« Et mon cul c’est du Pouhiou? » Vous ne connaissez pas ce slogan?! J’avoue que je l’ai découvert il y a quelques semaines, mais après cette interview plus d’excuses hein!! Aujourd’hui, je fais parler Pouhiou, un chroniqueur, un Youtuber, un acteur, un artiste, un « tricoteur de mots », il est ce que vous voudrez et surtout tout à la fois! J’ai eu un coup de cœur pour son humour léger, décalé et recherché (oui, oui, tout ça à la fois). Je vous laisse découvrir!

Interview de Pouhiou : Youtuber sur la sexualité

Lilou : Tout d’abord, merci beaucoup pour avoir accepté de répondre à mes questions, j’ai découvert il y a peu ta chronique « et mon cul c’est du Pouhiou » et je dois avouer que j’ai eu un véritable coup de cœur! Pour commencer, je vais te donner l’occasion de me mettre une fessée! Je parlais de toi avec un ami blogueur et je lui ai dit « en fait Pouhiou c’est le Norman du cul« … il m’a un peu grondé! Je te laisse donc me claquer le cul…

Pouhiou : Ah ben au moins ! Norman a fait de très belles choses, c’est un des premiers à avoir amené le podcast « en direct de ma piaule » en France… Mais tu as vu sa récente vidéo « 10 choses que les femmes font mieux que les hommes » ? Une accumulation de clichés sexistes qu’on n’avait pas vus depuis que Fabrice a cessé d’animer La Classe sur FR3…

Je comprends qu’il s’essouffle, ça arrive aux meilleurs ; mais je sais que sa plume (comme mon attention) valent mieux que cela ;)

interview-pouhiou-1

Lilou : Tu nous parles un peu de ton slogan « et mon cul c’est du Pouhiou« , je suis assez bon public et me marre dès que je l’entends, je suppose la corrélation avec le poulet mais je suis très curieuse…

Pouhiou : Un collègue m’appelle pour que je rejoigne son émission sur Radio FMR (radio associative toulousaine). Je lui ai dit OK, mais je fais une chronique. Je ne savais pas sur quoi, même si le sexe (tout comme la mort, la communication et le tricot) est un de mes sujets de prédilection. Une nuit, vers 2-3h du mat, j’ai cette phrase qui m’est venue. Ça m’a fait rire, je me suis dit que j’avais trouvé le titre, le sujet et le ton ;)

Lilou : Tes chroniques parlent des sujets sérieux (le sexe) avec un ton très léger, comment t’es venue cette idée et surtout pourquoi?

Pouhiou : L’idée c’est d’ouvrir la parole sur le sexe. D’en parler avec simplicité, légèreté, gourmandise… comme quand on parle de bouffe. Parce que j’en parle comme ça dans la vie, régulièrement. Avec des inconnus en co-voiturage ou des potes en soirée. Et je vois que ça fait du bien, cette attitude sereine, détendue, dédramatisante…

Alors on a conçu l’émission pour donner l’impression d’un pote qui t’accueille dans sa chambre et te parle à toi, tranquille, limite autour d’une bière ou d’un bon thé.

interview-pouhiou-2

Lilou : Comment prépares-tu tes vidéos?

Pouhiou : Les chroniques ont d’abord été écrites pour la radio, où je les teste. Puis je les adapte pour YouTube (où elles sont plus courtes, moins punk, et délestées des délires qui mettent en scène les autres animateurs ^^).

Dès lors, j’en apprends une dizaine pour le prochain jour de tournage (un par trimestre). C’est un travail long et précis où je dois retrouver le naturel du texte (mes années de comédien m’aident en cela).

Il est essentiel de les tourner en une prise, sans coupure. J’ai donc trois caméras et un micro autour de moi, on lance tout, et j’envoie le texte… En fait, c’est un peu du théâtre filmé.

Lilou : Le décor de tes vidéos est bourré de choses et de symboles mais j’aimerai bien parler de ton nounours BDSM… Je dois reconnaître qu’il me fait bien rire et qu’on est un peu loin du cliché cage de chasteté et fouettage de cul!

Pouhiou : J’espère bien ! Si je vous avais accueilli dans un donjon ou un sauna, je crois que cela n’aurait intéressé qu’une petite partie des gens qui aiment le sexe ou s’y intéressent…

Non il me fallait un décor accueillant, personnel. La peluche dont tu parles est un Bad Taste Bear, que des amies m’ont offert il y a quelques années. D’ailleurs j’ai toujours pas tenté le BDSM… mais je ne demande qu’à découvrir !

interview-pouhiou-3

Lilou : Ta vidéo qui parle des pénis circoncis m’a fait penser à une conversation que j’ai eue avec un pote gay. Je le revois nous montrer sur l’avant-bras d’une amie comment masturber un homme circoncis. Même si tu parles beaucoup du plaisir de la femme, tes orientations sexuelles sont un peu floues, c’est volontaire?

