Aujourd’hui, j’ai décidé de répondre à quelques-unes de vos questions qui ressortent souvent dans une FAQ Sextoys. Entre nos mails, nos comptes Twitter et tous les autres réseaux sociaux, je me suis rendu compte que vous étiez nombreux à vous demander comment se déroulait un test. Même si nous avons déjà rédigé un article sur le sujet, je pense qu’en reparler 3 ans après peut-être intéressant et notamment pour l’anniversaire du site. Car oui, cela fait 3 ans que nous avons mis nos avis sur la toile, demain, c’est d’ailleurs l’anniversaire du site. Pour fêter ça, voici donc une compilation de questions que je lis souvent et de propositions suggérées sur Twitter après un « appel à l’aide » (les pseudos seront cités dans ce cas précis), si vous en avez d’autres, n’hésitez pas à utiliser les commentaires !

Sommaire

FAQ Sextoys : Est ce que vous payez vos jouets ?

Non, et ceci depuis longtemps, c’est une partie agréable du job, vous n’allez pas me dire le contraire ! Au début, nous avons commencé à tester notre collection avec des pièces comme des menottes, des préservatifs ou encore une culotte vibrante afin de montrer de quoi nous étions capables.

Très vite, les propositions de partenariat sont arrivées, le deal est le suivant: « on vous envoie un produit gratuitement, vous faites un test avec un lien vers la boutique » . Je caricature les échanges mais à peine ! Aujourd’hui, nous avons le luxe de ne plus payer nos jouets et si on veut en tester un en particulier, nos partenaires nous demandent très souvent ce qui nous ferait plaisir de tester.

(Note de Mogwai : Il peut arriver que l’on achète quelques accessoires, c’est rare, mais ça arrive, notamment lors du test des bas en latex où Lilou avait acheté des jarretelles en latex ou encore lors de l’achat du portes-jarretelles Cervin).

FAQ Sextoys : Comment se fait le choix de sextoys à tester, par vous ou bien par vos partenaires ? (Soumis26100)

Là encore, ça a un peu évolué… Au début, on nous proposait des jouets et nous devions choisir et attendre de voir ce qui arrivait. Aujourd’hui, la donne a un peu changé, il faut l’avouer. On nous demande des listes, souvent longues de produits divers et variés comme des vibros, godes, préservatifs et lingerie, parfois le partenaire choisi ce qu’il envoie, souvent, il envoie tout avec des petits « bonus » comme des préservatifs, lubrifiants ou produits de la marque.

Par exemple, nous avons reçu, il y a un moment, le vibromasseur pour gland de Lovehoney, nous n’avions pas choisi ce produit et mon contact chez la marque nous l’avait glissé discrètement dans le colis. Nous sommes assez sérieux dans notre « métier » de blogueurs donc, il est évident pour nous de faire un article sur de tels produits d’ailleurs, Mogwaï a adoré ce petit joujou !

FAQ Sextoys : Est-ce que vous revendez vos jouets?

Non, bien sûr que non d’ailleurs, on m’a parfois demandé de revendre un jouet qui est assez cher pour l’avoir à un bon prix. Nous ne sommes pas du tout adeptes de la revente de jouets et ceci pour plusieurs raisons. Pour commencer, ce sont des cadeaux, même si on pond un test en retour, nous considérons ces jouets comme des cadeaux et ça nous fait plaisir de les garder.

Deuxièmement, nous sommes des « collectionneurs », c’est assez inexplicable mais, même si nous ne nous servons plus d’un jouet, nous voulons absolument le garder, il est à nous et fait partie de notre collection. Enfin, cela me paraît évident en matière d’éthique…

Nous travaillons avec des partenaires qui nous font confiance et c’est une sorte d’accord tacite. Je pense que vous comprendrez ce que je veux dire par là. Et je ne vous parle même pas de l’aspect hygiénique… Même si maintenant, on peut les désinfecter à fond, ça ne me dit rien de savoir que des gens jouent avec un produit que j’ai utilisé.

FAQ Sextoys : Faites-vous ça pour le plaisir ou est-ce que vous êtes payés pour vos tests ? (Jérémy)

Ben là encore « non, bien sûre que non« , on fait ça pour notre plaisir, si on devait vivre du site, on serait bien emmerdé ! Il y a très peu de site de tests, nous le faisons tous (je crois) à titre gracieux parfois, des gros magasines de modes vont parler d’un jouet, souvent cet article est payé mais, c’est très réglementé.

