ne se retourne. Ce qui m’offrait ainsi à ma vue, son dos et ses fesses. Mais aussi surtout son vagin qui était encore ouvert.

L’orgasme de l’expérience d’un kit d’entraves de lit

En position de levrette, j’insère mon sexe dans sa chatte. Celle-ci étant encore très humide et je ne me fais pas prier pour la prendre sans attendre. Sans trop me ménager. Je la pénètre, alors qu’elle lâche des gémissements annonçant la couleur de ce qui allait arriver. En quelques minutes, sur les coups de queue que je lui offre, elle jouit en expulsant toute l’excitation qu’elle contenait en elle.

De mon coté, je continuais les mouvements de mon pénis en elle, mais la séance terminée, le poids de l’effort se fait ressentir, mon visage, couvert de sueur et la chaleur montante, m’indique qu’il est temps de se reposer. Pas grave, l’orgasme n’est pas venu pour moi, mais bel et bien pour elle. C’est toujours un peu frustrant dans cette situation, mais son plaisir fut le miens pour cette fois-ci. Une bonne première expérience de ce kit d’entraves de lit.