Pouhiou : Ah non, elles sont très claires : je suis pansexuel. Cela signifie que ta tuyauterie n’est pas un critère de sélection pour moi. J’en parle dans l’épisode 8, je crois.

Lilou : Un de mes copains blogueurs adore ton travail, c’est même lui qui m’a fait découvrir ta chaine youtube, pour le remercier, voici une question qu’il tient à te poser. J’aime beaucoup cette question car elle touche un projet auquel tu participes et qui est très intéressant! La voici : « Est-ce que tu as conscience de l’ampleur qu’est en train de prendre la communauté « pair pair » et à quel point tu en es responsable »?

Pouhiou : Oui, je vois de plus en plus de gens impliqués dans le partage et l’échange de créations (logiciels, livres, vidéos…) entre pairs. Cela me réjouit car nous faisons des internets la plus grande bibliothèque du monde.

J’ai par contre l’impression que mon rôle là-dedans est minime. Comme le dirait le colibri « je fais ma part« . Je tente, j’expérimente, je mets mes créations (pièces de théâtres, romans et vidéos) dans le domaine public avec la licence CC0… et j’attends surtout de voir comment les gens s’en empareront, qu’est-ce qu’ils en feront !

interview-pouhiou-4

Lilou : J’ai vu que tu aimes le site framasoft et y participes, peux-tu nous présenter le concept? Je pense que ça peut intéresser beaucoup de monde!

Pouhiou : Framasoft est une association qui défend et promeut le logiciel et la culture libre. C’est à dire des œuvres qui respectent TES libertés, qui ne t’enferment pas dans un rôle de vache à lait espionnable à merci. On essaie d’amener plus de Libre chez monsieur et madame tout-le-monde.

Par exemple, on veut (sur 3 ans) opposer des services libres et gratuits face à chaque grand service de Google et consorts. Juste pour montrer que c’est possible, qu’on peut se sortir de ces multinationales qui dévorent tes données, ton attention. Mais c’est bien mieux expliqué sur le site Degooglisons Internet !

Lilou : Les sujets que tu traites sont assez simples et certains diront que tu enfonces des portes ouvertes, tu leur réponds quoi?

Pouhiou : Tant mieux : j’aimerais que plus de gens n’aient pas besoin d’entendre ce que je peux dire.

Il faut commencer par la base. YouTube, c’est la nouvelle télé des 12-25 ans. Ils ont aussi besoin d’entendre parler de sexe, quel que soit leur expérience…

Et puis je ne suis pas un spécialiste du cul. Juste un amateur passionné. Je ne fais qu’ouvrir la discussion, je veux surtout pas faire style « voici le tuto, parce que moi je sais comment qu’on fait !!! » J’attise les curiosités, et si vous voulez aller plus loin, vous avez de quoi trouver…

Lilou : Allez, c’est bientôt fini… quelle question aurait tu aimé que je te pose, tant qu’à faire, peux-tu y répondre?

Pouhiou : J’aurais aimé que tu me demandes si j’étais plutôt solo, duo ou partouze… Comme ça j’aurais pu préciser que je ne suis qu’auteur et acteur de ces chroniques. Elles sont tournées avec plein d’amis (Marlène Tajan, Victor Toulouse, Noelle Ballestrero, Eric Cavanhac, Muriel Viguié…) et elles sont montées et réalisé par Dany Caligula, un ami et coloc qui parle de philo sur Youtube. Roh tu devrais l’entendre avant de se mettre au travail, quand il claironne dans l’appart « Pouhiou, rends moi le disque dur, il faut que je monte ton cul ! »

interview-pouhiou-5

Lilou : Encore une fois, j’adore ton travail et le ton décalé que tu emplois, je pense à deux articles ( « La sodomie et les femmes » et « 10 légendes sur la sodomie » ) de mon blog qui, reprit par ton concept pourraient me faire hurler de rire!!

Pouhiou : Ah il faut que je voie vite cela, les 3 chroniques sur la sodomie sont déjà écrite et adaptées, je suis en train de les apprendre pour le prochain tournage mi décembre !

Soit dit en passant, je découvre votre site : c’est un putain de beau boulot, donc merci à vous, aussi ;)

Oui, j’aurais pu me garder la dernière phrase pour moi, mais elle est largement contrebalancée par mon flop laissé plus haut à propos de la sexualité du monsieur. J’ai adoré lui poser mes questions et surtout lire ses réponses! J’adore les personnes qui ont de l’esprit, j’espère que je vous aurai convaincu et qu’on se marrera ensemble en entendant « La chaine Youtube du monsieur

Interview de Pouhiou : Youtuber sur la sexualité
  • La note des lecteurs

  • Noté 5 stars
    5 / 5 (1 )
  • Votre note