Si vous vous demandez si un test à été financé par un fabricant ou une boutique, il suffit de chercher une phrase qui ressemble à celle-ci : « cet article est sponsorisé/payé/financé », s’il n’y en a aucune, c’est que le test n’est pas rémunéré. Attention à ne pas confondre avec les articles avec envoi d’un produit, il faut aussi le préciser, nous utilisons cette formulation: « merci à la boutique X pour l’envoie du Y ».

Par contre, si un jour nous avons cette opportunité, ça sera un oui grand et massif de notre part, je ne vais pas vous raconter de conneries ! Vu l’investissement de temps et financier que nous mettons dans ce site, il est évident qu’on ne va pas cracher sur quelques deniers. Il y en a qui s’insurge « quoi, être payé ? C’est mentir, dire que c’est bien blablabla… ».

De mon côté, ces comportements me font beaucoup rire… Si l’occasion se présente, il est évident que nous garderons notre objectivité, ce n’est pas parce qu’un site reçoit de l’argent qu’il doit dire du bien d’un produit. Dieu merci, ici, on fait des tests et non des articles publicitaires et c’est pour cette raison que nous sommes très sollicités par des boutiques. Vous imaginez, si tout le monde trouvait les jouets formidables… Il n’y aurait plus de blogs de tests et les gens se contenteraient des descriptions marchandes.

En plus nos partenaires seraient bien emmerdés si on trouvait tout super bien, beau, jouissif et « à absolument avoir », beaucoup se fient à nos avis pour modifier leur fiche produit et proposer de nouveaux produits parce qu’ils sont, pour le coup, « à avoir absolument ».

FAQ Sextoys : Est-ce que, outre le temps, cela vous coûte-t-il cher? Je sais la passion n’a pas de prix ! (eno-stulemass)

C’est quand même formidable les transitions que nous arrivons à faire sans se concerter ! Donc pour résumer, nous ne sommes pas payés pour les tests et nous ne payons pas nos jouets donc là rien ne bouge par contre, tenir un site nécessite un (gros) investissement.

Pour assumer le poids des visites (environ 2500 par jour), éviter les bugs, les latences et chargements trop longs, nous avons investi dans un serveur assez puissant, tu ajoutes à ça des plug-in et des applications « pro », des services externes pour la productivité et j’en passe… Je ne pourrai te répondre très précisément mais on doit bien investir entre 150 et 200 euros par mois. Ce n’est pas non plus énorme, nous travaillons tous les deux et 200 euros à deux mensuels pour une passion, ça reste raisonnable ! Et comme tu le dis si bien dans ta question, les passions n’ont pas de prix…

(Note de Mogwai : Cependant, nous arrivons à équilibrer un peu la charge à travers les annonces, encart mis en valeur d’une boutique partenaire)

FAQ Sextoys : Vous mettez vous des limites dans les objets a tester? (Pitchoune)

Comme nous choisissons nos produits, pas vraiment, mais implicitement, nous savons ce que nous ne voulons pas et on ne le demande pas ! Nous sommes très ouverts donc nous n’avons pas vraiment de limites mais par exemple les accessoires BDSM représentent 10% des tests de jouets, c’est bien, pas plus car même si on aime ça, ce n’est pas notre principal kiff ! (Note de Mogwai : Par exemple, vous ne verrez jamais de test de tige d’urètre sur le site)

On a souvent refusé des produits qui ne nous branchaient pas, des produits trop similaires à d’autres, de la lingerie qui ne me plaît pas ou encore des trucs trop cheaps que je n’aurai jamais achetés en loveshop quand j’y allais. (Note de Mogwai : ou encore, tout les types de stimulants à base de cachetons)

Ha si, j’ai failli oublier, il y a une vraie limite, les sextoys en Jelly qui sont bourrés de phtalates et toxiques même si quelques boutiques en proposent, ils commencent à disparaître et il est absolument hors de question que je me fourre ça dans un de mes trous !

FAQ Sextoys : Est ce que vous testez tout ce que vous recevez ?

