Baiser en étant regardé, tout un programme ! Une fois de plus, nous allons vous parler d’un sujet et le traiter dans un Double POV. Voilà un sujet qui mérite d’être abordé, chacun de notre côté. Car oui, c’est le principe de la série des Double POV. Donner son point de vue sur un sujet, sans se concerter. Et on publie tout ça, sans aucune censure de l’un vers l’autre. Baisé en étant regardé sera donc notre sujet du jour. Est-ce quelque chose que nous aimons ? Ou avons-nous horreur de cela ? C’est toute l’essence de cet article.

Baiser en étant regardé : Double POV #

Avant de commencer, parlons des bases. Qu’entendons-nous par « baiser en étant regardé » ? C’est assez simple. Dans le fait de baiser en étant regardé, nous incluons la baise devant une cam sur Internet ou une baise avec la porte-fenêtre grande ouverte avec quelqu’un dans la rue en train de mater. Mais encore, baiser devant une ou plusieurs personnes, qui nous regardent. En somme, toute situation dans laquelle on peut baiser avec quelqu’un d’inconnu qui nous observe, mais sans intervenir physiquement.

Le point de vue de Mogwai

Mogwai

C’est parti ! Alors, baiser en étant regardé ! Heu… Oui, je vois très bien de quoi il s’agit. Il est vrai que nous avons déjà eu quelques expériences dans le domaine. Je pense notamment lors de l’expérience du live coquin ou encore celle d’un week-end d’exhib en cam. Mais de mémoire, je ne pense pas qu’il y a eu d’autres situations. Peut-être, si on va chercher un peu loin, le moment, lors de notre première soirée multicouples, où Lilou a prise My-Mademoiselle avec un gode-ceinture, pendant que notre hôtesse me faisait une fellation. Autrement, non, pas d’autres occasions.

L’excitation et l’adrénaline

Oui, je pense sincèrement, que baiser en étant regardé amène une forte dose d’excitation et d’adrénaline. En se dévoilant ainsi, en montrant notre plaisir, sans savoir qui sont ceux, qui nous regardait de l’autre côté de l’écran, c’était excitant. C’est surtout dans cette situation que nous l’avons vécue, pour le moment. Je juge donc surtout par rapport à ces deux premières expériences en cam. C’est difficile de mettre un mot sur la sensation que l’on ressent en faisant cela, mais c’est assez grisant.

Un certain côté voyeuriste

Si baiser en étant regardé est excitant, l’inverse est aussi vrai. C’est notre côté voyeuriste. Alors se trouver d’un côté ou de l’autre de la barrière, c’est excitant. Mais en réalité, en ayant eu l’occasion d’essayer les deux aspects, je trouve qu’il est plus excitant de se retrouver du côté de celui qui est vu.

Au final, tu aimes ou pas ?

Oui, sinon, je ne pense pas que j’aurai recommencé l’expérience après la première tentative. Ou en tout cas, pas aussi vite. J’aurai pris le temps de réévaluer la situation. Mais pourtant, nous n’avons pas renouvelé l’expérience, sauf peut-être, à travers quelques « Tweets éphémères » de Lilou. Et encore, on n’était pas en train de baiser non plus. On verra ce que l’avenir nous réserve.

Le point de vue de Lilou

Quand je lis ce titre, je ne peux m’empêcher de repenser à une photo d’un vieux geek boutonneux, gros et transpirant accompagnée d’une annonce simple « j’aime regarder ». Au-delà de cet a priori qui nous force à comparer cette pratique à des vieux pervers, elle peut avoir son charme !

Être regardé sans le savoir ou imaginé qu’on est maté, alors qu’on ne l’est pas

Cela relève de l’ordre de l’imaginaire et nous arrive assez souvent. Nous vivons dans un appart avec balcon qui donne sur une rue moyennement passante. Nous sommes équipées d’une porte-fenêtre et je suis de ceux qui détestent le noir total et avoir chaud. Autant vous dire que cette porte est ouverte non-stop quand il fait chaud et que le volet est toujours mi-ouvert avant de se coucher. Un peu d’air ne peut pas faire de mal !

Or, Mogwaï n’est pas hyper à l’aise avec cette situation, il a toujours peur qu’on soit gaulé. Je pense qu’il a conscience qu’on ne peut littéralement pas le voir mais, c’est plus fort que lui. Je reconnais que depuis quelque temps, il fait de sacrés efforts, la porte reste ouverte tout le temps sauf quand je prends mon Womanizer +Size et comme je ne le prends plus…

Comme il n’est pas à l’aise, on retourne souvent la situation avec un « imagine quelqu’un nous mate » et là, il se métamorphose, il n’a plus peur et se concentre plus sur ce qui se passe dehors que dedans. On reste très discret pour ne pas non plus attirer tout le quartier mais, je sais qu’il tord le cou pour regarder cette route dans l’espoir de trouver des yeux curieux. Ou pas…

Je ne peux pas dire que cette situation m’excite littéralement. Ce qui me titille c’est de voir l’excitation de mon homme et de pouvoir baiser avec de l’air !

Être matée sur le net

Cela nous est arrivé et à plusieurs reprises, en effet, on a testé l’exhib sur Wyylde et sur Cam4. C’est vraiment très excitant même si les deux plateformes n’ont rien à voir. En effet sur Wyylde on ne prend pas trop de risques, tout le monde est là pour la même chose, le risque de tomber sur un voyeur relou est hyper limité ! Ici, on fait ça sans contre partie, on donne et on prend avec les encouragements du public.

Sur Cam4 c’est différent, je dois avouer que les tips sont une source de motivation importante. Dans notre cas, on y touche pas donc ce n’est pas le pognon qui nous excite mais le principe de la sur enchère. Une fois, on s’est retrouvé en cam avec plus de 1500 personnes branchées et là c’est un mélange d’excitation narcissique énorme et de grosse flippette car, sur 1500 voyeurs très peu sont réellement intéressés par ce que tu fais. Être matés sur ces réseaux est assez plaisant mais la barrière de l’ordi à tendance à calmer un peu le jeu.

Être maté par quelqu’un d’autre

Cela m’est déjà arrivé… J’étais à une soirée, je faisais des papouilles avec un mec (nous avions 17 ans) et je sais que quelqu’un regardait. Cela ne m’a pas du tout excité… En même temps quand on relace le contexte, c’est un peu normal !

Sinon, être maté pourrait être un fantasme. Mais quand je dis être matée c’est vraiment être matée… Un peu comme sur Wyylde sauf qu’il n’y a pas d’ordi. Souvent j’imagine plusieurs hommes masqués se branler sur nous mais loin. Par exemple quand l’un d’entre eux gicle ce n’est pas physiquement sur nous. Bref, les gars matent, ils sont là mais discrets et quand ils ont fini leurs affaires, ils se cassent. J’avoue que ça me plairait pas mal ça !

Être matée par Mogwaï

Ben oui, il y a cet aspect aussi… Je le surprends de plus en plus en train de se branler en me matant me masturber et c’est assez sympa. Mais, pourquoi ne pas aller plus loin ? Genre à la Amante Lilli, se faire mater par mon homme pendant qu’un autre me prend ? Cela aussi me plairait bien mais, encore une fois, ça relève du fantasme.

Conclusion à mon sujet

Je suis « POUR » me faire mater mais uniquement par des gens respectueux qui font ça dans un but d’excitation et de plaisir. C’est assez logique en même temps !

Lilou