Il y a quelques jours, j’ai reçu un accessoire Magic Wand, le Genius. Il est destiné à être greffé à l’Europe Magic Wand, afin d’offrir une stimulation du point G, plutôt que la stimulation clitoridienne de base du produit. Dès réception, je me suis occupé de prendre les photos de celui-ci et j’ai rapidement essayé cet accessoire à vide. Simplement pour voir ce qu’il propose. Autant vous dire que dès son démarrage, le Genius montre qu’il ne rigole pas. J’avais très envie de l’essayer sur Lilou. Malheureusement, celle-ci n’était pas chez moi à ce moment-là.

Première expérience d’un accessoire Magic Wand

C’est donc le lendemain que nous avons testé l’engin. Elle était installée sur le lit, sur son dos. Les cuisses légèrement écartées, prête à tester l’accessoire Magic Wand Genius. Évidemment, je n’y suis pas allé comme un bourrin dès le début. Au vu de l’outil, il était préférable que Lilou soit excitée pour en profiter. Glissant alors ma main par-dessus sa culotte, je commence à réveiller son clitoris afin de le masser délicatement, tout en plaçant la paume de ma main sur son vagin. Après quelques minutes, une fois bien excitée, je pars à l’aventure sous les couvertures pour lui offrir un cunnilingus avant d’entamer les choses plus sérieuses.

L’entrée en la matière avec un cunnilingus

Quelques coups de langue par ci, par là. Quelques aspirations de son clitoris plus tard, elle me demande d’y mettre des doigts afin de la stimuler un peu plus. C’est très souvent qu’elle me demande çà. Il est rare qu’elle se satisfasse uniquement de ma langue. Même si parfois, celle-ci suffit largement pour lui déclencher de gros orgasmes. Mes doigts sont donc souvent mis à contribution pour déclencher un orgasme en cunnilingus, encore plus facilement. C’est donc deux doigts insérés en elle, que je commence à masser son point G. Puis je me décide à attraper l’Europe Magic Wand accompagné de son nouvel accessoire. Même si elle était déjà bien lubrifiée, je me suis dit qu’un peu plus de lubrifiant ne sera pas un mal. Tout du moins, sur le Genius, afin d’être sur de ne pas provoquer d’irritations chez elle.

La première étape de l’utilisation de l’accessoire Magic Wand

A vrai dire, ce ne fut pas évident de placer le Genius. Au vu de sa forme en crochet, il faut vraiment accompagner celui-ci avec un certain mouvement pour que l’insertion se fasse en douceur. Une fois en place, j’allume la baguette sur le premier niveau d’intensité. Puis je commence alors à stimuler sa zone interne. Au bout d’une minute ou deux, tâtonnant à la recherche de la meilleure stimulation possible pour elle, j’arrive à placer le Genius. Il est positionné de manière à stimuler son point G tout en plaquant une partie de l’accessoire contre son clitoris.

Et Lilou en arrive à vouloir envie d’uriner

C’est au bout d’un petit moment, qu’elle m’annonce qu’elle a envie d’uriner. Un phénomène tout à fait normal lorsqu’on stimule le point G d’une femme. C’est ce qu’on appelle le squirt. Vu qu’elle n’est pas vraiment habituée à cette sensation, je prends le temps de lui expliquer que cette dernière est logique. C’est le même principe que pour les hommes, lors de la stimulation de la prostate. Bref, pour être sur de ne pas faire de bêtises, elle me demande d’aller chercher une serviette de bain à placer sous elle. Juste au cas où, étant donné qu’elle ne savait pas vraiment ce qui se passerai lors de cette séance avec l’accessoire Magic Wand Genius.

Une initiation qui se termine en orgasme

Finalement, ce fut plus une première expérience afin d’initier ma partenaire, qu’une véritable séance destinée à mouiller les draps. Néanmoins, le résultat est tout de même là. Car en plaçant simplement l’engin sur son point G et son clitoris en même temps, tout en léchant ce dernier de ma langue, elle a obtenu un puissant orgasme sans pour autant mouiller complètement les draps ou carrément expérimenter une éjaculation.

En fin de séance, elle me dit que c’était vraiment bien et que çà faisait une bonne première petite expérience, qui promet beaucoup à l’avenir selon elle. Effectivement, il est nécessaire de comprendre les sensations de son corps sur ce type de stimulation qui n’est pas forcément évident à contrôler quand on n’a pas l’habitude (tout comme pour moi et la sensation d’avoir envie d’uriner lors d’un massage prostatique) et de les apprivoiser afin de passer le cap de cette envie de faire pipi.

Conclusion sur la première expérience d’un accessoire Magic Wand

Vu qu’elle est bien plus entraînée sur la stimulation clitoridienne, voilà un nouvel espace de jeu à explorer. Un espace qui je l’espère, lui permettra d’expérimenter des orgasmes différents. En somme, on est pressés de retenter l’expérience au vu de ce premier essai avec l’accessoire Magic Wand Genius qui fut très concluant. Malheureusement, il faudra attendre quelques jours supplémentaires. Car comme on dit, ce n’est pas toujours la bonne « période » pour appliquer à la « règle » mes envies… Message compris ?