Oui et c’est pour ça que nos partenaires travaillent avec nous. Encore une fois, c’est le deal, nous recevons les produits et nous les testons aussi consciencieusement que si c’était un jouet à 1000 euros ! Parfois, je râle sur la quantité de lubrifiant à tester mais au final, tout est intéressant.

De plus, si nous testons tant de produits, c’est pour que les personnes qui se posent des questions sur un jouet ou lubrifiant, soient en mesure de trouver des réponses. En plus, nous avons une certaine responsabilité vis-à-vis des lecteurs, beaucoup achètent après avoir lu notre avis et à chaque fois, j’ai qu’une trouille, c’est qu’ils trouvent le produit pourrave. Je touche du bois mais jusqu’à présent personne n’est venue se plaindre !

FAQ Sextoys : Comment se passe un test ?

En fait, ça dépend beaucoup des produits mais il y a une règle, j’ai interdiction absolue de jouer avec un produit tant que Mogwaï n’a pas pris les photos. Nous consacrons une petite partie à l’emballage qui selon nous est assez important donc, nous avons besoin de visuels ! Cette partie consiste à décrire comment le produit arrive, c’est assez important quand on commande les produits en ligne ! Bon je suis motivée, je vais vous expliquer dans le détail comment nous testons les produits:

Les vibros et stimulateurs clitoridiens

On est d’accord, ça c’est de MON ressort (enfin, pas tout le temps…) donc c’est Lilou qui s’y colle. Je suis une romantique moi, j’aime utiliser les jouets avec mon homme ! Je les utilise toujours seule pour bien apprécier les subtilités, si le produit est bien, je l’utilise avec monsieur. Je suis accro aux stimulateurs clitoridiens en levrette donc, pourquoi se priver de ce plaisir ?! En plus, cela me permet d’évaluer si on peut ou non l’utiliser en « action ». Quand les vibros et les stimulateurs clitoridiens sont waterproof, je les utilise dans la douche car, je trouve ce moment assez sympathique !

Vous savez que monsieur est assez sensible de l’anus alors, pourquoi se priver ?! Il lui arrive de tester les vibros orientés homme, je pense notamment au Fun Factory Moody qui est un stimulateur prostatique, on peut aussi se le mettre dans le vagin mais, quand le jouet est orienté homme nous estimons que l’avis de Monsieur est plus que nécessaire !

Les godes

Alors là, ça va en surprendre plus d’un mais, c’est d’avantage Monsieur qui les utilise ! Mes tests se basent sur une utilisation vaginale, si j’ai la motivation et surtout l’envie, je les teste en anal mais, cela dépend du contexte et soyons réalistes, la majorité des gens l’achète pour un usage vaginal ! Je les utilise seule très souvent, parfois sous la douche si je veux les utiliser en anal et souvent, je laisse monsieur le manier, c’est un plaisir différent et il adore ça !

Mogwai adore utiliser nos godes, c’est pour cette raison que très souvent, vous avez l’honneur de lire son avis en complément, parfois il les utilise et n’en parle pas car, ça n’apporte rien de plus mais, sachez qu’il s’en sert plus que moi ! Les godes « intéressants » comme les Vixen ou Tantus sont obligatoirement testés en pegging car Monsieur adore ces deux marques et là, forcément, nous sommes deux !

Vous l’avez compris, nos tests de godes sont souvent très complets, monsieur aime les utiliser et aime partager son point de vue. D’ailleurs, beaucoup de nos lecteurs sont rassurés quand ils lisent l’avis de Mogwaï car, comme lui, ils aiment le pegging et/ou le plaisir prostatique.

Les masturbateurs

Ben, je ne vais pas mettre mon doigt dedans ! C’est -évidemment- monsieur qui les utilise et souvent seul. Au début c’était marrant de le masturber avec mais là, on en a un peu beaucoup. J’aime beaucoup en utiliser un de chez lovehoney avec lui car, il est tout fou ! (Note de Mogwai : Oui, je les utilise seul, en même temps, quand Lilou est là, j’ai mieux à faire que de me taper un masturbateur)

Les harnais

Pas de surprises, nous sommes un couple hétéro, nous utilisons les harnais exclusivement d’une façon, Madame dans Monsieur. Souvent, on aime poser nos deux avis car, là c’est fondamental. L’avis de madame pour savoir s’il est confortable et celui du monsieur pour savoir si c’est agréable !

Les lubrifiants et autres cosmétiques

Comme je le dis souvent, j’aime tester les lubrifiants en anal, j’arrive à me faire une meilleure idée… Pour les articles, ça dépend de qui a du temps en fait. Nous utilisons souvent les lubrifiants ensemble mais, je laisse toujours ceux à base d’eau pour Monsieur, comme il aime utiliser nos godes en silicone, je lui laisse des réserves !

Je pense avoir fait le tour des « gros tests », nous testons tout et de façon assez consciencieuse. Bien sûr, on pourrait le tester avec d’autres hommes ou femmes mais, comme ça ne fait pas partie de nos pratiques, nous n’allons pas vous raconter de conneries. On aime mettre nos deux avis car, nous utilisons nos jouets dans un contexte de couple. Je trouve ça sympa d’avoir le ressenti des deux protagonistes, cela permet d’avoir une meilleure vue d’ensemble.

Passé la phase de test physique, il faut bosser. Ben oui quand même on n’est pas là que pour s’amuser et jouir ! La répartition des articles se fait assez naturellement, les trucs de femmes sont mon lot et ceux des hommes celui de Mogwaï, on rédige et ensuite c’est Monsieur qui fait tout : correction, mise en page, gestion des photos, des liens, du serveur,… Moi, j’ai pris le job fun avec la diffusion sur les réseaux sociaux, j’en suis accro !

FAQ Sextoys : Combien de temps testez-vous le produit avant d’écrire l’article ? (Mélodias)

J’aime beaucoup cette question car ça a beaucoup évolué avec le temps… Je me souviens, j’avais mis plus de deux semaines à rédiger mon premier test… Objectivement et de manière générale, nous sommes plus rapides qu’à nos débuts, question d’habitude ! Après, ça dépend beaucoup du produit…

Je ne sais pas comment expliquer ma démarche mais, j’y vais à l’instinct, quand j’ai acheté mes premiers jouets, je savais très vite si j’aimais ce jouet ou pas, pas besoin de l’utiliser 4 heures pour me faire une idée. Ici, c’est un peu pareil mais, je dois pousser davantage mes investigations car des lecteurs lisent mes propos mais, j’essaie de répondre à des questions implicites.

Par exemple sur un lubrifiant, on veut qu’il soit sain, efficace, qu’on n’est pas besoin d’en rajouter 10 fois et qu’il ne pue pas. Je caricature mais c’est pour être claire… Donc, pour un test de lubrifiant, pas besoin de vider le flacon pour répondre à ces questions, questions que je me posais quand je flânais dans les love-shop !

Pour les jouets sophistiqués, c’est plus long, on essaie de tester toutes les combinaisons mais, nous ne sommes pas des machines. Nous essayons d’aller à l’essentiel tout en étant sérieux. Un jouet qui me fait mal, ça sera deux fois, pas plus ! Pour les vibro et godes, c’est un peu toujours la même chose, on ne va pas se mentir, 5 ou 6 utilisations suffisent largement pour nous, pas des « on entre, on sort » mais une vraie utilisation, à deux ou seul(e) jusqu’à avoir un orgasme ou capituler car il ne viendra pas.

Il nous serait impossible de tester 30 fois le même produit… Cela deviendrait très chiant pour nous et comme on dort et accessoirement on a des boulots prenant… Ha je mens, j’ai testé une bonne vingtaine de fois le Womanizer 500 avant d’envoyer la publication car, je n’étais pas hyper satisfaite (pour ne pas dire pas contente) du produit. Je n’aime pas du tout être négative et c’est, bizarrement, dans ces cas-là que je vais plus m’acharner sur les essais, histoire d’être certaine qu’il n’est pas aussi bien qu’on veuille nous le faire croire.

FAQ Sextoys : Est-ce que cela vous est arrivé de changer d’avis sur un produit après en avoir testé un autre ? (Mélodias)

Oui et non ! C’est vrai qu’un jouet peut me faire complètement oublier les autres, tiens pour ne parler que de lui, le Womanizer m’a fait ranger mon Fairy Black Exceed mais globalement je ne change pas d’avis comme ça, je ne suis pas une femme facile moi !

Par contre, il m’arrive parfois de faire des « édit » d’article quand je suis passé à côté de quelque chose ou bien que je reviens faire un petit bilan quelques moi après. Par exemple, je n’avais pas vu que la baguette Doxy Massager avait des modes alternatifs, j’ai corrigé l’erreur, même chose pour le Womanizer pro w500, je suis revenue deux mois après pour mettre au point quelques trucs.

Encore une fois, nous ne sommes pas des machines ni des pros. On peut se tromper ou même avoir envie de revenir sur des points. Dans la vie, je ne suis pas quelqu’un de fière et têtue, ici, c’est pareil.

FAQ Sextoys : Êtes vous objectifs dans vos tests ?

Bien sûr oui, même si parler d’objectivité dans le cul, c’est compliqué ! On essaie toujours de dire ce que nous aimons ou non pour que les lecteurs se fassent une meilleure idée. Par exemple, je suis très clitoridienne donc, c’est normal que les stimulateurs clitoridiens me rendent folles ! Ou encore, je suis devenue sensible du point G, j’essaie de prodiguer quelques conseils mais je mets toujours en garde, ce n’est pas parce que je squirt que tel ou tel jouet va vous faire le même effet !

Pour aider les lecteurs à s’y retrouver, nous avons décidé de créer deux séries d’articles: le top annuel et les tops mensuels. Cela permet aux gens qui nous suivent de voir ce qu’on utilise le plus, on ne les a pas fait pour faire des concours d’utilisation mais pour resituer les choses !

Je peux beaucoup apprécier un jouet mais au final ne pas le ressortir ou très peu, il faut dire que j’ai le choix ! Si une lectrice lit mon test sur le Womanizer 500, elle se rend compte que je râle et que je l’adore aussi donc, pour faire la part des choses, elle va voir le top, voir ma fréquence d’utilisation et à sa réponse ! Nous avons aussi les lecteurs qui nous posent les questions directement et on peut ainsi les aider dans leur choix. Un jeune homme voulais partir sur le Share XL malgré notre avis, nous en avons discuté et il l’a acheté car finalement, il correspondait plus à son couple qu’au notre !

Si vous doutez de mon objectivité, je vous invite à relire mon test du Womanizer W500, j’ai été au bout des choses en disant « il est bien mais, il y a des défauts sur lesquels on ne peut pas faire l’impasse au niveau du prix« , même si avec ce compte-rendu, je me suis attiré les foudres de quelques frustrés, je réitère mes propos. Nous ne sommes pas là pour prendre les gens pour des cons et dire OUI à tout, même si nous ne payons pas notre collection, nous avons conscience des choses et surtout du prix des choses… À 200 euros, le bébé a intérêt à être parfait quand on s’en sert !

FAQ Sextoys : N’éprouvez-vous pas parfois de la fatigue? (dypticitrique) | Vous ne vous lassez pas après 3 ans de site ? (Pitchoune)

Lassés ? JAMAIS ! C’est vrai que parfois ça va me soûler de tester un truc ou de le rédiger… Rédiger un test de lubrifiant et un peu chiant à mon goût mais, je commence à apprécier car c’est assez utile… Parfois, je n’ai pas envie, mais ce site est vraiment notre bébé donc même si essayer un truc naze ou rédiger un test « parce qu’il est temps », on y retourne avec grand plaisir !

Souvent, on peut être impressionné par la régularité de nos publications mais, on ne fait pas ça tous les jours… Nous avons beaucoup d’articles prêts et il nous arrive de passer une semaine entière sans boucler un article ni même sortir un jouet d’une boîte. Par contre, on baise toutes les semaines, faut pas déconner !

Nous aimons ce que nous faisons et si nous avons un coup de blues ou la flemme (je parle surtout pour moi), nous sommes vite remotivé par les visites journalières qui sont justes fabuleuses et les mails de partenaire qui en gros ressemblent à ça « hey les amoureux, vous voulez quoi ?!« .

FAQ Sextoys : Au final avec le nombre de tests publiés, ça fait au moins un nouveau sextoy testé par jour ?! (Pitchoune)

Un nouveau par jour tu exagères quand même ! J’avoue que pour les essais, on ne chôme pas, il y a souvent un ou deux jouets qui se glissent entre nous mais ça reste tout à fait acceptable… Au final, il n’y a pas tant de jouets que ça, si mais pas autant que tu l’imagines ! Entre les jouets, articles, lubrifiants, lingeries et interviews, tu as l’impression qu’on n’arrête pas mais à la louche, je dirai qu’on teste 2 ou 3 nouveaux jouets par semaine. Bon, oui, ce n’est pas mal, mais il faut satisfaire tout le monde (rires).

FAQ Sextoys : Il y a-t-il un article qui n’a pas fait l’unanimité entre vous et entre les lecteurs ? (LustFullman)

Franchement non… Avec les lecteurs, c’est compliqué de savoir car, personne ne nous laisse de commentaires tel que « c’est n’importe quoi » ou « vous êtes totalement à côté« … Par contre avec Mogwaï c’est différent, nous sommes toujours d’accord mais, il me gronde souvent car je fais trop de fautes ou que j’oublie de mettre la note dans le test du produit. Cela a tendance à le gaver car, c’est lui qui passe le plus de temps sur le site, il gère les publications et bosse 10 fois plus que moi.

Mais si tu veux tout savoir, nos plus grosses engueulades ont lieu lors des séances photos de lingerie… Je ne suis pas contente du résultat ou c’est lui, nous n’arrivons pas à exprimer nos points de vue et ça gueule mais, ça se calme aussi vite avec un « bisou, pardon« .

Ta question me fait penser à autre chose, il y a un article où j’ai vraiment hésité à le publier, celui qui explique pourquoi j’aime sodomiser Monsieur. Au final, c’est l’article le plus consulté du blog et celui où nous avons eu le plus de réactions en commentaires, comme quoi…

FAQ Sextoys : Combien de tests avez-vous fait ? (Dypticitrique)

Là comme ça, je ne peux pas réellement te répondre et je n’ai franchement pas envie de compter mais, à la louche, je dirai 450. On est des grands malades… (Note de Mogwai : En fait, nous sommes à 481 tests au moment où je corrige cet article. J’ai depuis mis un compteur sur la page d’accueil pour le mettre à jour en temps réel.)

FAQ Sextoys : Quels sextoys réutilisez-vous régulièrement ?

Il y a une page qui fait le point sur nos utilisations pour permettre aux lecteurs de relativiser et de contextualiser nos avis. C’est le Top 2015 (pour l’année 2015) et le Top 2016 (pour 2016). Le Womanizer 500, le Goodfella ou encore le harnais Sasha font partie de nos chouchous.

FAQ Sextoys : Quel volume représente votre stock de sextoys ?

Non mais sérieusement, je dois te causer en volume ?! Je ne sais pas… Je sais que ça remplit une bibliothèque Ikéa, une valise, un carton dans le salon et un panier dans la salle de bain ! ON N’A PLUS DE PLACE BORDEL.

FAQ Sextoys : Combien d’orgasmes globalement ?

Un par jour, la base ! On ne sait pas et que sait ça ?! Ouais, un par jour, ça me semble correct. Je me rends compte que j’ai beaucoup de chance… (Note de Mogwai : Oui, j’espère bien ! Pour ma part, j’ai moins d’orgasmes que Lilou, nous avions fait un calcul sur un mois pour tester, c’est sans appel)

FAQ Sextoys : Combien de tests en suspens ?

52… Oui, on est obligé de les lister par partenaire et date d’arrivée… 52 et on attend d’autres colis. On est vraiment des grands malades ! (Note de Mogwai : Ce chiffre évolue fréquemment, mais oui, nous sommes encore à ce moment précis aux alentours d’une cinquantaine de produit.)

Voici donc la fin de la FAQ Sextoys de 69desirs ! J’espère que cet article vous à plût, c’est une peu comme si vous étiez avec nous lors des tests. Mouais, non, faut pas déconner quand même… Mais bon moi j’aime bien savoir ce qui se passe en OFF. Surtout, si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas, les commentaires sont là pour ça.

FAQ Sextoys : Les tests, 3 ans après
  • La note des lecteurs

  • Noté 4.9 stars
    4.9 / 5 (5 )
  • Votre note